Allez au contenu Allez au menu principal Allez à la recherche Change language

Accueil>Œuvres & Palais>Collections et départements>Service à thé de Napoléon Ier

Service à thé de Napoléon Ier

© RMN / Jean-Gilles Berizzi

Objets d'art
XIXe siècle

Auteur(s) :
Muriel Barbier

Le service à thé de Napoléon Ier a été livré par Martin-Guillaume Biennais à l’occasion du second mariage de l’Empereur avec Marie-Louise en 1810. Il s’agissait de remplacer le service de Joséphine répudiée. Réalisé sur des modèles de Charles Percier et François Fontaine, ce service dont les pièces sont partagées entre le Louvre et le Royal Scottish Museum d’Edimbourg illustre les fastes de la table impériale, le goût très marqué pour l’Antiquité et la virtuosité de l’orfèvre de Napoléon.

La conception du service

Les modèles du service sont des architectes Charles Percier et François Fontaine. Certains dessins préparatoires sont encore conservés au musée des Arts décoratifs de Paris. Conçu comme un complément du service à café, en porcelaine de Sèvres, orné des vues de l’Égypte, il comprenait une fontaine à thé, deux théières et leur panier à thé, un œuf à thé, une boîte à thé, une cuiller à thé en nacre, un pot à crème, un sucrier, deux pinces à sucre, 24 cuillers à café (pour aller avec les 24 tasses du service égyptien), deux beurriers et leur truelle à beurre, deux porte-rôties, deux salières, un bol à punch et ses cuillers, une cafetière, 48 couteaux, 12 assiettes, 12 couverts à dessert et un flacon de cristal. Pour contenir toutes les pièces, Biennais livra deux coffres. Ce service faisait partie de l’argenterie de la Couronne composée en outre du Grand Vermeil, du Vermeil ordinaire et du Vermeil de dessert.

La source antique

Les formes des objets du service conservées au Louvre, bien que pansues, sont encore marquées par l’influence antique. C’est le cas du pot à crème en forme d’aiguière ovoïde qui rappelle un modèle du service de Joséphine (collection privée). Biennais revendique cette source antique en qualifiant d’étrusque la forme des théières. Néanmoins l’Antiquité se manifeste surtout au niveau du décor. Les bordures des pieds, le pourtour des couvercles et les frises sont bordés de motifs néoclassiques tels que les palmettes, les feuilles d’acanthe et de laurier ou les fleurons. Les deux Victoires ailées en ronde-bosse faisant office d’anses sont également issues du répertoire décoratif antique. Elles se retrouvent en bas-relief sur la frise de la panse des théières accompagnées d’enfants ailés. La composition des frises qui ornent les différents éléments évoque les bas-reliefs grecs.

Une allusion au mariage et à la fonction du service

Ce service, livré pour le mariage de Napoléon Ier et de Marie-Louise, porte la marque de l’événement. En particulier sur la boîte à thé rectangulaire dont la frise amatie est ornée d’un bas-relief inspiré des Noces Aldobrandines, fresque romaine, dont l’épreuve en étain par l’orfèvre Augustin Dupré est conservée au musée Carnavalet. Ce motif a d’ailleurs été répété plusieurs fois par Biennais en 1810 lors des livraisons pour Marie-Louise. La présence des armes impériales sur plusieurs pièces évoque l’événement et les destinataires. Le répertoire aquatique qui évoque la fonction du service est également récurrent. Sur la panse de la fontaine à thé sont, d’un côté, Neptune chevauchant une chimère et, de l’autre, Amphitrite sur un cheval marin. Les deux robinets de cet objet épousent la forme de dauphins et le culot est parsemé de roseaux. Sur les théières figurent des cygnes et des têtes de dauphins, animaux marins par excellence, que l’on retrouve sur le bec de la cafetière. Le choix de tous ces ornements décoratifs magnifie le mariage impérial et le régime.

Bibliographie

- L’Orfèvre de Napoléon Martin-Guillaume Biennais, Paris, 2003, p 47-71.
Marques et poinçons :
- Fontaine à thé (OA 9537/1) : Poinçons : essai (à l’intérieur) ; Paris1809-1819, moyenne garantie (sur le bord supérieur et sur la base carrée), premier titre (sur la base) ; fabricant (à l’intérieur) : Antoine Boullier. Signature : Biennais orfèvre de S.M. L’Empereur à Paris. Armes impériales.

- Théière (OA 9537/2-3) : Poinçon sous la théière : essai ; Paris, argent, 1809-1819, premier titre et moyenne garantie ; fabricant : Biennais, argent 1838, petite garantie. Signature sous la théière, en cursives ; Biennais Orfre de SMté l’Empereur et Roi.

- Théière (OA 9537/11-13) : Poinçon : essai (sous la théière et sous le couvercle) ; Paris, argent 1809-1819, premier titre (sous la théière) moyenne garantie (ibid) ; fabricant : Beinnais.

- Boîte à thé (OA 9537/4) : Poinçon : essai (sous la boîte) ; Paris 1798-1809, premier titre (sous la boîte), moyenne garantie (bord supérieur de la boîte) ; Paris, depuis 1838, petite garantie (à l’intérieur du couvercle) ; fabricant : Biennais (à l’intérieur du couvercle et sous la boîte). Armes impériales (sur le couvercle). Signature sur le bord supérieur : Biennais Orfèvre de Lrs Més Impériales et Royales.

- Pot à crème (OA 9537/5) : Poinçons : essais (sous le pot) ; Paris, 1809-1819, premier titre (col), moyenne garantie (bord du pied) ; depuis 1838, petite garantie (sur le col et le bord du pied) ; fabricant : Biennais (sous le pot). Armes impériales sous le bec. Signature : Biennais Orfèvre de S.M. L’Empereur et Rio à Paris.

- Deux beurriers (OA 9537/6-9) : Poinçons : essai (sur le cercle extérieur sur chaque pied) ; Paris 1809-1819, premier titre (sur le cercle supérieur) ; fabricant : Biennais (sur chaque pied). Chiffre N couronné à l’intérieur du cercle supérieur ; fabricant : Biennais (sur chaque pied).

- Cafetière : Poinçons : essai (sur chaque pied et sous le culot) ; Paris, 1809-1819, premier titre (sur le bord supérieur), moyenne garantie (bord supérieur) ; fabricant : Biennais (sur chaque pied et sous le culot). Armes impériales.

Cartel

  • Martin-Guillaume BIENNAIS (1764 - 1843)

    Service à thé de Napoléon Ier

    1810

    Paris

  • Argent doré

  • Acquis en 1952 grâce à la participation de la Société des Amis du Louvre

    OA 9537

  • Objets d'art

    Aile Richelieu
    1er étage
    Biennais
    Salle 70
    Vitrine 6

Informations pratiques

Adresse et téléphone :
Musée du Louvre, 75058 Paris - France
+ 33 (0)1 40 20 53 17

Horaires :
Ouvert tous les jours de 9h à 18h sauf le mardi
Nocturnes jusqu’à 21h45 le mercredi et le vendredi

Fermetures :
Les 1er janvier, 1er mai et 25 décembre

Information in other languages

Newsletter

Achetez votre billet