Allez au contenu Allez au menu principal Allez à la recherche Change language

Accueil>Œuvres & Palais>Collections et départements>Saint Jérôme dans le désert

Œuvre Saint Jérôme dans le désert

Département des Peintures : Peinture hollandaise

Saint Jérôme dans le désert

© 2007 Musée du Louvre / Angèle Dequier

Peintures
Peinture hollandaise

Auteur(s) :
Guillaume Kazerouni

Exemple de vaste paysage, à valeur cosmique. Détails symboliques (le Christ, rocher spirituel et source d'eau vive, le Christ-berger, etc.) et narratifs (le lion guéri par le saint). Huysmans a célébré ce tableau qui lui appartint (Là-bas, 1891).

Patenier et le paysage

L’un des événements les plus remarquables de la fin du XVe siècle, dans le domaine de la peinture, est l’apparition progressive au Pays-Bas d’un genre nouveau qui connaîtra un essor très important : le paysage. Patenier, artiste anversois, est le premier que l’on qualifie de « peintre de paysages », et Dürer lui-même emploie cette expression à son endroit. On retrouve dans le tableau du Louvre tous les éléments caractéristiques des paysages de Patenier : une vaste vue rythmée de plaines, de rochers et d’une rivière, le tout unifié par une subtile gamme chromatique vert-bleu. La profondeur est suggérée par la superposition de plans marqués par des couleurs de plus en plus claires vers le fond (perspective atmosphérique). Ce procédé sera repris durant tout le XVIe siècle par des peintres comme Paul Brill ou Joos de Mompeer et alors introduit en Italie. Le schéma le plus fréquent se compose d’un premier plan sombre, d’un second plan, dans les tons de vert et un fond bleu.

Saint Jérôme

Jérôme est, avec Grégoire le Grand, Augustin et Ambroise, l’un des quatre docteurs de l’Eglise latine. Il est né vers 340 en Dalmatie ou en Vénétie. Il se forme à Rome auprès du célèbre grammairien Donat et, après avoir été baptisé, entreprend le pèlerinage vers la Terre sainte. Il se retire ensuite dans le désert de Syrie pour faire pénitence et mener une vie d’ermite. De retour à Rome, en 382, il est chargé par le pape Damase de réviser d’après l’original en hébreu et la version grecque, la traduction latine de la Bible (la Vulgate). Cette traduction est achevée en Palestine où le saint se retire après la mort du pape et y meurt en 420. Il est le patron des théologiens et des érudits.

Entre peinture religieuse et scène anecdotique

Le peintre représente saint Jérôme abrité sous une cabane de fortune lors de sa retraite dans le désert. Il est habillé d’une tunique grise, couleur d’humilité, et se tient près d’un arbre desséché, symbole de l’âme tarie par le péché. Au pied de l’arbre sont posés les habits de cardinal. Des figures et détails anecdotiques, comme le chien, à gauche, qui suit du regard un oiseau en vol, divers autres animaux et la petite ville à droite, animent la composition. Le paysage, auquel on attribue trop souvent une valeur purement esthétique, participe de façon active au message religieux du tableau, en ce qu’il constitue la manifestation la plus évidente de la création divine.

Cartel

  • Joachim PATINIR ou PATENIER (Bouvignes près de Dinant, vers 1474 - Anvers, 1524)

    Saint Jérôme dans le désert

    Vers 1515 - 1520

  • H. : 0,78 m. ; L. : 1,37 m.

  • Don Sir Joseph Duveen, Londres, 1923

    R.F. 2429

  • Peintures

    Aile Richelieu
    2e étage
    Pays-Bas, première moitié du XVIe siècle
    Salle 9

Informations pratiques

Adresse et téléphone :
Musée du Louvre, 75058 Paris - France
+ 33 (0)1 40 20 53 17

Horaires :
Ouvert tous les jours de 9h à 18h sauf le mardi
Nocturnes jusqu’à 21h45 le mercredi et le vendredi

Fermetures :
Les 1er janvier, 1er mai et 25 décembre

Information in other languages

Newsletter

Achetez votre billet