Allez au contenu Allez au menu principal Allez à la recherche Change language

Accueil>Œuvres & Palais>Collections et départements>Saint Jean-Baptiste

Saint Jean Baptiste

© 2007 Musée du Louvre / Pierre Philibert

Sculptures
France, XVIIe et XVIIIe siècles

Auteur(s) :
Montalbetti Valérie

Cette statuette correspond à la description et à la gravure d'un bronze de Girardon conservé dans la collection du sculpteur jusqu'à sa mort. Elle fut exposée au Salon de l'Académie, au Louvre, en 1699.

L'une des trois statuettes d'un groupement

Cette statuette de bronze, acquise par le Louvre en 1996, est l’œuvre de François Girardon, le plus important sculpteur du règne de Louis XIV avec Coysevox. Elle est le seul exemplaire actuellement connu d’une composition que le sculpteur présenta en 1699 à la première exposition de l’Académie qui eut lieu au Louvre et prit plus tard le nom
de Salon. Il l’exposa avec deux autres statuettes en bronze, un Christ de François Duquesnoy (sculpteur romain du XVIIe siècle d’origine flamande) et un Moïse, réduction de l’illustre statue de Michel-Ange (église Saint-Pierre-aux-Liens, Rome). Le groupe, exposé sur un piédestal de marqueterie, représentait l’Union de l’Ancien et du Nouveau Testament. En effet, Jean-Baptiste est considéré comme le dernier des prophètes mais aussi comme le premier des saints, formant ainsi un lien entre les deux textes sacrés. Le regroupement des trois statuettes, justifié par le sujet, témoigne des goûts mais aussi de l’ambition de Girardon qui ne craint pas de se mesurer à deux célèbres sculpteurs. Girardon conserva le groupe jusqu’à sa mort. Il fut reproduit par Chevallier dans la Galerie de Girardon, suite de gravures illustrant son étonnante collection de sculptures antiques, Renaissance et modernes.

Un Jean-Baptiste vigoureux

Jean-Baptiste est le précurseur du Christ : il menait une vie d’ascète dans le désert, prêchant la conversion intérieure et annonçant la venue prochaine du Messie. Il baptisait par immersion dans l’eau du Jourdain. Hérode Antipas, gouverneur de Galilée, le fit arrêter et décapiter.Girardon sculpte, lui, un jeune berger au corps vigoureux et athlétique, très éloigné de l’image du saint au corps étique et au visage émacié par la vie austère et le jeun. Cette vigueur et le geste du bras levé avec l’index pointé vers le ciel sont proches des représentations florentines, en particulier du Saint Jean-Baptiste de Léonard de Vinci (Louvre) acquis en 1661 par Louis XIV. La recherche d’une beauté idéale, toutefois tempérée de réalité, est caractéristique de l’art de Girardon, sculpteur pénétré de réminiscences antiques. Au pied de Jean-Baptiste, l’agneau se réfère aux paroles qu’il prononça en voyant Jésus : « Voici l’agneau de Dieu », signifiant que Jésus est à la fois pasteur des âmes et victime expiatoire des péchés du monde.

Une statuette rare

La statuette est rare à double titre : Girardon sculpta peu d’œuvres religieuses et la technique du petit bronze à cette époque était dévolue au domaine de la mythologie et de la fable. Cet objet de dévotion privée est peut-être à mettre en rapport avec Jean-Baptiste Colbert (principal ministre de Louis XIV et surintendant des bâtiments, arts et manufactures), qui encouragea les représentations de son saint patron et soutint Girardon au début de sa carrière.

Bibliographie

- FRANCASTEL Pierre, Girardon, Paris, 1928, p.73.

- SOUCHAL François, « La collection du sculpteur Girardon d’après son inventaire après décès », in GBA, LXXXII, 1973, pp.38-39, n°16.

- KATZ Daniel, European Sculpture, New York, Londres, 1996, p.82, n°38. 

- BRESC Geneviève, « Acquisitions des musées », in Revue du Louvre, 1997, n°1, p.91.

- BRESC Geneviève, « Saint Jean-Baptiste prêchant de François Girardon », in Nouvelles Acquisitions du département des Sculptures (1996-2001), Paris, 2002, pp.36-38.

Cartel

  • François GIRARDON (Troyes, 1628 - Paris, 1715)

    Saint Jean Baptiste

  • Bronze

    H. : 0,36 m. ; L. : 0,18 m. ; Pr. : 0,23 m.

  • Acquis en 1996

    R.F. 4592

  • Sculptures

    Aile Richelieu
    Rez-de-chaussée
    Crypte Girardon
    Salle 20
    Vitrine 2

Informations pratiques

Adresse et téléphone :
Musée du Louvre, 75058 Paris - France
+ 33 (0)1 40 20 53 17

Horaires :
Ouvert tous les jours de 9h à 18h sauf le mardi
Nocturnes jusqu’à 21h45 le mercredi et le vendredi

Fermetures :
Les 1er janvier, 1er mai et 25 décembre

Information in other languages

Newsletter

Achetez votre billet