Allez au contenu Allez au menu principal Allez à la recherche Change language

Accueil>Œuvres & Palais>Collections et départements>Portrait d'une jeune femme

Tête de jeune homme, le regard fixé sur la droite

Arts graphiques
XVIe siècle

Auteur(s) :
Grollemund Hélène

Très peu de dessins de Bartholomaus Bruyn semblent nous être parvenus. Le musée du Louvre en conserve cinq, dont cette tête de femme. Il s'agit d'une étude pour une figure de jeune femme du retable de l'église Saint-Victor de Xanten, l'une des oeuvres principales de Bruyn, exécutée entre 1529 et 1534. Le peintre, fixé à Cologne, était l'un des portraitistes les plus renommés de cette ville dans la première moitié du XVIe siècle.

Un portrait rapide

Ce dessin, qui passait autrefois pour un Portrait de jeune homme, représente une tête de jeune femme, tournée de trois quarts et portant un chapeau. Ses petites dimensions font penser à un dessin préparatoire, hypothèse renforcée par l'économie de moyens pour fixer les traits les plus importants du visage. Le trait à la pierre noire, rapide, ne se perd pas dans les détails ; c'est celui d'un peintre qui a déjà clairement défini sa composition et procède juste à la mise en place de ses figures. Il s'agit ici de l'une des jeunes femmes se trouvant derrière sainte Hélène au centre du volet du Départ de sainte Hélène du retable de l'église Saint-Victor à Xanten. Bruyn a repris cette même figure, agrandie et avec un regard différent, dans la Découverte de la croix de ce même retable. Elle a été identifiée avec la comtesse Emeza von Kappenberg, une ancienne bienfaitrice du monastère. Ce dessin peut être situé avec vraisemblance entre avril 1529 et début 1534, dates qui correspondent à la commande du retable puis à sa mise en place.

Une origine commune

Trois autres portraits esquissés, conservés également au musée du Louvre (Inv.18860 recto et verso, Inv.18875), sont intimement liés à ce dessin de la comtesse. On peut se demander s’il ne s’agit pas de feuilles d’un carnet de croquis : tous en effet sont dessinés sur un papier préparé soigneusement, dans l’un des cas les deux côtés de la feuille ont été utilisés, enfin leurs dimensions réduites sont proches, conformément à la taille des carnets, facilement transportables. D'un style homogène, ces dessins présentent les mêmes particularités d'écriture : une ligne sobre, très fine et légère, de nombreux traits parallèles, un trait gris clair qui ne devient jamais intense. Seuls quelques endroits sont soulignés par de fermes contours, comme une moitié de visage ou les paupières supérieures. Leur cohérence stylistique permet de les situer à la même époque, celle de la création du retable de Xanten.

Bruyn et Van Cleve

Ce dessin élégant et raffiné avait d'abord été considéré comme une oeuvre italienne. Il a été par la suite attribué à Joos Van Cleve avant d'être rendu à Bruyn. Des similitudes stylistiques, sensibles surtout dans le domaine du portrait, existent en effet entre ces deux artistes. Ces affinités permettent de penser que les deux peintres ont pu fréquenter le même atelier à des dates voisines, celui de Jan Joest à Kalkar, et qu'ils sont restés en relation par la suite. Joos Van Cleve a peut-être ainsi eu l'occasion de peindre des portraits isolés pour des commanditaires colonais. Ce rapprochement est d'autant plus pertinent que sur un autre volet de retable de Bruyn, contemporain du retable de Xanten, et d'un sujet fort proche (La Légende de saint Victor, daté 1529, Cologne, Wallraf-Richartz Museum), figure, à côté de l'autoportrait de Bruyn, un portrait que l'on suppose être celui de Joos Van Cleve.

Bibliographie

- KRUMMACHER H., "Bildniszeichnungen von Bartholomäus Bruyn d. A", in Wallraf-Richartz Jahrbuch, vol. XXVI, 1964, pp. 59-72.

- SCAILLIEREZ Cécile, "Joos Van Cleve et Barthel Bruyn : quatre portraits dessinés par Barthel Bruyn et autrefois attribués à Joos Van Cleve", in Joos Van Cleve au Louvre, cat. exp. Paris, musée du Louvre, Éditions de la Réunion des musées nationaux, 1991, pp. 95-96.

- STARCKY Emmanuel, Inventaire général des dessins des Écoles du Nord : Écoles allemande, des anciens Pays-Bas, flamande, hollandaise et suisse XVe-XVIIIe siècles. Supplément aux inventaires publiés par Fritz Lugt et Louis Demonts, Paris, Éditions de la Réunion des musées nationaux, 1988, notice 19.

- STARCKY Emmanuel, Dessins de Dürer et de la Renaissance germanique dans les collections publiques parisiennes, LXXXXVIIIe exposition du Cabinet des dessins, cat. exp. Paris, musée du Louvre, Éditions de la Réunion des musées nationaux, 1991-1992, notice 122.

Cartel

  • BRUYN Bartholomaeus

    Tête de jeune homme, le regard fixé sur la droite

    Jabach, Everhard

  • acquis pour le Cabinet du roi , 1671

    3918860

  • Arts graphiques

    Pour des raisons de conservation, les œuvres de ce département ne sont pas exposées en permanence.

Informations pratiques

Musée du Louvre, 75058 Paris - France
+ 33 (0)1 40 20 53 17

Horaires :
Ouvert tous les jours de 9h à 18h sauf le mardi
Nocturnes jusqu’à 21h45 le mercredi et le vendredi
24 et 31 décembre 2014 : ouvert jusqu'à 17h

Fermetures :
Les 1er janvier, 1er mai et 25 décembre

Information in other languages

Newsletter

Achetez votre billet