Allez au contenu Allez au menu principal Allez à la recherche Change language

Accueil>Œuvres & Palais>Collections et départements>Portrait d'homme

Œuvre Portrait d'homme

Département des Antiquités grecques, étrusques et romaines : Art étrusque (du IXe au Ier siècle av. J.-C.)

Si vous n’arrivez pas à lire les médias, téléchargez Flash Player.

Portrait de jeune homme

© 1985 RMN / Les frères Chuzeville

Antiquités grecques, étrusques et romaines
Art étrusque (du IXe au Ier siècle av. J.-C.)

Auteur(s) :
Marie-Bénédicte Astier

Cette tête de bronze appartenait à une statue en pied réalisée sans doute au IIIe siècle av. J.-C.. Le sculpteur a apporté un soin particulier au modelé du visage et au rendu des détails, donnant au jeune homme une expression soucieuse et volontaire. Héritière du naturalisme grec et de l'expressionnisme italique, cette oeuvre se distingue de la plupart des portraits génériques réalisés durant la période hellénistique, des ex-voto et des effigies funéraire, et annonce le portrait romain.

Portrait honorifique d'un jeune homme

Découverte à Fiesole, près de Florence, cette tête de bronze appartenait à une statue honorifique de taille naturelle, exécutée sans doute dans le courant du IIIe siècle av. J.-C. car l'œuvre présente de nombreuses affinités stylistiques avec le sarcophage de l'Obèse de la Tombe des Partunu de Tarquinia. L'effigie a été réalisée selon la technique de la fonte à la cire perdue ; à l'origine, les yeux étaient incrustés d'une autre matière, qui indiquait l'iris et la pupille. Ce visage s'apparente aux représentations de l'obesus etruscus tel que le définit le poète latin Catulle (XXXIX, 2), dans lesquelles l'aisance sociale se traduit par un physique corpulent.

La notion de portrait dans l'art étrusque

Par certains aspects de sa physionomie, l'œuvre rappelle les effigies des défunts figurés sur les urnes et les sarcophages du IIIe siècle av. J.-C., et les ex-voto en terre cuite représentant des hommes, des femmes et des enfants, que les pèlerins déposaient dans les sanctuaires. Ceux-ci représentent cependant le plus souvent des types génériques peu individualisés tels que le vieillard, les jeunes gens, ou la matrone. Les traits des visages sont conventionnels et presque identiques d'une représentation à une autre. La notion de portrait est en l'occurrence assez relative.

Héritage grec et contribution au portrait romain

A la différence de ces effigies, la tête de Fiesole témoigne d'un certain souci de fidélité au modèle qui annonce le portrait romain, héritier tout à la fois de l'expressionnisme italique et du naturalisme grec. Le visage du jeune homme semble en effet davantage individualisé. Le modelé est particulièrement soigné et la chevelure détaillée mèche par mèche. A l'embonpoint s'ajoutent des rides profondes, un nez fort et un menton proéminent, qui donnent au personnage une expression soucieuse et volontaire.

Bibliographie

- LAHUSEN G. , FORMIGLI E., Römische Bildnisse aus Bronze, Munich, 2001, n 1.

- KERSAUSON K. (de), Catalogue des portraits romains, I, Paris, 1986, p. 8-9, n 1.

- CRISTOFANI M., I Bronzi degli Etruschi, 1983, n 123.

Cartel

  • Portrait de jeune homme

    Vers 300 av. J.-C.

    Provenance : environs de Fiesole

  • Bronze

    H.: 30 cm

  • Ancienne collection du cardinal Guadagni ;acquisition Spence, 1864 , 1864

    Br 19

  • Antiquités grecques, étrusques et romaines

    Aile Denon
    Rez-de-chaussée
    Etrurie III
    Salle 20

Informations pratiques

Musée du Louvre, 75058 Paris - France
+ 33 (0)1 40 20 53 17

Horaires :
Ouvert tous les jours de 9h à 18h sauf le mardi
Nocturnes jusqu’à 21h45 le mercredi et le vendredi
24 et 31 décembre 2014 : ouvert jusqu'à 17h

Fermetures :
Les 1er janvier, 1er mai et 25 décembre

Information in other languages

Newsletter

Achetez votre billet

Questions d'enfants

Portrait d’homme

Françoise Gaultier, conservateur au département des Antiquités grecques, étrusques et romaines du musée du Louvre répond aux questions des élèves de grande section de l’École maternelle Franklin Roosevelt à Vincennes.

Voir la vidéo