Allez au contenu Allez au menu principal Allez à la recherche Change language

Accueil>Œuvres & Palais>Collections et départements>Scène de pêche

Si vous n’arrivez pas à lire les médias, téléchargez Flash Player.

Scène de pêche

RMN-Grand Palais - Photo T. Le Mage

Arts graphiques
XVIe siècle

Auteur(s) :
Mancini Federica

Dessinée pour l'un des seize médaillons de la salle des Vents du palais du Te à Mantoue, cette feuille ingénieuse a été extrêmement appréciée plusieurs siècles durant. Elle appartint aux plus célèbres collectionneurs de France : Jabach possédait sans doute l'original et une copie qu'il vendit au roi (Inv. 3760) et Crozat en inclut une reproduction gravée dans son Recueil. Achetée ensuite par Mariette, la Scène de pêche fut enfin acquise pour le Cabinet du roi pour la somme de 351 livres.

Du mouvement centrifuge

Des pêcheurs répartis en petits groupes accomplissent leur labeur le long d'un bras de mer : la capture d'un grand poisson (une baleine ?) est décrite par les positions variées des hommes tirant sur des cordes. Est ainsi créé un jeu de lignes en biais, produisant un rythme qui donne à la scène une cadence équilibrée et aérée, ponctuée par l'alternance des mouvements. A gauche, des figures soulevant un filet côtoient un autre personnage en train de plonger le sien dans l'eau, tandis que sur les rives deux groupes accentuent la perspective par leur déplacement centrifuge. Les attitudes des pêcheurs correspondent en réalité à des variantes d'un même modèle : ces études d'une figure en mouvement ont été placées dans un ample espace à la perspective ouverte mais qui butte au fond sur un château, seul élément architectural se détachant de la mer.

En l'honneur du marquis Federico II

Cette feuille extrêmement célèbre est une étude préparatoire pour un médaillon de la Sala dei Venti (salle des Vents) du palais du Te à Mantoue, construit entre 1525 et 1535 par la volonté du marquis Federico II Gonzague. La commande de la décoration de cette salle et de celle des Aigles (Sala delle Aquile) fut réalisée entre septembre 1527 et mars 1528. La chambre des Vents est décorée en partie par des représentations des mois et des signes du zodiaque et, à la hauteur des pendentifs, par des vents. Situés dans les sommiers de la voûte, les médaillons évoquent des activités humaines liées aux constellations, dont notamment celle de la baleine. Le choix de ces activités proviendrait de l'immense répertoire décrit dans le Matheseos Libri VIII de Firmico Materno, même si certains auteurs ont remarqué que les occupations de cour, comme la chasse ou la pêche, sont traitées d'une façon plus soignée que les autres et situées dans des paysages de grande ampleur.

Primauté du dessin

Les fresques de la chambre des Vents sont le fruit du travail de plusieurs collaborateurs de Giulio : pour l'exécution du médaillon de la Scène de pêche ont été évoqués les noms d'Agostino de Mozzanega qui, dans un premier temps, avait reçu la totalité de la commande, ainsi que de Girolamo da Pontremoli et Rinaldo Mantovano. Quel qu'en soit l'auteur, la version peinte respecte le dessin du maître dont l'importance est d'autant plus significative qu'il présente une unité de style au trait sûr et rapide. Il s'agit en effet d'une manière rare chez Giulio, généralement sujet aux repentirs.

Bibliographie

- BACOU Roseline, Autour de Raphaël, cat. exp. Paris, musée du Louvre, Éditions de la Réunion des musées nationaux, 1983-1984, n 42.

- BOUBLI Lizzie, Savoir-faire. La variante dans le dessin italien au XVIe siècle, cat. exp. Paris, musée du Louvre, Éditions de la Réunion des musées nationaux, 2003, pp. 61 et 121, notice 68.

- HARTT Frederick, Giulio Romano, New Haven, 1958, pp. 350-357.

- Giulio Romano, cat. exp. Mantoue, Museo civico di Palazzo Te, 1989, notice p. 356, 164.

- GOMBRICH Ernest Hans, "The Sala dei Venti in the Palazzo del Te", in Journal of the Warburg and Courtauld Institutes, 13, 1950, pp. 189-201.

Cartel

  • PIPPI Giulio

    Scène de pêche

    en 1527 1528

  • Plume et encre brune, lavis brun. Traces d'une mise au carreau à la pierre noire. Numérotation à la plume et à l'encre brune, en bas au centre : '69'. Annotation à la plume et à l'encre brune, en bas au centre, presque illisible : '[Giulio Ro]mano' . Doublé. Restauré en 2003.

    H. : 26.3 cm. ; L. : 43 cm.

  • 393561

  • Arts graphiques

    Pour des raisons de conservation, les œuvres de ce département ne sont pas exposées en permanence.

Informations pratiques

Adresse et téléphone :
Musée du Louvre, 75058 Paris - France
+ 33 (0)1 40 20 53 17

Horaires :
Ouvert tous les jours de 9h à 18h sauf le mardi
Nocturnes jusqu’à 21h45 le mercredi et le vendredi

Fermetures :
Les 1er janvier, 1er mai et 25 décembre

Information in other languages

Newsletter

Achetez votre billet