Allez au contenu Allez au menu principal Allez à la recherche Change language

Accueil>Œuvres & Palais>Collections et départements>Portrait d’une veuve âgée de quarante ans et d’un enfant

Œuvre Portrait d’une veuve âgée de quarante ans et d’un enfant

Département des Peintures : Peinture hollandaise

Portrait d'une veuve âgée de quarante ans et d'un enfant

© 1994 RMN / René-Gabriel Ojéda

Peintures
Peinture hollandaise

Auteur(s) :
Michèle Perny

Un portrait d’un artiste rare, tout en finesse et d’une élégance un peu froide, mais à l’éclairage subtil, que ce tableau de Cornelis de Visscher auquel la petite vanité sous la forme d’un bouquet dans une niche ajoute un supplément d’âme.

Un portrait de famille

Assise de trois-quarts dans un fauteuil à dossier bas, une femme vêtue de noir, aux traits tirés, se détache sur un mur gris, à l’angle d’une pièce. A l’arrière-plan, à gauche, un portrait d’homme dans un cadre doré est accroché au dessus d’une table où a été posée une coupe de fruits. A droite, une niche arrondie abrite un petit bouquet dans un vase. Debout devant elle, une petite fille, les mains sagement croisées, tourne la tête vers la gauche. Elle porte une coiffure brodée de fleurs blanches entrelacées d’ornements rouges et dorés.

Une vanité

Le portrait en tondo que l’on aperçoit derrière le personnage féminin représente sans doute l’époux défunt, en médaillon, comme cela se pratiquait souvent à l’époque. Il est permis de penser qu’il s’agit ici du portrait d’une veuve et de sa fille. La mère, en apparence distante, a posé cependant d’un geste protecteur sa main sur l’épaule de la petite fille qui a trouvé un refuge discret dans les plis de son ample robe noire. Une petite nature morte de fleurs, composée d’iris et principalement de narcisses, est incorporée à ce portrait, faisant office de vanité placée en pendant du portrait du défunt, comme pour rappeler en filigrane le caractère éphémère de l’existence terrestre. Dans la symbolique chrétienne, les iris sont aussi une allégorie de la pureté et de l'innocence de la Vierge Marie, tout comme le narcisse. Au XVème siècle, les primitifs flamands, Hubert et Jan Van Eyck, Rogier Van der Weyden ou Hugo Van der Goes, ont déjà associé à de nombreuses reprises, dans leurs œuvres, l'iris et le lis dans des bouquets stylisés à portée manifestement religieuse.

Une attribution tardive

Les premiers commentaires sur cette œuvre la rattachèrent aux portraits de famille de l’Ecole anversoise de la deuxième moitié du XVIe siècle. Les historiens d’art l’attribuèrent à un maître des anciens Pays-Bas méridionaux et de par sa facture, le rapprochèrent assez rapidement de l’entourage de Martin de Vos. Mais ce portrait  a été finalement attribué à un peintre très rare et presque inconnu, Cornelis de Visscher, né à Gouda vers 1520 et probablement mort en mer du Nord aux alentours de 1586. Seuls quelques rares tableaux de lui sont connus, dont un portrait perdu de Guillaume d’Orange.

Bibliographie

- MICHEL Edouard, Catalogue raisonné des Peintures du Moyen-Age, de la Renaissance et des Temps Modernes - Peintures flamandes du XVe et du XVIe siècle, Ecole d’Anvers, p. 99, Paris, Editions des musées nationaux, 1953

- FOUCART Jacques, Catalogue des peintures flamandes et hollandaises du musée du Louvre, Paris, Gallimard/Musée du Louvre éditions, 2009, p. 72

Cartel

  • Cornelis de VISSCHER (Gouda, vers 1520 ? - mort en mer du Nord, 1586)

    Portrait d'une veuve âgée de quarante ans et d'un enfant

    1576

  • H. : 1,36 m. ; L. : 1,08 m.

  • Acquis dans une vente publique, Paris, 1950 (comme École flamande, XVIe siècle)

    R.F. 1950-42

  • Peintures

    Aile Richelieu
    2e étage
    Pays-Bas, XVIe siècle
    Salle 11

Informations pratiques

Adresse et téléphone :
Musée du Louvre, 75058 Paris - France
+ 33 (0)1 40 20 53 17

Horaires :
Ouvert tous les jours de 9h à 18h sauf le mardi
Nocturnes jusqu’à 21h45 le mercredi et le vendredi

Fermetures :
Les 1er janvier, 1er mai et 25 décembre

Information in other languages

Newsletter

Achetez votre billet

Informations complémentaires

Vers le bas, à gauche, contre la robe de la petite fille, monogrammé : CV (entrelacés) F. (Fecit) et au dessus la date : 1576Sur le bras du fauteuil où la femme pose la main : Æ. T. 40En bas, insc