Allez au contenu Allez au menu principal Allez à la recherche Change language

Accueil>Œuvres & Palais>Collections et départements>Portrait de Jacopa Doni

Si vous n’arrivez pas à lire les médias, téléchargez Flash Player.

Portrait de femme

RMN-Grand Palais - Photo T. Le Mage

Arts graphiques
XVIe siècle

Auteur(s) :
Mancini Federica

Le portrait, selon l'inscription collée en bas à droite de la feuille, serait celui de Jacopa Doni, femme de l'artiste. Au-delà de son identification, qui reste douteuse, cette figure captive le regard par l'intensité des traits à la sanguine et par l'expression du visage dont le sourire se rapproche plutôt d'un rictus typique de Léonard de Vinci. Or le maître de Bandinelli, Giovanni Rustici, fut en contact avec le peintre de la Joconde entre 1505 et 1508.

Le rictus léonardesque

Sur un papier lavé de brun, la figure féminine est tournée de trois quarts vers la gauche, dans le sens opposé aux épaules, le cou sinueux et élégant légèrement plié. Les cheveux sont agencés en une riche coiffure, aujourd'hui incomplète, car la partie supérieure de la feuille a été coupée. Le visage âpre, caractérisé par des joues rondes, des fossettes et un sourire moqueur, est repris dans des variantes de cette tête, dont l’origine se trouverait chez Léonard de Vinci, à travers les œuvres que Bandinelli avait pu voir chez Rustici.

Exercices de style

Les 'exercices de style' sont fréquents dans la production artistique de Bandinelli : ils sont, à la fois, des copies d'un effet bien réussi, des aide-mémoire ou des répétitions ayant pour but la pratique manuelle elle-même. C'est bien le cas du Portrait de Jacopa Doni, dont il existe deux versions, l'une où elle apparaît en buste, conservée aux Offices (Florence) et l'autre qui laisse voir la totalité de la coiffe, dans une collection particulière. La netteté des contours, les hachures serrées, l’estompe qui crée des contrastes avec les zones claires donnent une qualité graphique exceptionnelle à cette figure qui offre cependant une interprétation un peu appliquée des sourires de Léonard.

Jacopa ou Léda

La femme porte une coiffure dont la mode se développe autour des années 1516-1517. Or selon une récente découverte, Baccio Bandinelli épousa Jacopa Doni en 1536, c'est-à-dire vingt ans plus tard, longtemps après la phase léonardesque du jeune artiste, correspondant à sa formation auprès du sculpteur Giovanni Rustici. Il est alors possible d'avancer une autre hypothèse sur l'identification de cette femme. Vasari, l'un des plus grands biographes des artistes italiens de la Renaissance, nous informe que Bandinelli était déjà de son vivant un dessinateur célèbre. La feuille du Louvre, ainsi que les deux autres dessins, furent réalisés lorsque Baccio décida de se confronter à la peinture. Le premier sujet qu'il entama et pour lequel il demanda l'aide d'Andrea del Sarto et, ensuite, de Rosso Fiorentino, fut Léda donnant naissance à Castor et Pollux, tableau peint vers 1516, récemment retrouvé à la Sorbonne dans les collections de la Chancellerie des universités de Paris, œuvre pour laquelle le Cabinet des Dessins des Offices de Florence conserve un dessin préparatoire. Les similitudes entre la Léda et le portrait de Jacopa Doni sont telles que notre dessin pourrait être rattaché à la création de ce premier essai pictural.

Bibliographie

- BEGUIN Sylvie et COSTAMAGNA Philippe, « Nouvelles considérations sur Baccio Bandinelli peintre : la redécouverte de la Léda et le cygne », Les Cahiers d’histoire de l’art, 2003, n° 1, p. 7-18.

- CORDELLIER Dominique, dans cat.exp. Baccio Bandinelli, Paris, musée du Louvre, 2008, p. 68, n°5.

- FORLANI TEMPESTI Anne, « Studi di teste fra verità e Maniera e aggiunte salviatesche », dans Francesco Salviati e la Bella Maniera, actes des colloques (Rome et Paris, 1998), Rome, 2001, p. 519-546.

- POUNCEY Philip, Raccolta di Scritti, Rimini, 1994, p. 79-81.

- VIATTE Françoise, Musée du Louvre, Département des Arts graphiques, Inventaire général des dessins italiens, tome IX, Baccio Bandinelli, dessins, sculptures, peinture, Paris, 2011, notice 7.

- WARD Roger, Baccio Bandinelli as a Draughtsman, thèse de l'Université de Londres, Courtauld Institute of Arts, 1982, p. 356-357.

Cartel

  • BANDINELLI Baccio

    Portrait de femme

    Strozzi, Filippo

  • Sanguine, traces de stylet. Traits d'encadrement à la plume et encre brune. Annotation à la plume et encre brune sur papier collé sur le dessin original, en bas à droite : 'Di Baccio Bandinelli / Ritratto di Jacopa Doni / sua moglie'.

    H. : 24.2 cm. ; L. : 18.9 cm.

  • achat , 1806

    3981

  • Arts graphiques

    Pour des raisons de conservation, les œuvres de ce département ne sont pas exposées en permanence.

Informations pratiques

Musée du Louvre, 75058 Paris - France
+ 33 (0)1 40 20 53 17

Horaires :
Ouvert tous les jours de 9h à 18h sauf le mardi
Nocturnes jusqu’à 21h45 le mercredi et le vendredi
24 et 31 décembre 2014 : ouvert jusqu'à 17h

Fermetures :
Les 1er janvier, 1er mai et 25 décembre

Information in other languages

Newsletter

Achetez votre billet

Informations complémentaires

Annotation à la plume et encre brune sur papier collé sur le dessin original, en bas à droite : 'Di Baccio Bandinelli / Ritratto di Jacopa Doni / sua moglie'.