Allez au contenu Allez au menu principal Allez à la recherche Change language

Accueil>Œuvres & Palais>Collections et départements>Sarcophage de Saint Drausin

Œuvre Sarcophage de Saint Drausin

Département des Antiquités grecques, étrusques et romaines : Art chrétien et byzantin

Cuve de sarcophage

© 2011 Musée du Louvre / Thierry Ollivier

Antiquités grecques, étrusques et romaines
Art chrétien et byzantin

Auteur(s) :
Marie-Bénédicte Astier

Retrouvée à Soissons dans l'ancienne église Notre-Dame, cette cuve de sarcophage du VIe siècle aurait abrité, selon la tradition locale, la dépouille de Saint Drausin, l'évêque de Soissons mort vers 680 ap. J.-C. La nature du décor, où dominent des pampres de vigne ponctués de chrismes, et la technique du faible relief révèlent l'originalité de la production qui se développe dès la fin du Ve siècle ap. J.-C. dans le sud-ouest de la Gaule, en marge des traditions artistiques romaines.

Le "sarcophage de Saint Drausin" : une production de l'école d'Aquitaine

Dépourvu de son couvercle aujourd'hui perdu, ce sarcophage provient de l'ancienne église Notre-Dame de Soissons où, selon la tradition locale, il aurait abrité la dépouille de Saint Drausin, l'évêque de Soissons, mort vers 680 ap. J.-C. Après la révolution, Alexandre Lenoir le dépose au musée des Monuments français ; il entre finalement au Louvre au début du XIXe siècle. Il appartient à une série originale de sarcophages assez peu nombreux et géographiquement concentrés dans le sud-ouest de la Gaule. Dès la fin du Ve siècle ap. J.-C., les ateliers d'Aquitaine créent en effet une production spécifique, sensiblement différente des sarcophages de l'époque romaine. Les angles des cuves sont ornés de fines colonnes et le décor révèle un goût prononcé pour les motifs végétaux.

Décor de chrismes et de pampres de vigne

Cette cuve est exceptionnellement décorée sur ses quatre faces, contrairement aux autres sarcophages d'Aquitaine dont la face postérieure est laissée nue dans l'intention de l'adosser contre un mur de la chambre funéraire. Celui-ci était vraisemblablement visible de toutes parts et devait être présenté au centre de la tombe. Le revers de la cuve est divisé en trois panneaux rectangulaires ornés de strigiles ; leur centre est décoré de rosaces et d'un chrisme, entouré d'une couronne de feuillage que picorent deux oiseaux. Les motifs végétaux, caractéristiques de l'école d'Aquitaine, sont davantage présents sur la face principale du sarcophage : des pampres de vignes, alourdis de grappes de raisin, surgissent de deux palmettes et couvrent le relief de leurs rinceaux sinueux. Au centre, le monogramme du Christ, formé des initiales khi et rhô du nom grec Christos, est flanqué de l'alpha et de l'oméga ; la première et la dernière lettre de l'alphabet grec rappellent que Dieu est le commencement et la fin de tout être. Les petits côtés de la cuve présentent un décor semblable aux longs reliefs : une rosace et un chrisme sont encadrés l'une de deux arbustes stylisés, l'autre de branches de vigne.

Une datation controversée

La singularité de cette cuve, l'absence de motifs figurés ainsi que le relief très plat ont abouti à diverses propositions de datation qui s'échelonnent entre le VIe siècle ap. J.-C. et l'époque romane. Bien que cette datation soit aujourd'hui encore sujette à controverse, on s'accorde en général pour situer l'exécution de ce sarcophage vers la fin du VIe siècle de notre ère.

Bibliographie

- BARATTE F. & METZGER C., Musée du Louvre. Catalogue de sarcophages en pierre des époques romaine et paléochrétiene, Paris, 1985, p. 325-326, n 220.

- SIVAN H.S., "Funerary Monuments and Funerary Rites in Late Antique Aquitaine", in Oxford Journal of Archaeology, vol. 5, 1986, p. 349, fig. 12.

- DAIN A., Inscriptions grecques du Musée du Louvre : les textes inédits, 1933, p. 157-158, n 180.

Cartel

  • Cuve de sarcophage

    VIe siècle après J.-C.

    Soissons, ancienne église Notre-Dame

  • Marbre

    l. : 2,12 m. ; L. : 0,76 m ; H. : 0,53 m.

  • Déposé par A. Lenoir au musée des Monuments français, signalé au Louvre vers 1825

    Inventaire MR 886 (n° usuel Ma 2955)

  • Antiquités grecques, étrusques et romaines

Informations pratiques

Adresse et téléphone :
Musée du Louvre, 75058 Paris - France
+ 33 (0)1 40 20 53 17

Horaires :
Ouvert tous les jours de 9h à 18h sauf le mardi
Nocturnes jusqu’à 21h45 le mercredi et le vendredi

Fermetures :
Les 1er janvier, 1er mai et 25 décembre

Information in other languages

Newsletter

Achetez votre billet