Allez au contenu Allez au menu principal Allez à la recherche Change language

Accueil>Œuvres & Palais>Collections et départements>Statue de la déesse Narundi

Statue de la déesse Narundi

© 1988 RMN / Pierre et Maurice Chuzeville

Antiquités orientales
Iran

Auteur(s) :
Nancie Herbin, d'après Annie Caubet

Cette statue est l'une des rares statues de culte figurant une divinité qui nous soient parvenues. Elle montre l'influence exercée par la Mésopotamie sur l'Iran et notamment sur la métropole de Suse, influence perceptible même lors des périodes d'indépendance. En effet, sur la statue de la déesse Narundi, de nombreux détails iconographiques et stylistiques évoquent le monde mésopotamien.

Une rare statue de culte

La tête de cette statue fut trouvée à Suse par Jacques de Morgan en 1904 et le corps en 1907, sur l'Acropole. Elle devait appartenir à un sanctuaire dont il subsiste un piédestal ou un podium de plusieurs marches de pierre et sur lequel des lions en pierre encadrant la statue servaient de socles à des mâts. L'attitude de la déesse, le costume, le décor, sont mésopotamiens, de même que le recours à des matériaux de différentes couleurs renforçant l'impression de vie. Les incrustations des oreilles et des yeux, probablement en pierre et métal précieux, ont été arrachées. La tiare à trois paires de cornes que porte la statue est l'attribut sumérien des dieux de haut rang. Son costume, le kaunakès, est aussi d'origine sumérienne. Prenant part aux festivités d'un banquet, la déesse tient une palme et un gobelet. Elle est assise sur un trône à accoudoirs bas où figurent des lions à la gueule menaçante, dont deux portent des lances ou des mâts. Sous les pieds de la divinité sont couchés deux lions. Ce félin est en Mésopotamie l'animal attribut de la déesse Inanna ou Ishtar, déesse de la guerre et de la sexualité. Une double inscription court sur le trône, l'une en akkadien donne le nom du dédicant "Puzur-Inshushinak, prince d'Awan" ; l'autre, rédigée dans la langue du pays, l'élamite, nous livre le nom local de la déesse ainsi vénérée : Narundi.

Une culture originale fortement influencée par la Mésopotamie

Au IIIe millénaire, la ville de Suse développe une culture originale marquée par des éléments empruntés à la Mésopotamie et des traditions venues des hauts plateaux iraniens. Au monde de Sumer, les Susiens empruntent l'organisation d'un panthéon reflétant l'ordre du cosmos régi par des divinités liées par des rapports de parenté, et la pratique des offrandes de sculptures aux sanctuaires : statues de fidèles ou de dieux, reliefs commémorant des cérémonies. Après la conquête de Suse par l'empire d'Akkad, les Susiens adoptent l'écriture et l'administration des vainqueurs. La métropole devient un carrefour important sur les routes de circulation de denrées entre l'Indus et le Proche-Orient.

Un système de royauté interrégionale

Lorsque l'empire d'Akkad s'affaiblit, des dynasties locales reprennent leur indépendance. Vers 2100, Suse est ravie aux souverains d'Akkad par Puzur-Inshushinak. Il laissa de nombreux monuments sur l'acropole de Suse. C'est probablement à son initiative qu'est mise au point l'écriture élamite. Son oeuvre ne résista pas à la conquête de la IIIe dynastie d'Ur, mais il est sans doute le premier dans l'histoire de Suse à pratiquer un système de royauté interrégionale aux alentours de 2000 ou 1900, qui s'exerce à partir de deux centres : le futur royaume d'Anshan dans les montagnes du Fars, et Suse. Ce système fonctionna sous la dynastie des "rois de Shimashki", autour de 2000, sous les "Sukkalmah", vers 1900-1600 puis sous les dynasties médio-élamites jusqu'à la fin du IIe millénaire. Darius Ier, fondateur de l'empire perse achéménide, en établissant une double capitale à Persépolis et à Suse, raviva cette tradition.

Cartel

  • Statue de la déesse Narundi

    Règne de Puzur-InshushinakVers 2100 avant J.-C.

  • Calcaire

  • Fouilles J. de Morgan, 1907, tell de l'Acropole

    Inscription en élamite linéaire et en akkadien

    Sb 54, Sb 6617

  • Antiquités orientales

    Aile Richelieu
    Rez-de-chaussée
    Iran, Suse au IIIe millénaire avant J.-C.
    Salle 8

Informations pratiques

Adresse et téléphone :
Musée du Louvre, 75058 Paris - France
+ 33 (0)1 40 20 53 17

Horaires :
Ouvert tous les jours de 9h à 18h sauf le mardi
Nocturnes jusqu’à 21h45 le mercredi et le vendredi

Fermetures :
Les 1er janvier, 1er mai et 25 décembre

Information in other languages

Newsletter

Achetez votre billet