Allez au contenu Allez au menu principal Allez à la recherche Change language

Accueil>Œuvres & Palais>Collections et départements>Portrait de jeune fille au grand chapeau "Mon Agar"

Œuvre Portrait de jeune fille au grand chapeau "Mon Agar"

Département des Arts graphiques : XIXe siècle

Portrait de jeune fille au grand chapeau 'Mon Agar'

RMN-Grand Palais - Photo T. Le Mage

Arts graphiques
XIXe siècle

Auteur(s) :
Chabod Christine

Si le nombre de portraits peints par Corot n'excède pas la cinquantaine, la figure humaine apparaît dans ses dessins et ses carnets tout au long de sa carrière. Beaucoup ont été exécutés avant les années 1845 et tous rappellent la rigueur et la science de composition des portraits de la Renaissance. Cette parenté fut soulignée lors de l'hommage rendu à Vinci en 1956 : La Femme à la perle de Corot (RF 2040) fut accrochée dans la grande Galerie du Louvre, entre la Joconde et un dessin de Raphaël.

Un amour contrarié ?

Ce portrait de jeune fille représentée comme les modèles de la Renaissance serait celui d'une jeune modiste, Alexina Legoux, travaillant dans l'atelier de mode de Madame Corot, mère du peintre. Corot l'aurait connue avant son premier voyage en Italie (1825-1828) et dessinée ultérieurement. Son portrait peint, conservé au Louvre (R.F. 1638) et daté vers 1840, montre de telles ressemblances qu'il peut conforter l'identification du portrait dessiné. Une confidence de l'artiste à son biographe Étienne Moreau-Nélaton, "c'est mon Agar", est reprise dans l'annotation Agar / vers 1830, au verso du dessin, bien que son authenticité soit contestée par certains auteurs. Elle renvoie, sans l'expliquer, à l'histoire pathétique d'Agar, traitée par Corot dans une peinture exposée au Salon de 1835 (New York, The Metropolitan Museum of Art). Tous ces éléments ont conduit Moreau-Nélaton à imaginer l'existence d'une relation sans espoir entre l'artiste et la jeune fille. Malheureusement aucune information n'est jamais venue étayer l'hypothèse de cette romantique et touchante idylle et malgré le choix du thème d'Agar, symbole d'abandon et de solitude, ce dessin garde son mystère.

Dans le sillage des grands maîtres

Par la présentation tout à fait classique de ce portrait, Corot semble vouloir se situer dans la tradition des portraitistes dessinateurs du XVe siècle. La figure s'inscrit complètement sur la feuille, fait jouer les différences imperceptibles des tons du gris de la mine sur le gris du papier. Les ombres et le trait ont une valeur égale, distribuée en hachures parallèles plus ou moins denses, donnant à elles seules l'acuité interrogative du regard, la mélancolie de la bouche, les plis cassés du vêtement et du chapeau. Comme dans les portraits de la Renaissance, le modèle est saisi de trois-quarts, épaules gommées, le buste, la taille, le col à peine indiqués, plus pour en déterminer le volume, l'enfermer dans un contour bref par souci du détail. Tout concourt à placer cette figure dans la filiation des portraits de la Renaissance allemande et, par l'austérité et la rigueur de son style, peut évoquer certains dessins d'Holbein le Vieux.

Bibliographie

- MOREAU-NELATON Etienne, Corot raconté par lui-même, Paris, 1924.

- SERULLAZ Arlette, De Corot aux Impressionnistes, donations Moreau-Nélaton, cat. exp. Paris, Galeries nationales du Grand Palais, avril-juillet 1991, notice 189.

- SERULLAZ Arlette, Corot : le génie du trait : estampes et dessins. L'oeuvre gravé et dessiné de Corot, cat. exp. Paris, Bibliothèque nationale de France, février-mai 1996, notice 127.

- ROBAUT Alfred, L'oeuvre de Corot : catalogue raisonné et illustré, Paris, 1905.

- VIATTE Françoise, "Un dessin de Corot : Mon Agar", in Rendez-vous en France, 1988, n 2, pp. 2-3.

Cartel

  • COROT Jean-Baptiste Camille

    Portrait de jeune fille au grand chapeau 'Mon Agar'

    vers 1830

    Moreau-Nélaton, Etienne

  • Mine de plomb sur papier gris. Restauré en 1996

    H. : 18.4 cm. ; L. : 15.2 cm.

  • don

    403352

  • Arts graphiques

    Pour des raisons de conservation, les œuvres de ce département ne sont pas exposées en permanence.

Informations pratiques

Adresse et téléphone :
Musée du Louvre, 75058 Paris - France
+ 33 (0)1 40 20 53 17

Horaires :
Ouvert tous les jours de 9h à 18h sauf le mardi
Nocturnes jusqu’à 21h45 le mercredi et le vendredi

Fermetures :
Les 1er janvier, 1er mai et 25 décembre

Information in other languages

Newsletter

Achetez votre billet

Informations complémentaires

Annoté au verso, de la main de Corot (?), et raturé, à la mine de plomb : Agar / vers 1830