Allez au contenu Allez au menu principal Allez à la recherche Change language

Accueil>Œuvres & Palais>Collections et départements>Saint Annon ordonne l'ancien comte Palatin Henri le sage

Saint Annon ordonne l'ancien comte Palatin Henri le sage

Arts graphiques
XVIIe siècle

Auteur(s) :
Hélène Grollemund

Augsutin Braun, peintre, dessinateur et graveur colonais, était très estimé en son temps. Il travailla autant pour des commanditaires religieux que pour des personnes privées. Si nombre de ses peintures semblent avoir disparu, plus de 50 dessins de sa main nous sont connus, sans compter les gravures d’après ses projets. Saint Annon ordonne l’ancien comte palatin Henri le Sage fait partie d’un cycle conservé au Louvre et provenant de la collection du banquier et amateur colonais Everhard Jabach.

Henri le repenti

Le comte Palatin Henri de Lorraine (mort en 1061 ?), après avoir longtemps guerroyé contre l’archevêque de Cologne, fut fait prisonnier, se repentit et entra au couvent de Gorze en Lorraine. La scène montre Annon bénissant le comte Palatin qui, humblement agenouillé et tenant le rosaire entre ses mains, a abandonné les marques de son ancienne dignité pour se faire moine. Les personnages sont placés dans le chœur d’une église de style gothique, donc postérieure de plusieurs siècles aux faits relatés. Ceci était habituel du temps de Braun qui situe ses scènes dans des environnements contemporains, constituant ainsi des témoignages précieux pour la vie religieuse autour de 1600. Bien que l’intérieur d’église ici représenté ne reproduise pas fidèlement une construction colonaise, l’artiste a peut-être voulu évoquer Sainte-Marie-aux-Marches de Cologne, dans laquelle s’effectuaient des pénitences.

Une vie de saint Annon gravée ?

Trois feuilles parmi les 14 sont datées 1600, l’une précisément du 1er mai de cette année. Il s’agit ainsi des premiers dessins datés, connus de Braun, formant le cycle le plus complet que nous connaissions sur les activités d’Annon dans le diocèse de Cologne, même si certains termes utilisés dans les légendes au bas des feuilles semblent indiquer que d’autre scènes devaient en faire partie. Plusieurs hypothèses sur la destination de ce cycle ont été proposées – dessins pour un amateur, pour un cycle peint ornant une fondation d’Annon -, mais la présence de légendes, de la même encre que les dessins, laisse à penser que ces œuvres étaient des projets pour un album de gravures. On sait que Braun fournit nombre de dessins préparatoires pour des suites gravées ou des ouvrages théologiques et qu’il était lié à des éditeurs colonais. Une suite gravée consacrée à saint Annon ne serait donc pas étonnante.

Le Renouveau par la Contre-Réforme

Le culte du saint fut, de plus, favorisé par la Contre-Réforme. L’intérêt porté à saint Annon au début du XVIIe siècle correspondait au besoin de célébrer les personnages qui défendirent l’église « légitime ». Annon II (vers 1010-1075) fut archevêque de Cologne mais également homme d’Etat influent à l’époque de l’empereur Henri IV (1050-1106). Il joua notamment un rôle décisif en faveur de l’élection du pape Alexandre II, élu régulièrement, contre Honorius II, soutenu par la noblesse romaine. Annon montrait d’un côté humilité et renoncement personnels et de l’autre se posait en représentant de la puissance politique et spirituelle de l’Église. Enfin, c’était un réformateur qui donna la règle de Cluny à sa fondation de Siegburg laquelle réforma à son tour d’autres communautés. Malgré l’importance de cet homme d’Eglise, le sujet du cycle fut rapidement oublié : Everhard Jabach, d’origine colonaise, inventoria bien les œuvres comme d’ « Augustin Brun », mais les intitula Quatorze scènes de la vie de saint Augustin .

Bibliographie

- STARCKY, Emmanuel, Inventaire général des dessins des Ecoles du Nord : Ecoles allemande, des Anciens Pays-Bas, flamande, hollandaise et suisse XVe-XVIIIe siècles. Supplément aux inventaires publiés par Fritz Lugt et Louis Demonts, Paris : RMN, 1988, notice 14.

VEY, Horst, « Kölner Zeichnungen aus dem 16., 17. und 18. Jahrhundert », Wallraf-Richartz-Jahrbuch, Bd. XXVI, 1964, p. 73-166.

VEY, Horst, « Ein Anno-Zyklus von Augustin Braun aus dem Jahre 1600 », Wallraf-Richartz-Jahrbuch, Bd. XXVII, 1965, p. 235-238.

Cartel

  • BRAUN Augustin

    Saint Annon ordonne l'ancien comte Palatin Henri le sage

    Jabach, Everhard

  • acquis pour le Cabinet du roi

    3920756

  • Arts graphiques

    Pour des raisons de conservation, les œuvres de ce département ne sont pas exposées en permanence.

Informations pratiques

Adresse et téléphone :
Musée du Louvre, 75058 Paris - France
+ 33 (0)1 40 20 53 17

Horaires :
Ouvert tous les jours de 9h à 18h sauf le mardi
Nocturnes jusqu’à 21h45 le mercredi et le vendredi

Fermetures :
Les 1er janvier, 1er mai et 25 décembre

Information in other languages

Newsletter

Achetez votre billet

Informations complémentaires

Annoté en bas à la plume et encre brune, probablement de la main de l’artiste : Abdit sese humili claustro, mundumquè relinquit Ipse Palatinus, hoc modintoré Comes (Il se cache dans un humble cloître,