Allez au contenu Allez au menu principal Allez à la recherche Change language

Accueil>Œuvres & Palais>Collections et départements>Statue de Ouahibrê, gouverneur de Haute-Egypte

Œuvre Statue de Ouahibrê, gouverneur de Haute-Egypte

Département des Antiquités égyptiennes : Croyances religieuses et funéraires

Ouahibrê, gouverneur de Haute-Egypte

© 2008 Musée du Louvre / Georges Poncet

Antiquités égyptiennes
Croyances religieuses et funéraires

Auteur(s) :
Chloé Ragazzoli

Une intense activité artistique marque la 26e dynastie (664-525 av. J.-C.). Cette statue de Ouahibrê, un haut dignitaire de cette époque, en est un bon exemple : originaire de Saïs, la capitale, dans le delta occidental, il lui fut consacré dans le temple de la déesse Neith, patronne de la ville, cette statue au style lisse et élégant.

Un homme de Saïs

L'inscription sur le devant permet d'identifier le personnage, son Excellence, le gouverneur de Haute-Egypte, le chargé des virements d'offrandes, le directeur des domaines (de la déesse Neith), le bienheureux auprès de Neith. Au dos de la statue, deux colonnes de textes détaillent les titres religieux et administratifs du personnage, ainsi qu'une formule de consécration de la statue. Ouahibrê est connu par une dizaine de statues et des fragments de son sarcophage qui prouvent qu'il fut enterré à Saïs, sa ville d'origine et la capitale du royaume pendant la 26e dynastie.

La souplesse dans la masse

Cette statue en diorite sombre soigneusement polie représente un homme assis par terre, les jambes pliées et les genoux relevés devant lui, les bras croisés et les mains posées à plat. Il se fond littéralement dans le bloc de pierre.
Seule la tête émerge, englobée dans une coiffure lisse et ronde qui ne brise pas l'unité compacte de la pièce. Les cheveux sont retenus en arrière par des oreilles particulièrement bien dessinées. Les traits du visage sont précis, et malgré le nez endommagé, on devine des arcades sourcilières saillantes, des pommettes et une fossette soulignées. La gouttière des lèvres fait ressortir la bouche. Le tout confère au personnage un air grave.
Un manteau enveloppe son corps et cache des formes qui ne s'en devinent pas moins. Les coudes, les bras et les mains affleurent ; on suit le galbe des jambes, comme si le corps allait apparaître. Ainsi, malgré sa forme compacte, la statue ne présente aucune rigidité et affirme au contraire une élégante souplesse.

Une statue consacrée dans un temple

On s'est interrogé sur la signification d'une telle posture : figuration du mort sous l'apparence d'un gardien assis à la porte du temple, soumission à un supérieur ou expression de la renaissance du mort au passage du soleil? Ces statues "cubes" apparaissent aussi bien dans les temples que dans les tombes. Dans un temple, une telle effigie doit permettre au défunt représenté de participer au culte du dieu et d'en obtenir protection et vie éternelle. En effet, les repas offerts chaque jour à la table du dieu sont replacés devant les statues des particuliers, où ils sont présentés comme nourriture. Dans une tombe, la statue prend place dans le culte funéraire, au cours duquel la subsistance éternelle est assurée par la prière et les offrandes apportées par les familles et les prêtres. Cette innovation formelle qui remonte au Moyen Empire a connu une longue postérité, comme en témoigne précisément la statue de Ouahibrê : il ne faut donc pas exclure que sa fonction ait pu également évoluer. Ici, une formule très particulière et quelque peu obscure, que l'on trouve souvent sur le pilier dorsal des statues de cette époque, place la figure sous la protection directe des dieux, sans passer par l'intermédiaire traditionnel du pharaon.

Cartel

  • Ouahibrê, gouverneur de Haute-Egypte

    vers 550 - 525 avant J.-C. (fin 26e dynastie)

  • diorite

    H. : 1,02 m. ; L. : 0,45 m. ; Pr. : 0,66 m.

  • Don La Turbie

    A 91

  • Antiquités égyptiennes

    Aile Sully
    Rez-de-chaussée
    Le temple
    Salle 12

Informations pratiques

Adresse et téléphone :
Musée du Louvre, 75058 Paris - France
+ 33 (0)1 40 20 53 17

Horaires :
Ouvert tous les jours de 9h à 18h sauf le mardi
Nocturnes jusqu’à 21h45 le mercredi et le vendredi

Fermetures :
Les 1er janvier, 1er mai et 25 décembre

Information in other languages

Newsletter

Achetez votre billet