Allez au contenu Allez au menu principal Allez à la recherche Change language

Accueil>Œuvres & Palais>Collections et départements>Statue du roi Nectanebo II protégé par un faucon

Œuvre Statue du roi Nectanebo II protégé par un faucon

Département des Antiquités égyptiennes : Dernières dynasties pharaoniques et époque ptolémaïque (vers 1069 - 30 av. J.-C.)

Faucon protégeant un roi, sans doute Nectanébo II

© Musée du Louvre/C. Larrieu

Antiquités égyptiennes
Dernières dynasties pharaoniques et époque ptolémaïque (vers 1069 - 30 av. J.-C.)

Auteur(s) :
Sylvie Guichard

Une forte impression de puissance émane de cette statue de calcaire représentant un faucon de grandeur naturelle, massif et majestueux. Ce sentiment est renforcé par la présence de l'image d'un roi, de petite dimension, cachée entre les serres énormes du rapace qui le domine de toute sa taille tout en le protégeant. Cette statue est la parfaite illustration de la protection que le dieu dynastique Horus a exercée sur les pharaons d'Egypte pendant trois mille ans.

Un dieu protecteur

Dans l'antiquité le faucon pèlerin était un oiseau familier du ciel d'Egypte. Jouissant d'un grand prestige, ce rapace devint, dès les premières dynasties, l'image du dieu Horus, protecteur et symbole de la royauté. C'est en effet un faucon coiffé de la double couronne du Nord et du Sud qui surmonte le rectangle en forme d'enceinte à redans où est inscrit le premier des cinq noms du protocole royal, le nom d'Horus. Horus n'est cependant pas la seule divinité qui prend la forme d'un faucon. On peut citer, parmi les plus répandus, Montou ou encore Sokaris représenté sous l'aspect d'un faucon momifié. Une mortaise entaillée sur la tête de cette statue signale la présence de la couronne "pschent", aujourd'hui disparue, dont devait être coiffé l'Oiseau dieu. Les yeux du faucon et leur pourtour sont profondément creusés, signes d'incrustations anciennes. Blotti entre les pattes de l'oiseau qui le protège, se dissimule un roi coiffé du némès, les deux mains plaquées sur les cuisses dans une des attitudes classiques de l'adoration. La statuaire égyptienne a souvent utilisé, avec beaucoup de fantaisie, ce thème de l'action protectrice exercée par un animal divin sur un personnage. Les plus charmantes étant les statues de scribes où l'on voit le singe symbole du dieu Thot, le patron de l'écriture, grimpé sur les épaules de son maître pour lui protéger la tête de ses mains.

Un roi sans nom

Aucune inscription ne figure sur cette statue qui devait être encastrée dans un socle gravé d'un texte permettant d'identifier le roi représenté. Il s'agit probablement de Nectanebo II, roi de la 30e dynastie, dernière dynastie indépendante égyptienne avant l'arrivée des Ptolémées à la tête du pays. En effet, la 30e dynastie a fourni plusieurs grands groupes iconographiques du pharaon debout entre les pattes d'un faucon, et on remarque que ceux qui sont datés portent le cartouche de Nectanebo II. Le plus remarquable de ces groupes est celui conservé au Metropolitan Museum de New York qui forme un rébus avec le nom du roi. En effet, la petite effigie royale blottie sous le faucon "Hor" porte dans une main un cimeterre, signe de force qui se lit "nakht" et dans l'autre main le signe de la fête jubilaire "heb".

Nouvelle interprétation

L'étude des textes de dédicace de ces statues de Nectanebo II qui souligne en particulier l'absence du nom du dieu Horus et l'analyse de certains titres de prêtres de cette époque permettent de donner une interprétation nouvelle de ces monuments en dépassant la simple image de la protection d'Horus sur les souverains d'Égypte. L'imposant faucon de ces différentes statues ne représenterait pas le dieu Horus, mais le roi lui-même, divinisé sous la forme de cet oiseau. En tant que faucon divin, le roi Nectanebo II aurait reçu, de son vivant, un culte dans certains sanctuaires d'Egypte qui, grâce à la prospérité de l'Egypte à la 30e dynastie, bénéficièrent de grands travaux de rénovation.

Bibliographie

- BENEDITE, Monuments Piot tome XVII, 1909, p.5-28, fig. 1-3, pl. I.

- YOYOTTE, "Nectanebo II comme faucon divin ?", in Kêmi, XV, 1959, p. 70-74.

- Coptos, L’Egypte antique aux portes du désert , catalogue d'exposition, Lyon, 2000.

Cartel

  • Faucon protégeant un roi, sans doute Nectanébo II

    359 - 341 avant J.-C. (30e dynastie)

  • calcaire

    H. : 50 cm. ; L. : 18,20 cm. ; Pr. : 46,20 cm.

  • E 11152

  • Antiquités égyptiennes

    Aile Sully
    1er étage
    Des derniers pharaons égyptiens à Cléopâtre, 404 - 30 avant J.-C
    Salle 30
    Vitrine 01 : Les rois Nectanébo (30e dynastie)

Informations pratiques

Adresse et téléphone :
Musée du Louvre, 75058 Paris - France
+ 33 (0)1 40 20 53 17

Horaires :
Ouvert tous les jours de 9h à 18h sauf le mardi
Nocturnes jusqu’à 21h45 le mercredi et le vendredi

Fermetures :
Les 1er janvier, 1er mai et 25 décembre

Information in other languages

Newsletter

Achetez votre billet