Allez au contenu Allez au menu principal Allez à la recherche Change language

Accueil>Œuvres & Palais>Collections et départements>Reconstitution d'une tombe du cimetière Est de Deir el-Médineh...

Œuvre Reconstitution d'une tombe du cimetière Est de Deir el-Médineh (colline de Gournet Mouraï)

Département des Antiquités égyptiennes : Croyances religieuses et funéraires

Cercueil d'une femme

© R.M.N./F. Raux

Antiquités égyptiennes
Croyances religieuses et funéraires

Auteur(s) :
Patricia Rigault

Dans cette vitrine est présentée une sélection de mobilier funéraire retrouvé dans les tombes du cimetière Ouest de la colline de Gournet Mourraï, proche du site de Deir el-Médineh, fouillé à partir de 1933 par l'archéologue français Bernard Bruyère. Ces tombes, datant du début de la 18e dynastie, étaient celles d'une classe sinon pauvre du moins modeste. Elles abritaient toutefois un abondant matériel constitué d'objets de la vie quotidienne utilisés du vivant de leurs propriétaires.

Ce que l'on emmène dans la tombe au début de la 18e dynastie : un cercueil

A cette époque, un défunt de niveau moyen possède un cercueil dans lequel est déposée sa momie et qui, dans ce cimetière-là, n'a pas fait l'objet - la plupart du temps - de soins très élaborés. Les cercueils de cette nécropole constituent un groupe homogène. Ce sont souvent des coffres rectangulaires ou des cercueils anthropoïdes décorés de couleurs vives sur fond blanc. Celui qui est présenté ici appartenait à une femme dont nous ignorons le nom. Sa cuve est ornée de panneaux à l'intérieur desquels apparaissent, maladroitement tracés, des yeux oudjat - symboles d'intégrité physique -, deux images du dieu Anubis sous l'aspect d'un chien couché et des personnages qu'aucune inscription ne permet d'identifier vraiment. Le couvercle bombé présente un joli décor de damiers multicolores.

Ce que l'on emmène aussi dans sa tombe : les objets de la vie quotidienne

La plupart des objets qui accompagnent le défunt dans ce cimetière ont été utilisés dans la vie quotidienne. Parmi les objets de toilette réunis dans des corbeilles en vannerie ou des coffres figurent des vases à onguents, des étuis à kohol, des sachets de fard, des peignes en bois ou en ivoire, des épingles à cheveux, des rasoirs et souvent un miroir comme celui de la dame Madja, une autre occupante de ce cimetière dont le beau cercueil est exposé dans la salle 14. On trouve parfois aussi des cornes de bovidé évidées et retaillées en récipient, fermées par un bouchon de bois. On emporte aussi des meubles : lits, coffres, chaises, tabourets, chevets et nattes. Une vaisselle abondante comprenant des vases en terre cuite et en pierre, des coupes, des assiettes, des bols contenant encore des restes d'aliments ou de liquides, mais aussi des étoffes, des vêtements, des sandales, quelques bijoux, des outils, des instruments de musique, comme la lyre présentée ici, viennent compléter cette liste. Il arrive aussi qu'une statue représentant le défunt prenne place dans le caveau.

Le site de Deir el-Médineh et les fouilles de Bernard Bruyère

De 1922 à 1951, ce site d'une importance capitale a été minutieusement fouillé et étudié par Bernard Bruyère, qui publia chaque année le résultat de ses travaux. Situé au creux d'un vallon désertique dans la montagne thébaine, il présente l'énorme intérêt de conserver d'importants vestiges du village et des tombes des ouvriers qui, au Nouvel Empire, aménageaient les tombes royales dans la Vallée des Rois et dans celle des Reines. Les données archéologiques ainsi que le matériel exceptionnel recueillis sur ce site constituent une source d'information jusqu'à présent inégalée.
Le matériel funéraire présenté ici provient du "cimetière de l'Est". Celui-ci occupe le versant ouest de la colline de Gournet Mouraï qui borde à l'est le site proprement dit de Deir el-Médineh. Il ne semble pas cependant que ses occupants aient appartenu à la communauté des ouvriers de la tombe. Aucune inscription et aucun titre ne vient en tout cas confirmer une telle hypothèse.

Bibliographie

Les Artistes de Pharaon, Deir el Médineh et la Vallée des Rois , catalogues d’exposition, Louvre/Editions de la Réunion des musées nationaux, Paris, 2002.

- La vie quotidienne chez les artisans de Pharaon , Metz, 1978.

- Deir el Médineh  et la Vallée des Rois, Actes du Colloque, Paris, 2003, p. 49-65.

Cartel

  • Cercueil d'une femme

  • bois peint

    H. : 0,77 m. ; l. : 1,90 m. ; L. : 0,47 m.

  • E 14544

  • Antiquités égyptiennes

    Aile Sully
    Rez-de-chaussée
    Les tombes
    Salle 16
    Vitrine 4 : Au Nouvel Empire, le cimetière de Gournet Mourraï ouest, vers 1450 avant J.-C.

Informations pratiques

Adresse et téléphone :
Musée du Louvre, 75058 Paris - France
+ 33 (0)1 40 20 53 17

Horaires :
Ouvert tous les jours de 9h à 18h sauf le mardi
Nocturnes jusqu’à 21h45 le mercredi et le vendredi

Fermetures :
Les 1er janvier, 1er mai et 25 décembre

Information in other languages

Newsletter

Achetez votre billet