Allez au contenu Allez au menu principal Allez à la recherche Change language

Accueil>Œuvres & Palais>Collections et départements>Saturne dévorant l'un de ses enfants

Œuvre Saturne dévorant l'un de ses enfants

Département des Sculptures : France, XVIIe et XVIIIe siècles

Saturne dévorant l'un de ses enfants

© 2003 Musée du Louvre / Pierre Philibert

Sculptures
France, XVIIe et XVIIIe siècles

Auteur(s) :
Montalbetti Valérie

Cette terrible sculpture représente Saturne (Cronos pour les Grecs) dévorant l’un de ses enfants. Mais c’est aussi une image du Temps qui dévore la vie. Dieu des semailles et de la vigne, Saturne tient la faux des moissons, qui est aussi celle qui fauche la vie. Simon Hurtrelle, qui travaillait sur les grands chantiers du règne de Louis XIV, dévoile ici sa puissance expressive.

Première exposition

Saturne est la statuette présentée par Simon Hurtrelle à l'exposition des travaux des membres de l'Académie royale de peinture et de sculpture en septembre 1699, en même temps que le Saint Jean-Baptiste prêchant de François Girardon (R.F. 4592). Ce fut la première exposition de l’Académie au Louvre ; elle prendra le nom de Salon en 1737.

Saturne et le Temps

Saturne est le dieu italique et romain des semailles et de la vigne. Il est l’équivalent latin du dieu Cronos, fils du Ciel (Ouranos) et de la Terre (Gaia). Cronos s’unit avec sa sœur Rhéa, dont il a de nombreux enfants. Pour échapper à la prophétie qui voulait que l’un d’eux usurpe sa place, il les dévore à leur naissance. À la Renaissance, par une assimilation homophonique, Saturne-Cronos est confondu avec Chronos, le Temps. Il est alors représenté en vieillard chauve et barbu, et pourvu d’une paire d’ailes, symbole de la rapidité du sort qui frappe. Saturne et le Temps ont le même attribut, la faux, qu’elle fauche les blés mûrs ou la vie des hommes. Saturne dévorant un de ses enfants devient ainsi l’image du Temps qui passe et détruit tout.

La force de l'expression

Simon Hurtrelle travaille sur les grands chantiers du règne de Louis XIV, Versailles, Marly, le chœur de Notre-Dame de Paris, les Invalides. L’unité du décor, la réalisation d’après les dessins du Premier peintre ou du Surintendant des Bâtiments et le travail d’équipe laissent peu de place à l’individualité. Aussi la statuette du Louvre est l’occasion d’apprécier le talent et la personnalité du sculpteur.
Il manifeste ici un goût pour la force expressive, déjà sensible dans Le Christ pleuré par la Vierge et les anges (M.R. 3248), son morceau de réception à l'Académie en 1690. Ayant séjourné à Rome près de dix ans, il est marqué par le contact prolongé avec le baroque romain, dont il retient la puissance et l’élan dynamique. Les muscles gonflés, les veines saillantes, le regard terrible aux sourcils froncés, son Saturne est une force de la nature qui engloutit déjà la main du bébé. Il est sculpté dans le mouvement de la marche, le pied gauche en avant, les ailes déployées, mèches et barbe au vent. Le jeté du drapé accentue le grand mouvement dynamique. L’enfant se débat, poing serré, la tête et le corps rejetés en arrière. Saturne s’inscrit dans ce courant naissant à la fin du XVIIe siècle où l’on ne craint plus de représenter des scènes terribles, après le succès des marbres saisissants réalisés par Puget.

Bibliographie

- L’Empire du temps. Mythes et créations, catalogue d'exposition, musée du Louvre, Paris, 2000, n° 157, p. 161.

- BRESC Geneviève, « Saturne dévorant un de ses enfants de Simon Hurtrelle », in Nouvelles acquisitions du département des sculptures (1996-2001), Paris, 2002, n° 16, pp. 39-40.

Cartel

  • Simon HURTRELLE (Béthune, 1648 - Gennevilliers, 1724)

    Saturne dévorant l'un de ses enfants

  • Marbre

    H. : 0,64 m. ; L. : 0,22 m. ; Pr. : 0,24 m.

  • Don de la Société des Amis du Louvre, 2000

    R.F. 4644

  • Sculptures

    Aile Richelieu
    Rez-de-chaussée
    Crypte Girardon
    Salle 20

Informations pratiques

Musée du Louvre, 75058 Paris - France
+ 33 (0)1 40 20 53 17

Horaires :
Ouvert tous les jours de 9h à 18h sauf le mardi
Nocturnes jusqu’à 21h45 le mercredi et le vendredi
24 et 31 décembre 2014 : ouvert jusqu'à 17h

Fermetures :
Les 1er janvier, 1er mai et 25 décembre

Information in other languages

Newsletter

Achetez votre billet