Allez au contenu Allez au menu principal Allez à la recherche Change language

Accueil>Œuvres & Palais>Collections et départements>Portrait de François de Guise

Plaque : François de Lorraine, duc de Guise (1520 - 1563)

© 1992 RMN / Daniel Arnaudet

Objets d'art
Renaissance

Auteur(s) :
Sophie Baratte

Ce portrait signé et daté d'un personnage important de la cour d'Henri II (1519-1559) est l'œuvre d'un émailleur de Limoges appelé à se mettre au service des souverains dès le règne de François Ier (1515-1547). Catherine de Médicis possédait une série de portraits émaillés de ces mêmes dimensions. La maîtrise de la technique de l'émail peint transparaît dans la finesse du visage avec les yeux bleus, le long nez où se devine la cicatrice d'une blessure de guerre, et dans le rendu des vêtements.

François de Guise

François Ier, dit Le Balafré, deuxième duc de Guise (1520-1563) et homme de guerre, fut blessé à la bataille de Boulogne-sur-Mer en 1545 et soigné par Ambroise Paré. Il conquit et défendit Metz contre Charles Quint, puis reprit en 1558 Calais occupé par les Anglais. Haute figure du parti catholique lors des guerres de Religion, il fut tué au cours du siège d'Orléans en 1563 par un gentilhomme protestant, Poltrot de Méré.
Il était fils de Claude de Guise (1496-1550) et d'Antoinette de Bourbon (1493-1583) dont les portraits émaillés rectangulaires sont conservés à Écouen. Son fils, Henri de Guise (1550-1588), blessé à la bataille de Dormans en 1575 et surnommé également Le Balafré, chef de la Ligue, fut assassiné à Blois sur l'ordre d'Henri III en 1588. Le grand portrait ovale de son frère Charles, œuvre de Léonard Limosin, est conservé au Victoria and Albert Museum à Londres. La famille de Guise fut à l'origine de nombreuses œuvres d'art, que ce soit en émail (Plaque de l'Eucharistie à la Frick Collection de New York), en architecture (château de Joinville en Haute-Marne) ou en sculpture (voir les éléments de tombeaux conservés au département des Sculptures du Louvre).

Portrait

Datée de 1557, cette grande plaque est connue depuis 1810, date à laquelle elle se trouvait au château de Versailles sans que l'on puisse savoir s'il s'agissait d'un reliquat de collections royales comme celle de Catherine de Médicis, ou d'une confiscation révolutionnaire. Les grands portraits ovales sont de dimensions analogues à celles indiquées dans l'inventaire de cette reine. Il semble que ces plaques étaient destinées à orner les lambris d'un cabinet, petite pièce intime où les princes s'entouraient de leurs objets favoris. Le Portrait du connétable de Montmorency a conservé son cadre ancien composé de différents éléments décoratifs. Le fond bleu se retrouve dans la plupart des portraits dûs à Léonard Limosin. Sur son pourpoint blanc à fins crevés, le duc de Guise porte le pendentif de l'ordre de Saint-Michel fondé par Louis XI pour contrebalancer les ordres de la Jarretière et de la Toison d'or. Il est coiffé d'une toque noire agrémentée d'une plume noire également et porte sur les épaules une cape de la même couleur doublée de fourrure. Le contre-émail au revers de la plaque est en verre incolore et le fondant présente des marbrures vertes, blanches et roses.

Cartel

  • Léonard LIMOSIN

    Plaque : François de Lorraine, duc de Guise (1520 - 1563)

    1557

    Limoges

  • Émail peint sur cuivre

    H. : 46,40 cm. ; L. : 31,20 cm.

  • Ancien fonds

    N 1255

  • Objets d'art

    Aile Richelieu
    1er étage
    Léonard Limosin
    Salle 21
    Vitrine 2

Informations pratiques

Adresse et téléphone :
Musée du Louvre, 75058 Paris - France
+ 33 (0)1 40 20 53 17

Horaires :
Ouvert tous les jours de 9h à 18h sauf le mardi
Nocturnes jusqu’à 21h45 le mercredi et le vendredi

Fermetures :
Les 1er janvier, 1er mai et 25 décembre

Information in other languages

Newsletter

Achetez votre billet