Allez au contenu Allez au menu principal Allez à la recherche Change language

Accueil>Œuvres & Palais>Collections et départements>Relief du temple de Montou à Tôd

Œuvre Relief du temple de Montou à Tôd

Département des Antiquités égyptiennes : Croyances religieuses et funéraires

Le roi consacre au dieu une table chargée de nourriture

© 2009 Musée du Louvre / Angèle DEQUIER

Antiquités égyptiennes
Croyances religieuses et funéraires

Auteur(s) :
Geneviève Pierrat-Bonnefois

Après plus de deux siècles d'extinction, l'art difficile du relief à peine levé est maîtrisé à nouveau à la fin de la XIe dynastie. On peut l'admirer sur les vestiges du temple de Tôd, dans un de ses plus anciens états. Ce bas-relief et les autres blocs exposés à côté ont été retrouvés enfouis dans le sable de fondation du sanctuaire postérieur, ce qui leur a épargné le sort habituel des pierres calcaires : disparaître dans les fours à chaux.

Des vestiges d'un très ancien temple

Les temples des différentes cités d'Égypte remontent pour la plupart à une très haute antiquité. Cependant, on n'en connaît généralement que le dernier état, entre le Nouvel Empire et l'époque romaine. Ce fragment provient du temple du dieu Montou à Tôd, localité située à 25 kilomètres au sud de Thèbes. Les ruines du temple furent dégagées à partir de 1934 par F. Bisson de la Roque. L'archéologue poursuivit ses investigations jusque sous les dalles du fond du sanctuaire. Il retrouva ainsi les blocs des états les plus anciens du temple, de l'Ancien Empire et du Moyen Empire, qui avaient été enfouis sous la reconstruction postérieure. Grâce à un partage de fouilles, le musée du Louvre présente aujourd'hui aux visiteurs des fragments remontant au début du Moyen Empire, alors que les édifices de cette époque sont rarement conservés.

Un roi et son offrande au dieu

A l'origine, le décor reposait sur une plinthe de 58 centimètres de hauteur. Le personnage conservé ici est le roi, désigné par la fin d'une ligne de hiéroglyphes devant sa couronne : "... doté de vie, de stabilité et de pouvoir comme  éternellement !". Il se dirige vers son vis-à-vis, sans doute le dieu qui réside dans le temple de Tôd, Montou, dont on aperçoit le pied. Entre eux, un meuble, décoré à claire-voie de signes "toute vie, stabilité, pouvoir", supporte un amoncellement de nourriture et de boissons. On distingue de bas en haut : des pains et des gâteaux, une corbeille de figues, une patte de boeuf, des oignons et une énorme laitue romaine sur le dessus. De son bras tendu, le roi devait les consacrer au dieu. Dans son autre main, il tient une longue canne et la massue, un très ancien attribut royal. Un poignard est glissé à sa ceinture. Son pagne finement ciselé est orné d'une ceinture et d'un tablier d'orfèvrerie. Une tiare blanche, symbole de sa domination sur la Haute-Égypte, un collier de plusieurs rangs de perles et des bracelets complètent son costume. Derrière une apparente simplicité, de nombreux signes le désignent comme le maître de l'Égypte.

Une soudaine renaissance artistique

Pour apprécier pleinement la subtilité de ce relief, il faut se trouver devant. La reproduction photographique ne rend pas justice à l'extrême délicatesse du bas-relief à peine levé, ciselé dans un calcaire très fin. Ce fragment, comme beaucoup d'autres découverts dans le même contexte, remonte au règne de Séânkhkarê Montouhotep, un des derniers rois de la XIe dynastie. Le sanctuaire était de dimension réduite, le décor restreint et à petite échelle, mais le dessin et la composition sont précis, à la fois rigoureux et élégants. Le fragment témoigne de l'épanouissement soudain d'un classicisme nouveau après la première période intermédiaire, une époque pendant laquelle l'art égyptien élaboré dans les ateliers des rois de l'Ancien Empire sombra, en l'absence de grands chantiers officiels.

Cartel

  • Le roi consacre au dieu une table chargée de nourriture

  • calcaire

    H. : 1,02 m. ; L. : 0,81 m. ; Pr. : 0,15 m.

  • E 15113

  • Antiquités égyptiennes

    Aile Sully
    Rez-de-chaussée
    Le temple
    Salle 12
    Vitrine 03 : La déesse Hathor

Informations pratiques

Adresse et téléphone :
Musée du Louvre, 75058 Paris - France
+ 33 (0)1 40 20 53 17

Horaires :
Ouvert tous les jours de 9h à 18h sauf le mardi
Nocturnes jusqu’à 21h45 le mercredi et le vendredi

Fermetures :
Les 1er janvier, 1er mai et 25 décembre

Information in other languages

Newsletter

Achetez votre billet