Allez au contenu Allez au menu principal Allez à la recherche Change language

Accueil>Œuvres & Palais>Collections et départements>Sarcophage d'Abou Roach

Œuvre Sarcophage d'Abou Roach

Département des Antiquités égyptiennes : Croyances religieuses et funéraires

Si vous n’arrivez pas à lire les médias, téléchargez Flash Player.

Sarcophage

© 2008 Musée du Louvre / Georges Poncet

Antiquités égyptiennes
Croyances religieuses et funéraires

Auteur(s) :
Sylvie Varry

Ce sarcophage rectangulaire en calcaire, le plus ancien conservé au département égyptien du Louvre, appartenait à l'équipement funéraire d'un important personnage de la cour de l'Ancien Empire. Il a été découvert dans un mastaba lors des fouilles de la nécropole d'Abou Roach. Sa cuve reproduit l'aspect extérieur d'une enceinte monumentale, alors que son couvercle a été laissé inachevé.

Une architecture en réduction

Ce sarcophage en calcaire blanc, de grande qualité, est constitué d'une cuve rectangulaire monolithe, dont les parois extérieures sont décorées de reliefs et d'un couvercle au sommet bombé inachevé et sans décor. Celui-ci était lors de sa découverte scellé à la cuve par du mortier. Il porte encore les traces des outils sur sa surface ainsi que des traits à l'encre rouge qui servent de repères au cours de la taille. A chacune de ses extrémités, deux tenons de préhension facilitaient sa mise en place sur la cuve.
Celle-ci est ornée sur ses quatre faces d'une succession de portes logées au fond d'un encadrement de pilastres en saillie. Les portes sont au nombre de trois sur les petits côtés et de six sur les grands. Chacune est surmontée d'une baie à claire-voie qui figure une fenêtre. Elles sont réparties entre des bastions avancés animés chacun de trois niches et couronnés d'un motif décoratif constitué de deux ombelles de papyrus accolées. Ce riche décor architectural en "façade de palais" rappelle l'aspect des murailles d'époque thinite avec leurs bastions et leurs redans. Un magnifique exemple de ce type de décor en pierre peut encore être admiré de nos jours à Saqqara, autour de l'ensemble de la pyramide du roi Djéser de la 3ème dynastie.

La nécropole d'Abou Roach

Le sarcophage a été découvert par F. Bisson de la Roque lors de fouilles en 1923. Il était encore en place dans la chambre souterraine d'un mastaba en pierre, à Abou Roach, un cimetière situé en face du Caire actuel et qui constitue l'extrémité Nord de la nécropole antique de Memphis. Le site abrite des tombes de l'époque thinite - structures de briques crues ayant des murs à redans -, la pyramide et le complexe funéraire du pharaon Didoufri de la 4e dynastie, ainsi que différents ensembles de mastabas de l'Ancien Empire.
La proximité du complexe royal et la qualité du groupe de mastabas dont fait partie celui qui contenait le sarcophage permettent de supposer, malgré l'absence de texte, que son propriétaire devait être un haut dignitaire de l'entourage de ce roi.

Une ultime demeure de luxe

Le sarcophage en pierre lui-même indique le haut rang social du mort. En effet, à l'époque, de tels sarcophages sont très rares ; les défunts sont plutôt enterrés dans des cercueils en bois, voire dans de simples nattes ou de grandes jarres, surtout chez les plus pauvres.
Par la suite le sarcophage ou le cercueil deviendra un élément essentiel du mobilier funéraire, car il répond, en protégeant le cadavre, aux croyances religieuses des Egyptiens relatives à la vie après la mort -lesquelles requièrent la préservation du corps.

Cartel

  • Sarcophage

    4e dynastie, 2620 - 2500 avant J.-C.

    trouvé à Abou Roach, près de Giza

  • calcaire, 9 tonnes

    H. : 0,95 m. ; L. : 1,27 m. ; l. : 2,61 m.

  • E 12959

  • Antiquités égyptiennes

    Aile Sully
    Rez-de-chaussée
    Les sarcophages
    Salle 14
    Vitrine 3

Informations pratiques

Musée du Louvre, 75058 Paris - France
+ 33 (0)1 40 20 53 17

Horaires :
Ouvert tous les jours de 9h à 18h sauf le mardi
Nocturnes jusqu’à 21h45 le mercredi et le vendredi
24 et 31 décembre 2014 : ouvert jusqu'à 17h

Fermetures :
Les 1er janvier, 1er mai et 25 décembre

Information in other languages

Newsletter

Achetez votre billet