Allez au contenu Allez au menu principal Allez à la recherche Change language

Accueil>Œuvres & Palais>Collections et départements>Saint Sébastien debout, de trois quarts vers la gauche

Œuvre Saint Sébastien debout, de trois quarts vers la gauche

Département des Arts graphiques : XVIe siècle

Saint Sébastien debout, de trois quarts vers la gauche

Arts graphiques
XVIe siècle

Auteur(s) :
Mancini Federica

La notoriété de Lorenzo Costa en qualité de peintre fait ombre au peu d'études dessinées qu’on lui attribue. Cette lacune est d'autant plus frappante qu'il a réalisé de nombreuses oeuvres graphiques, dont ce Saint Sébastien illustre la maturité. Ici, sa connaissance de Filippino Lippi et l'influence du Pérugin ont pris l'avantage sur son style de jeunesse, "à la ferraraise".

Le supplice de saint Sébastien

Selon la légende, ce centurion romain de foi chrétienne survécut aux archers qui l'utilisèrent comme cible vivante et il fut ensuite flagellé et assommé dans le cirque. A l’époque de la Renaissance, le modèle iconographique de saint Sébastien était debout, juvénile et nu, tenant en main les flèches, instruments de son premier supplice et, par conséquent, son attribut. Le saint Sébastien de Costa suit l'usage du temps : debout, il est saisi pendant qu’il se tourne de trois quarts vers la gauche. Bien que sa silhouette soit allongée, Sébastien est à la fois imposant et monumental. Le drapé n'a pas été conçu dans la composition originelle : le tracé de la figure nue est encore visible sous les plis de la draperie. Enfin, le saint tient dans sa main gauche deux flèches conformément à la tradition iconographique.

La double influence de Filippino Lippi et du Pérugin

Le dessin du Louvre est généralement daté vers 1500. Après sa formation à Ferrare, Costa arriva à Bologne en 1483, où il put s'affranchir des influences de son école d'origine pour se rapprocher du style florentin, notamment de celui de Filippino Lippi. L'assimilation de sa manière lui permit de formuler un "style irrégulier", caractérisé par l'opposition de traits croisés et de hachures de longueurs diverses. A cette irrégularité, visible dans le dessin du Louvre, s'ajoute l'influence du Pérugin dans la façon d'allonger la figure ; de ce fait, la datation de l'œuvre a été avancée au début du XVIe siècle.

Un doute levé

La paternité du dessin a été généralement reconnue à Lorenzo Costa, depuis la proposition de Pouncey en 1950, qui y reconnaissait une copie d'une figure d'après Filippino Lippi (annotation écrite sur le montage). Cette attribution a été remise en cause par Griswold en 1989, qui a intégré le Saint Sébastien dans le corpus de Ridolfo Ghirlandaio. Cette opinion n'a toutefois pas été retenue dans les publications postérieures, qui ont confirmé qu'il s'agit bien d'un dessin de Costa, sur la base d'un rapprochement avec un dessin autographe de l'artiste, une étude pour trois figures. Elles correspondent à celles qui ont été peintes en haut dans la fresque de Sainte Cécile et saint Valérien couronnés de fleurs par l'ange, aujourd'hui au Museum Boijmans Van Beuningen de Rotterdam.

Bibliographie

- FAIETTI Marzia, Un siècle de dessin à Bologne 1480-1580 : De la Renaissance à la réforme tridentine, cat. exp. Paris, musée du Louvre, 2001, notice 2.

- FAIETTI Marzia, Il Cinquecento a Bologna - Disegni dal Louvre e dipinti a confronto, cat. exp. Bologne, Pinacoteca nazionale di Bologna, 2002, notice 3.

- GRISWOLD William M., « Early Drawings by Ridolfo Ghirlandaio », Master Drawings, vol. XXVII, n° 3,1989, p.215-222.

- VIATTE Françoise, L'Œil du connaisseur : Hommage à Philip Pouncey. Exposition du Cabinet des dessins, cat. exp. Paris, musée du Louvre, 1992, notice 2.

Cartel

  • COSTA Lorenzo le Vieux

    Saint Sébastien debout, de trois quarts vers la gauche

    Gay, Walter

  • Plume et encre brune sur papier gris-brun. Traces de pierre noire au verso. Annotation au verso de l'ancien montage : 'St Sébastien par Pollaiulo'.

    H. : 17.5 cm. ; L. : 7.2 cm.

  • don

    4028916

  • Arts graphiques

    Pour des raisons de conservation, les œuvres de ce département ne sont pas exposées en permanence.

Informations pratiques

Adresse et téléphone :
Musée du Louvre, 75058 Paris - France
+ 33 (0)1 40 20 53 17

Horaires :
Ouvert tous les jours de 9h à 18h sauf le mardi
Nocturnes jusqu’à 21h45 le mercredi et le vendredi

Fermetures :
Les 1er janvier, 1er mai et 25 décembre

Information in other languages

Newsletter

Achetez votre billet