Allez au contenu Allez au menu principal Allez à la recherche Change language

Accueil>Œuvres & Palais>Collections et départements>Portrait du major James Lee Harvey

Si vous n’arrivez pas à lire les médias, téléchargez Flash Player.

Portrait du major James Lee Harvey

© 1995 RMN / Hervé Lewandowski

Peintures
Peinture anglaise

Auteur(s) :
Alice Odin

Connu pour ne jamais faire de dessin préparatoire pour ses tableaux, Raeburn, qui avait commencé sa carrière comme miniaturiste, a toujours excellé dans la représentation de grands portraits masculins fermement peints.

La douceur militaire

La force des portraits de Raeburn tient, dans bien des cas, à une économie de moyens remarquable et notamment à une palette souvent réduite. Il est peu difficile de le constater ici où, seuls, le rouge, le blanc, le noir et quelques touches de bleu dans l'arrière-décor colorent la toile.
La pose du militaire contraste pourtant avec la rigidité du sujet. Il ne pose pas en plein apparat, tenant seulement à la main son imposant bonnet à poil, et dans l'autre main son sabre. Il semble à l'aise et son visage exprime de la douceur. Une certaine joie de vivre se dégage des traits encore jeunes du major.
Raeburn ajoute une touche originale à ce tableau grâce à la vivacité des traits de pinceau. Ils permettent un fini plus vif et plus sensuel comme on peut le voir dans l'étoffe de l'uniforme ou dans le brillant des bottes du major. Cette nouvelle façon de traiter la facture était une liberté et une nouveauté que très peu des contemporains de Raeburn comprenaient.

Le portrait militaire

Le portrait militaire est en vogue au XVIIIe siècle en Angleterre. Il permet d'allier le genre du portrait aux évènements politiques et militaires qui se déroulent. En effet, le XVIIIe siècle est le temps de la colonisation, de la création et aussi de l'expansion du nouveau Royaume-Uni. Il était donc important de montrer et de représenter les personnalités qui avaient contribué à la stabilisation et à la consolidation de la souveraineté britannique.

Un Ecossais en Grande-Bretagne

Sir Henry Raeburn, après avoir commencé comme apprenti orfèvre puis comme miniaturiste, rencontra à vingt ans le principal assistant de Ramsay, David Martin, qui lui fit connaître l'art des grands portraitistes du moment.
Il fut toujours attentif à la spontanéité de la pose, particulièrement dans sa manière de commencer un tableau sans dessin préparatoire. Sa prédilection pour les portraits masculins l'a tourné plutôt vers l'expression puissante et un peu brutale des personnalités viriles de militaires, d'hommes de pouvoir ou d'affaires. Son voyage en Italie entre 1784 et 1786 l'influença grandement.
Raeburn fut certainement le plus grand portraitiste écossais. Le seul du moins de cette envergure à avoir établi sa réputation en œuvrant uniquement dans les limites de son pays qui venait d'être rattaché, non sans troubles, à l'Angleterre en 1707.

Cartel

  • Sir Henry RAEBURN (Stockbridge, Édimbourg, 1756 - Édimbourg, 1823)

    Portrait du major James Lee Harvey

  • H. : 2,38 m. ; L. : 1,47 m.

  • Don de la Société des Amis du Louvre, 1995 , 1995

    R.F. 1995-9

  • Peintures

Informations pratiques

Musée du Louvre, 75058 Paris - France
+ 33 (0)1 40 20 53 17

Horaires :
Ouvert tous les jours de 9h à 18h sauf le mardi
Nocturnes jusqu’à 21h45 le mercredi et le vendredi
24 et 31 décembre 2014 : ouvert jusqu'à 17h

Fermetures :
Les 1er janvier, 1er mai et 25 décembre

Information in other languages

Newsletter

Achetez votre billet