Allez au contenu Allez au menu principal Allez à la recherche Change language

Accueil>Œuvres & Palais>Collections et départements>Scène de lamentations pendant l'enterrement

Œuvre Scène de lamentations pendant l'enterrement

Département des Antiquités égyptiennes : Nouvel Empire (vers 1550 - vers 1069 av. J.-C.)

Si vous n’arrivez pas à lire les médias, téléchargez Flash Player.

Lamentations pendant l'enterrement

© 2003 Musée du Louvre / Christian Décamps

Antiquités égyptiennes
Nouvel Empire (vers 1550 - vers 1069 av. J.-C.)

Auteur(s) :
Guillemette Andreu

Ce bas-relief détonne dans l’art égyptien, généralement empreint de calme : les personnages sont superposés en une mêlée inextricable ; les mouvements désordonnés des bras expriment le désarroi. Ce style violent est l’héritage de l’art de l’époque amarnienne ; en effet, ce relief provient du cimetière des grands fonctionnaires de la fin de la 18e dynastie près de Memphis, peut-être même de la tombe du général Horemheb qui devint pharaon.

Un tombeau perdu et retrouvé

Entré dans les collections du Louvre en 1912, ce bas-relief fut dès lors considéré comme un des nombreux fragments dispersés de la tombe du général Horemheb à Saqqara, dans la région de Memphis. Son style faisait immanquablement penser aux bas-reliefs qui avaient été détachés de cette tombe au 19e siècle et qui, depuis, attiraient les visiteurs des musées européens, à Leyde ou Bologne en particulier. N'ayant aucune archive précise concernant ces explorations pionnières des nécropoles antiques, les archéologues et égyptologues du 20e siècle durent admettre que la trace de cette admirable tombe était perdue et que les vents de sable l'avaient à nouveau recouverte. En 1975, une équipe archéologique anglo-hollandaise partit à sa recherche et eut la grande chance de la redécouvrir, en même temps qu'un vaste secteur de tombes de la fin de la 18e dynastie.

Le général devenu pharaon et ses tombeaux

Horemheb s'était fait construire deux tombes : l'une à Saqqara lorsqu'il était général et régent de Toutânkhamon, l'autre à Thèbes, dans la Vallée des Rois, lorsqu'il monta sur le trône. Cette dernière, contemporaine du retour à l'orthodoxie et du bannissement des idées prônées par Akhénaton, affiche un style nettement plus conventionnel que la première. Malheureusement le bas-relief du Louvre ne raccorde directement avec aucun décor désormais connu de la tombe memphite d'Horemheb et son attribution reste hypothétique, même si elle est séduisante et certainement probable. En effet l'une des parois de la tombe est décorée d'une longue scène d'enterrement, à laquelle les personnages représentés sur le relief du Louvre pourraient parfaitement s'intégrer.

Exprimer l'émotion

On y voit en effet un groupe de pleureuses dans l'attitude de deuil et de désolation qui sied aux funérailles. Jeunes et vieilles s'associent dans la douleur, certaines levant les yeux et les bras au ciel en rejetant la tête en arrière, d'autres s'accroupissant ou se prosternant pour se lancer de la poussière sur les cheveux en signe de lamentation. Le désordre des corps indique le désarroi des personnages, traités avec un maniérisme et une vivacité qui rappellent l'influence encore proche de l'art amarnien. Le thème mouvementé de la déploration des morts par des groupes de femmes lors du passage du convoi funèbre est classique dans l'iconographie funéraire du Nouvel Empire. On ne le retrouvera plus jamais, dans l’histoire de l’art égyptien,  poussé à un tel paroxysme.
Il semble que les funérailles s’accompagnaient, de manière quasi rituelle, de ces manifestations de chagrin sans retenue : il ne manque que le son de leurs hurlements pour rendre vie à ces pauvres parentes serrées les unes contre les autres et s'abandonnant sans souci de discrétion au deuil qui les accable.

Cartel

  • Lamentations pendant l'enterrement

    vers 1330 avant J.-C.

    trouvé dans une tombe de Saqqara

  • calcaire

    H. : 75 cm. ; L. : 36 cm.

  • B 57

  • Antiquités égyptiennes

    Aile Sully
    1er étage
    Le Nouvel Empire
    Salle 26
    Vitrine 7 : Reliefs de l'époque de Horemheb

Informations pratiques

Adresse et téléphone :
Musée du Louvre, 75058 Paris - France
+ 33 (0)1 40 20 53 17

Horaires :
Ouvert tous les jours de 9h à 18h sauf le mardi
Nocturnes jusqu’à 21h45 le mercredi et le vendredi

Fermetures :
Les 1er janvier, 1er mai et 25 décembre

Information in other languages

Newsletter

Achetez votre billet