Allez au contenu Allez au menu principal Allez à la recherche Change language

Accueil>Œuvres & Palais>Collections et départements>Portrait du connétable Anne de Montmorency

Œuvre Portrait du connétable Anne de Montmorency

Département des Objets d'art : Renaissance

Si vous n’arrivez pas à lire les médias, téléchargez Flash Player.

Portrait du connétable de Montmorency

Objets d'art
Renaissance

Auteur(s) :
Sophie Baratte

Premier émail peint à être retenu pour le musée lors des saisies révolutionnaires, ce portrait du connétable Anne de Montmorency (1493-1567), ami des rois François Ier (1494-1547) et Henri II (1519-1559) qui fit construire le château d'Ecouen, est un des chefs-d'œuvre de Léonard Limosin, l'émailleur du roi. Il a conservé son cadre avec des plaques d'émail peint. Il s'agit ici de l'une des créations les plus remarquables de l'émaillerie de Limoges et de la Renaissance française.

Le portrait

Daté de 1556, le portrait représente Anne de Montmorency âgé puisqu'il a alors soixante-trois ans ; les cheveux, la moustache et la barbe sont en partie blancs, le front est ridé et le visage émacié. L'émailleur a admirablement rendu la vivacité des yeux bleus. Le béret noir est orné d'une enseigne en or. Il porte le pendentif de l'ordre de Saint-Michel sur un justaucorps noir orné de petits boutons et de broderies grises à décor de moresques. Un manteau noir garni de fourrure d'hermine couvre ses épaules. Il est placé derrière une balustrade verte à la partie supérieure blanche. Le prénom d'Anne est celui de sa marraine, la reine Anne de Bretagne. Homme de guerre et proche des rois, il fut une des figures du parti catholique lors des guerres de Religion. Il se révéla également une personnalité de premier plan dans le domaine artistique, comme le prouvent les châteaux d'Écouen et de Chantilly. Les inventaires dressés en 1556 et 1568 démontrent son intérêt pour les objets en émail peint de Limoges comme le retable conservé au musée national de la Renaissance, au château d'Ecouen.

Le cadre

Il est composé de six plaques d'émail peint en grisaille ou en or sur fond noir et de deux têtes en cuivre repoussé émaillées en couleurs. Sur deux demi-sphères, on peut voir deux dextrochères et deux senestrochères portant l'épée en pal entourée d'un phylactère où est inscrite la devise du connétable, "Aplanos", c'est-à-dire "sans errer ni varier" ; porter l'épée dégainée en présence du roi est le privilège du connétable, chef des armées. Les figures des satyres mâle et femelle accompagnés de satyres enfants sont les copies directes de stucs de la galerie François Ier à Fontainebleau, sans qu'il soit nécessaire de supposer un intermédiaire gravé qui aurait inversé les figures.

Historique

Ce portrait fut saisi en 1794, le 22 ventôse an II, chez le duc de Montmorency-Laval. Malgré la similitude du nom, ce dernier n'était pas un descendant du connétable mais d'un chambellan de Charles VIII. Il n'est par ailleurs pas possible d'expliquer la présence de ce portrait dans son hôtel. Dès 1804, cette œuvre fut exposée dans la galerie d'Apollon et servit de modèle pour les cadres des grands portraits ovales de personnages de cour.

Cartel

  • Léonard LIMOSIN

    Portrait du connétable de Montmorency

    1556

    Limoges

  • Email peint sur cuivre, monture en bois doré

    H. : 72 cm. ; L. : 54 cm.

  • Saisie révolutionnaire, entré au Museum en 1794 , 1794

    N1254

  • Objets d'art

    Aile Richelieu
    1er étage
    Léonard Limosin
    Salle 21
    Vitrine 2

Informations pratiques

Musée du Louvre, 75058 Paris - France
+ 33 (0)1 40 20 53 17

Horaires :
Ouvert tous les jours de 9h à 18h sauf le mardi
Nocturnes jusqu’à 21h45 le mercredi et le vendredi
24 et 31 décembre 2014 : ouvert jusqu'à 17h

Fermetures :
Les 1er janvier, 1er mai et 25 décembre

Information in other languages

Newsletter

Achetez votre billet

Informations complémentaires

Signé et daté en or dans l'écoinçon supérieur droit : "LL 1556"