Allez au contenu Allez au menu principal Allez à la recherche Change language

Accueil>Œuvres & Palais>Collections et départements>Statuette de jeune garçon nu

Œuvre Statuette de jeune garçon nu

Département des Antiquités égyptiennes : De la fin de la Préhistoire à la fin du Moyen Empire (vers 3800 - 1710 av. J.-C.)

Statuette de jeune garçon nu

© Musée du Louvre / G. Poncet

Antiquités égyptiennes
De la fin de la Préhistoire à la fin du Moyen Empire (vers 3800 - 1710 av. J.-C.)

Auteur(s) :
Geneviève Pierrat

Une fine statuette en argile a fait une entrée discrète au département égyptien en 2003. Et pourtant, son matériau comme son thème en font un témoin peu commun de l’art égyptien. Quant à sa datation, c’est une question difficile qui réserve peut-être quelques surprises.

La représentation d'un jeune garçon

Le personnage se tient debout les jambes jointes, les bras le long du corps, légèrement décollés du torse ; l’extrémité des doigts était rattachée au corps par une languette d’argile. Les pieds et le bras droit sont cassés. On observe que l’argile n’a pas pu être lissée dans la zone autrefois cachée par le bras manquant.
Le visage est rond, le crâne est très développé vers l’arrière. Les cheveux sont coupés à ras. Les oreilles, les yeux  et surtout la bouche large et épaisse sont grands et paraissent envahir le visage. La figurine est laissée de la couleur de son matériau, une terre cuite ocre, à la ressemblance d’une peau bronzée ; des traces de noir et de blanc rehaussent les yeux et les sourcils.
Il est représenté complètement nu, une marque de l’enfance dans l’Égypte ancienne. La tête ronde et relativement grosse pour le corps accuse le caractère juvénile du personnage. Les épaules et le torse peu développés, le ventre légèrement arrondi se démarquent de la plastique virile des hommes faits.

Un rare exemple de sculpture en argile

La figurine est un exemplaire, exceptionnel dans l’art égyptien, de sculpture en terre cuite. L’œuvre, modelée avec soin et habileté, fut sans doute exécutée par un artiste des meilleurs ateliers. Et cependant on ne lui connaît pas de parallèle.
Il reste peu de  témoignages de l’emploi de l’argile dans les ateliers royaux : une tête du roi Aménophis III, des vestiges de grandes sculptures découvertes dans le Ramesséum à Thèbes, prouvent cependant que cet art du modelage fut exercé par l’élite des artistes. Plus couramment, les particuliers firent appel à ce matériau peu coûteux pour les cercueils, les figurines magiques de fécondité ; le style de ces œuvres se démarque de la sculpture officielle de la cour.

L'épineuse question de la datation

Parce qu’elle fait figure d’exception, on hésite à dater la pièce. Le modelé du corps et du crâne ressemble à celui de la statuette en métal du jeune Amun-em-heb nu, conservée à New York, personnage qui vécut au début de la 18e dynastie, vers 1550-1500 avant J.-C. C’est l’époque où l’argile fut façonnée en flacons empruntant des motifs figuratifs variés, dont celui de la forme humaine.
Cependant, il existe un parallèle plus convaincant : la statue en calcaire d’Ouni l’Aîné, découverte en 1995 dans sa tombe à Abydos. Cet important dignitaire, haut fonctionnaire du royaume sous le roi Merenrê de la 6e dynastie (vers 2300 avant  J.-C.), se fit représenter en jeune, nu, la tête rasée, les pieds parallèles, les bras le long du corps, les mains reliées aux cuisses par une languette de pierre laissée en réserve. La tête ronde au nez court, à la bouche envahissante, semble indiquer la jeunesse. Elle préfigure un style en vigueur à la fin de la 6e dynastie, époque à laquelle le roi Pépi II lui-même se fit représenter comme un enfant nu accroupi à même le sol. La figuration sous la forme d’un jeune est un appel à l’éternelle régénération de l’individu.

Cartel

  • Statuette de jeune garçon nu

    6e dynastie, vers 2300-2200 av. J.-C.

  • terre cuite

    H.: 11.6 cm ; L.: 3,1 cm ; Ep.: 2,6 cm

  • Achat 2003

    E 32673

  • Antiquités égyptiennes

    Aile Sully
    1er étage
    L'Ancien Empire, vers 2700 - 2200 avant J.-C.
    Salle 22
    Vitrine 02 : La 3e dynastie (2700 - 2620 avant J.-C.)

Informations pratiques

Musée du Louvre, 75058 Paris - France
+ 33 (0)1 40 20 53 17

Horaires :
Ouvert tous les jours de 9h à 18h sauf le mardi
Nocturnes jusqu’à 21h45 le mercredi et le vendredi
24 et 31 décembre 2014 : ouvert jusqu'à 17h

Fermetures :
Les 1er janvier, 1er mai et 25 décembre

Information in other languages

Newsletter

Achetez votre billet