Allez au contenu Allez au menu principal Allez à la recherche Change language

Accueil>Œuvres & Palais>Collections et départements>Secrétaire à cylindre

Œuvre Secrétaire à cylindre

Département des Objets d'art : XVIIIe siècle : le néo-classicisme

Bureau à cylindre

© 2010 RMN / Martine Beck-Coppola

Objets d'art
XVIIIe siècle : le néo-classicisme

Auteur(s) :
Catherine Voiriot & Cyril Duclos

Ce bureau - ou secrétaire - à cylindre fut livré le 21 décembre 1784 pour le cabinet intérieur du nouvel appartement de la reine Marie-Antoinette au château des Tuileries. Il fut exécuté avec une préciosité digne de la souveraine. Au placage d'amarante, de sycomore et de bois de rose, s'ajoutent de nombreux bronzes dorés dont quatre bas-reliefs représentant des allégories (la Musique à deux reprises, la Peinture puis la Sculpture) et deux entrées de serrure représentant des corbeilles de fleurs.

Un meuble de Riesener pour Marie-Antoinette

En 1784, Marie-Antoinette fit aménager aux Tuileries un petit appartement à la dernière mode. Jean-Henri Riesener, l'ébéniste ordinaire de la Couronne, livra alors de nombreux meubles dont une commode, une table de nuit et une table de toilette (musée national du château de Versailles) pour la chambre à coucher ainsi que le bureau à cylindre pour le cabinet.

Une œuvre de marqueterie

Le meuble se compose d'un corps de bureau à trois tiroirs orné de quatre bas-reliefs en bronze doré et d'un corps supérieur à cylindre, à dessus plein, bordé d'une frise de rinceaux. Tous les panneaux du bureau sont marquetés d'un quadrillage à losanges. Sur le milieu du cylindre une guirlande de fleurs, de branches de lauriers et de rubans encadre un trophée en marqueterie représentant les attributs de la Poésie : plume, lyre, livres, encrier...Dans les années suivantes, la marqueterie appliquée au mobilier passera de mode au profit des placages d'acajou.

Historique

Ce secrétaire à cylindre ne figure pas dans les inventaires de la fin de l'Ancien Régime mais a probablement passé la Révolution aux Tuileries. Au cours du XIXe siècle, il fut envoyé à Saint-Cloud où il est présent en 1843 dans le logement de "M. Dubreuil, architecte". L'impératrice Eugénie choisit de l'exposer en 1867 au musée consacré à Marie-Antoinette au Petit Trianon. Il entra au Louvre en 1901.

Bibliographie

ALCOUFFE Daniel, le Mobilier du Louvre, tome 1, Dijon, Editions Faton, 1993, pp.283 à285.
VERLET Pierre, Le mobilier royal français, tome 1, seconde édition, 1990, Editions Picard, pp.27 à 29.

Cartel

  • Jean-Henri RIESENER

    Bureau à cylindre

    1784

    Paris

  • Bâti de chêne et de sapin ; placage de sycomore, d'amarante et de bois de rose ; marqueterie de bois polychromes ; bronze doré

    H. : 1,03 m. ; L. : 1,13 m. ; Pr. : 0,64 m.

  • Provenance : exécuté pour le cabinet intérieur du petit appartement de Marie-Antoinette aux Tuileries ; palais de Saint-Cloud au XIXe siècle puis au musée consacré à Marie-Antoinette au Petit Trianon. Versement du Mobilier national, 1901 , 1901

    OA 5226

  • Objets d'art

    Aile Sully
    1er étage
    Del Duca
    Salle 65

Informations pratiques

Horaires :
Ouvert tous les jours de 9h à 18h sauf le mardi
Nocturnes jusqu’à 21h45 le mercredi et le vendredi

Fermetures :
Les 1er mai et 25 décembre

Information in other languages

Newsletter

Entrez au musée en moins de 30 minutes
en achetant votre billet en ligne :

Achetez votre billet