Allez au contenu Allez au menu principal Allez à la recherche Change language

Accueil>Œuvres & Palais>Collections et départements>Portrait de Franz Lang, de profil à gauche

Œuvre Portrait de Franz Lang, de profil à gauche

Département des Arts graphiques : XVIIIe siècle

Portrait de Franz Lang, de profil à gauche

Arts graphiques
XVIIIe siècle

Auteur(s) :
Grollemund Hélène

Wilhelm von Kobell, peintre de la cour de Munich, participa au renouveau de la sensibilité germanique promu par le mouvement Sturm und Drang. Ce portrait de 'l'ami Franz Lang' méditant, par son audacieuse mise en page, préromantique, en est un témoignage particulièrement saisissant.

Intimité et spontanéité

Le personnage, représenté en buste, est penché vers l'avant, comme absorbé par la lecture d'un ouvrage. Il semble ignorer le dessinateur qui le saisit apparemment dans un moment d'inattention. Cette étude spontanée, que l'on peut croire prise sur le vif, montre l'intérêt de Kobell pour la figure humaine et l'exercice graphique. Elle se situe dans la tradition européenne, française, des portraits de famille et d'amis, mais l'artiste dépasse cette influence en dépeignant une situation presque intime, sans prendre le spectateur en considération. La mise en page accentue la vérité psychologique et la précision plastique de cet homme, identifié par une annotation au verso de la feuille.

Deux amis à la cour de Munich

Franz Lang (1751-1816) est originaire de Mannheim, tout comme Kobell, dont il est le contemporain. Trompettiste à l'orchestre de la cour de Mannheim, il se fixa à Munich probablement en 1778. Il y devint musicien de la cour et mourut en cette ville en 1816. Kobell, nommé en 1792 peintre de la cour de Munich où il ne se fixa qu'en 1793, semble avoir particulièrement apprécié la compagnie du musicien, dont il fit d'autres portraits dessinés et avec lequel il fit un voyage en Bavière pendant l'été 1797. Les musiciens et les acteurs firent partie des amis de Kobell dès sa jeunesse : à Mannheim déjà, sa famille avait noué des contacts étroits et même familiers avec les artistes qui séjournaient à la cour du Palatinat, en raison de sa vie culturelle florissante.

Un portraitiste confirmé

Peintre de bataille et paysagiste, Kobell était apprécié de ses contemporains. Goethe possédait de nombreux dessins de cet artiste prolifique ; Johann Nepomuk Ringseis (1785-1880), médecin ordinaire du roi Louis Ier de Bavière, rapporte dans ses mémoires qu' "après avoir dessiné toute la journée, il se faisait remettre chaque soir un carnet de feuilles blanches et qu'il le couvrait encore de dessins". Ses études de personnages ou de portraits, exécutées dans les années 1786-1795, en font l'un des portraitistes les plus doués de son temps. Il utilise ici avec maîtrise la pierre noire et la sanguine, se concentrant sur la physionomie du musicien. Le dessin se situe vers 1794, ce que semble confirmer le costume. L'analyse du personnage, à la fois ardent et méditatif, associée à une liberté d'exécution contenue, fait penser à deux autres portraitistes contemporains : Gottfried Schadow et Johann Georg von Dillis. Ce dernier, actif à Munich, exécuta de nombreux portraits dessinés à la même époque que Kobell, sans qu'une relation directe entre les deux artistes ne soit avérée. Ils ont néanmoins plusieurs points communs : peintres de paysage, ils se consacrent à leurs débuts au portrait intimiste, pour lequel ils utilisent les mêmes techniques. La différence réside avant tout dans le choix des personnages : à l'inverse de Dillis, Kobell privilégie les bourgeois ou les aristocrates de son entourage, de sorte qu'ils gagnent encore en familiarité.

Bibliographie

- WICHMANN Siegfried, Wilhelm von Kobell : Monographie und kritisches Verzeichnis der Werke (Münchner Forschungen zur Kunstgeschichte), Munich, 1970, n 254.

- STARCKY Emmanuel, Inventaire général des dessins des Ecoles du Nord : Ecoles allemandes, des Anciens Pays-Bas, flamande, hollandaise et suisse XVe-XVIIIe siècles. Supplément aux inventaires publiés par Frits Lugt et Louis Demonts, Paris, RMN, 1988, notice 42.

Cartel

  • KOBELL Wilhelm von

    Portrait de Franz Lang, de profil à gauche

    vers 1794

    Feichenfeldt, Marianne

  • Pierre noire, sanguine. Inscription au dos de la feuille à la plume et encre brune : 'Freund Franz Lang'. Dessin restauré

    H. : 24 cm. ; L. : 18.9 cm.

  • achat , 1986

    4041252

  • Arts graphiques

    Pour des raisons de conservation, les œuvres de ce département ne sont pas exposées en permanence.

Informations pratiques

Musée du Louvre, 75058 Paris - France
+ 33 (0)1 40 20 53 17

Horaires :
Ouvert tous les jours de 9h à 18h sauf le mardi
Nocturnes jusqu’à 21h45 le mercredi et le vendredi
24 et 31 décembre 2014 : ouvert jusqu'à 17h

Fermetures :
Les 1er janvier, 1er mai et 25 décembre

Information in other languages

Newsletter

Achetez votre billet

Informations complémentaires

Annoté au verso, d'une autre main, à la plume et encre brune : Freund Franz Lang