Allez au contenu Allez au menu principal Allez à la recherche Change language

Accueil>Œuvres & Palais>Collections et départements>Serviteur funéraire et coffret à chaouabtis de Khâbekhent

Œuvre Serviteur funéraire et coffret à chaouabtis de Khâbekhent

Département des Antiquités égyptiennes : Nouvel Empire (vers 1550 - vers 1069 av. J.-C.)

Serviteur funéraire de Khabekhent, artisan des tombes royales

© 2001 RMN / Franck Raux

Antiquités égyptiennes
Nouvel Empire (vers 1550 - vers 1069 av. J.-C.)

Auteur(s) :
Jean-Luc Bovot

Le serviteur de Khâbekhent et son coffret proviennent du caveau inviolé
de la tombe de son père Sennedjem à Deir el-Médineh, ouvert en 1886.
Les artisans du village disposaient de peu de statuettes dont la qualité démontre aisance sociale et savoir-faire. Le coffret reprend la forme de la chapelle archaïque de Basse-Égypte. Sur la face ornée, le défunt, respirant le lotus, et son épouse, luxueusement parés, sont assis sous un kiosque.
Le style est conforme à la riche décoration du caveau.

Des objets du mobilier funéraire nécessaires

La statuette de Khâbekhent a l'apparence "classique" du défunt, figuré momifié, enveloppé d'un suaire immaculé, les bras croisés. Il est coiffé d'une imposante perruque tripartite dont les trois grosses mèches sont retenues par des rubans colorés. Un large collier multicolore déploie ses rangées de perles autour du cou. Il tient une houe dans chaque main. Sur les jambes, le chapitre VI du  indique à la ligne supérieure : "...Khâbekhent, sedjem ash dans la Place de Vérité justifié". Le coffret, en bois stuqué et peint, fermé par un couvercle bombé, a la forme de la chapelle archaïque Per-Nou de Basse-Égypte, munie de patins.
Sa seule face décorée présente le couple assis sous un kiosque en roseaux, surmonté par deux yeux oudjats. Le défunt, respirant le lotus, et son épouse Iset, assis tous deux sur des sièges à pattes animales, sont luxueusement parés et accompagnés d'inscriptions qui les identifient.

Des objets révélateurs

La qualité artisanale du chaouabti est représentative du "style" de Deir el-Médineh et de l'excellence des productions du village : corps trapu à la riche polychromie, modelé soigné, souci du détail. Elle démontre l'aisance des familles d'artisans comme celle de Sennedjem dont Khâbekhent était un des fils. Cette opulence se retrouve dans les coffrets à chaouabtis : ainsi, Khâbekhent possédait au moins quatre coffrets conservés actuellement au Caire, à Copenhague, à Moscou et à Paris. Le style de ces objets est conforme à la riche décoration ornant les parois du caveau de Sennedjem. Si, par nature, le serviteur est un objet funéraire, la boîte possède une décoration significative : l'oeil oudjat symbolise l'intégrité du corps et la fleur de lotus, l'éternité ; le kiosque rappelle la tente de purification où le corps était déposé avant la momification.

Une pratique funéraire traditionnelle

Les artisans de Deir el-Médineh, quel que soit leur rang dans la hiérarchie du village, n'omettaient jamais de déposer dans leur caveau des serviteurs funéraires, les chaouabtis, petites statuettes en bois ou en terre cuite ayant l'apparence du défunt momifié. Ces statuettes, indispensables, ont pour unique fonction de servir le défunt en le remplaçant dans toutes les tâches, surtout agraires, qui lui incombaient dans l'au-delà. Leur aspect modeste traduit une conception complexe de la destinée post-mortem liée à la nécessité d'une offrande alimentaire combinant l'idée d'une société rurale hiérarchisée et d'une survie assujettie à l'obligation de corvées agricoles.
À Deir el-Médineh, le défunt disposait tout au plus d'une dizaine de statuettes déposées dans un modèle de cercueil, dans un coffret ou parfois à même le sol. Elles étaient identifiées par un texte écrit soit en une simple colonne donnant le nom et les titres du mort, soit sous la forme d'un chapitre VI du . L'équipement dont sont munies les statuettes, c'est-à-dire de houes et de sacs de graines, correspond à ces obligations éternelles.

Cartel

  • Serviteur funéraire de Khabekhent, artisan des tombes royales

    vers 1250 avant J.-C.

  • calcaire peint

    H. : 18,90 cm. ; L. : 6,30 cm. ; Pr. : 3,80 cm.

  • E 27148

  • Antiquités égyptiennes

    Aile Sully
    Rez-de-chaussée
    Le Livre des Morts
    Salle 17
    Vitrine 3 : Serviteurs funéraires. Coffrets à serviteurs funéraires.

Informations pratiques

Musée du Louvre, 75058 Paris - France
+ 33 (0)1 40 20 53 17

Horaires :
Ouvert tous les jours de 9h à 18h sauf le mardi
Nocturnes jusqu’à 21h45 le mercredi et le vendredi
24 et 31 décembre 2014 : ouvert jusqu'à 17h

Fermetures :
Les 1er janvier, 1er mai et 25 décembre

Information in other languages

Newsletter

Achetez votre billet