Allez au contenu Allez au menu principal Allez à la recherche Change language

Accueil>Œuvres & Palais>Collections et départements>Statue de la divine adoratrice d'Amon, Karomama

Œuvre Statue de la divine adoratrice d'Amon, Karomama

Département des Antiquités égyptiennes : Dernières dynasties pharaoniques et époque ptolémaïque (vers 1069 - 30 av. J.-C.)

La "divine adoratrice d'Amon" Karomama

© Musée du Louvre/G. Poncet

Antiquités égyptiennes
Dernières dynasties pharaoniques et époque ptolémaïque (vers 1069 - 30 av. J.-C.)

Auteur(s) :

Élisabeth Delange

 

 


 

Remerciements :

Cette notice d’œuvre vous est présentée par Canson

Dans l'attitude de la marche, Karomama agitait des sistres (manquants aujourd'hui). C'est une divine Adoratrice, vierge et épouse du dieu Amon vénéré à Karnak. À l'égale d'une reine, elle est vêtue d'une robe couverte d'ailes de vautour. De même la coiffure ronde ornée d'un uraeus porte un coussinet sur lequel venait s'emboîter une haute couronne. Acquise par Champollion, elle est prestigieuse par sa technique de fonte et d'incrustations.

Regardons

En marche sur un socle, pieds nus, les bras tendus pour agiter les sistres, Karomama est vêtue d'une robe plissée près du corps, aux manches amples. À demi-longue, la robe est prise dans le plumage du vautour qui glisse sur les cuisses. La coiffure courte emboîte largement le visage. L'uraeus lové sort du modius, petit coussinet sur lequel s'encastrait à l'origine une couronne. Une fastueuse parure d'orfèvrerie rayonne sur le haut de ses épaules et la naissance de sa poitrine.
On est séduit par la féminité de la figure aux proportions élancées. Par contre, le visage aux détails raffinés, comme les yeux incrustés, le nez effilé, et la petite bouche ourlée, montre une expression sévère. Karomama est en effet représentée dans l'exercice de sa fonction de Divine Adoratrice.

Divine Adoratrice

Les inscriptions sur le socle indiquent son identité : "aimée d'Amon-Rê, elle est son épouse divine, la Divine Adoratrice". Entièrement consacrée au dieu, elle accomplit les rites dans le temple de Karnak, agite les sistres pour réjouir Amon et l'apaiser. Véritable souveraine, elle porte les insignes royaux et ses noms sont enfermés dans des cartouches. Son effigie recevait l'honneur d'être présentée sur la barque portative lors des grandes fêtes, à coté de la statue du dieu Amon. C'est le Chambellan de Karomama qui commanda ce chef-d'oeuvre, et d'après l'inscription il en fut très fier.

Technique savante

La célébrité de Karomama est due au raffinement de sa technique de fabrication. Mise en oeuvre par une fonte à cire perdue, la statue présente un décor très sophistiqué d'incrustations de métaux, créant des effets de couleur en partie disparus aujourd'hui. De plus, elle était rehaussée de feuilles d'or comme sur la perruque aux boucles finement incisées. Il reste le merveilleux collier à huit rangs où alternent des motifs végétaux et géométriques, en rosettes, pétales de lotus, damiers et spirales. Or les alliages qui servent aux différentes incrustations montraient des nuances et des patines de surfaces variées, masquées aujourd'hui en raison de leur état de conservation.

Bibliographie

- DELANGE E., Karomama, divine adoratrice d’Amon, revue Techné, tome 18, mars 2004.

- ZIEGLER Ch. , BOVOT J.-L. , Art et archéologie : L’Egypte ancienne,  Ecole du Louvre/RMN/Documentation française, Paris,  2001, p. 250-250, fig. 151.

- ANDREU G.,  RUTSCHOWSCAYA M- H., ZIEGLER Ch., L’Egypte au Louvre, Hachette, Paris, 1997, p. 176-178, notice 86.

- CENIVAL J.-L. (de), Karomama, feuillet de visite, département des Antiquités égyptiennes n° 20, Paris, 1992.

Tanis, l’or des Pharaons, Catalogue de l’exposition, Paris, RMN, 1987, p. 177-180, notice n° 48

Cartel

  • La "divine adoratrice d'Amon" Karomama

    vers 850 avant J.-C. (milieu 22e dynastie)

  • bronze incrusté d'or, d'argent, d'électrum

    H. : 59 cm.

  • N 500

  • Antiquités égyptiennes

    Aile Sully
    1er étage
    De l'an mille à la première domination perse, vers 1069 - 404 avant J.-C.
    Salle 29
    Vitrine 02 : Le bronze et les arts précieux à la Troisième Période Intermédiaire

Informations pratiques

Musée du Louvre, 75058 Paris - France
+ 33 (0)1 40 20 53 17

Horaires :
Ouvert tous les jours de 9h à 18h sauf le mardi
Nocturnes jusqu’à 21h45 le mercredi et le vendredi
24 et 31 décembre 2014 : ouvert jusqu'à 17h

Fermetures :
Les 1er janvier, 1er mai et 25 décembre

Information in other languages

Newsletter

Achetez votre billet