Allez au contenu Allez au menu principal Allez à la recherche Change language

Accueil>Œuvres & Palais>Collections et départements>Portrait de femme

Œuvre Portrait de femme

Département des Antiquités égyptiennes : Egypte romaine (30 av. J.-C. - 392 apr. J.-C.)

Si vous n’arrivez pas à lire les médias, téléchargez Flash Player.

Portrait de femme

© Musée du Louvre/G. Poncet

Antiquités égyptiennes
Egypte romaine (30 av. J.-C. - 392 apr. J.-C.)

Auteur(s) :

Marie-France Aubert

 

 


 

Remerciements :

Cette notice d’œuvre vous est présentée par Canson

Le visage est maigre, les pommettes saillantes, les yeux petits, les rides d'expression partent du nez et entourent les lèvres charnues. Cette oeuvre est, en effet, un des rares exemples de masques en stuc réalistes. Différent des visages stéréotypés produits par moulages, il s'agit d'un véritable portrait d'une femme d'âge mûr.

Un portrait réaliste marqué par l'âge

Le visage, au teint ocré, est modelé : les pommettes sont saillantes, des rides d'expression partent du nez droit et entourent la bouche entrouverte aux lèvres épaisses, laissant voir les dents. Les yeux, petits, et les sourcils sont peints en noir. Les oreilles sont à moitié cachées par les cheveux noirs crantés. Un espace a été aménagé pour la couronne de roses, attribut du justifié d'Osiris. Une épaisse natte couronne le crâne. Le cou est marqué par trois plis.
Une vie intense émane de ce visage sans beauté, marqué par l'âge, que l'on peut rapprocher à certains portraits peints sur bois.

Le masque d'un cercueil

Fait de stuc peint, ce masque est constitué du visage et du cou auxquels sont rapportés la coiffure, le voile (ou manteau fragmentaire) et les oreilles. A l'arrière, la cloison intermédiaire, large et plane, porte des empreintes de bois, ce qui laisse supposer que ce masque était fixé sur un cercueil.

Des emprunts gréco-romains pour une coutume égyptienne

La coiffure, caractérisée par la natte "bretzel", est celle portée par Sabine, épouse de l'empereur Hadrien (117-138 après J.-C.). La bouche entrouverte laisse voir les dents, fait caractéristique des portraits hellénistiques mais plutôt rare sur les masques en stuc égyptiens d'époque romaine,. Les trois plis sur le cou sont un détail stylistique commun à l'art égyptien et grec.
Les masques en stuc, produits en série par moulage, présentent des visages souvent stéréotypés. Rares sont les exemples de véritables portraits, ce qui semble être le cas de ce visage de femme.

Bibliographie

S. Walker, M. Bierbrier, catalogue de l'exposition Ancient Faces. Mummy portraits from Roman Egypt, Londres, British Museum, 1997, n 155 ;

S. Walker (éd.), catalogue de l'exposition Ancient Faces. Mummy portraits from Roman Egypt, New York, Metropolitan Museum of Art, 15 février-7 mai 2000, n 89 ;

Cartel

  • Portrait de femme

    IIe siècle après J.-C.

    Akhmîm

  • plâtre peint

    H. : 18,50 cm. ; L. : 19,50 cm.

  • AF 2128

  • Antiquités égyptiennes

    Aile Denon
    Entresol
    Egypte romaine (salle actuellement fermée)
    Salle A

Informations pratiques

Adresse et téléphone :
Musée du Louvre, 75058 Paris - France
+ 33 (0)1 40 20 53 17

Horaires :
Ouvert tous les jours de 9h à 18h sauf le mardi
Nocturnes jusqu’à 21h45 le mercredi et le vendredi

Fermetures :
Les 1er janvier, 1er mai et 25 décembre

Information in other languages

Newsletter

Achetez votre billet