Allez au contenu Allez au menu principal Allez à la recherche Change language

Accueil>Œuvres & Palais>Collections et départements>Statuette de Ramosé présentant des divinités

Œuvre Statuette de Ramosé présentant des divinités

Département des Antiquités égyptiennes : Nouvel Empire (vers 1550 - vers 1069 av. J.-C.)

Râmès présente des images d'Osiris, de Nephthys et des "Quatre fils d'Horus"

© 2004 Musée du Louvre / Georges Poncet

Antiquités égyptiennes
Nouvel Empire (vers 1550 - vers 1069 av. J.-C.)

Auteur(s) :
Christophe Barbotin

À la tête du village des artisans de Deir el-Médineh chargés de la réalisation des tombes royales, tâche essentielle dans les conceptions politiques égyptiennes, Ramosé s’est distingué par une longévité et une influence hors normes. Les divinités qu’il présente appartiennent au registre funéraire mais la prière n’invoque que les repas.

Un village très particulier

Personnage considérable que Ramosé, « scribe royal dans la place de vérité » c’est-à-dire représentant de l’administration centrale dépendant directement du vizir et chargé de diriger l’activité d’une très précieuse main-d’œuvre. C’était en effet les artisans du village de Deir el-Medineh qui creusaient et décoraient les tombes dans la Vallée des Rois et dans la Vallée des Reines. Or l’enterrement d’un roi défunt constituait une obligation absolue pour établir la légitimité du successeur. Nos villageois et leur chef agissaient donc au cœur du système politique égyptien.

Un personnage incontournable

Du simple fait de sa fonction, Ramosé était déjà un homme important. Mais il a donné un relief particulier à cette fonction par sa longévité en poste d’abord : presque trente ans, semble-t-il ; par l’abondance des témoignages qu’il a laissés ensuite : au moins une tombe, vingt-cinq stèles, six statues, trois tables d’offrandes, etc.… L’administrateur semble bien s’être mué en véritable coq de village.

Des dieux et des repas

Ramosé tient de ses mains un trône où siègent Osiris et Nephthys. Le premier était le grand dieu des morts, la seconde l’auxiliaire d’Isis, la fameuse sœur-épouse d’Osiris qu’elle a ressuscité par sa magie. À leurs pieds, quatre figures debout, très endommagées, représentaient Amsit, Hapy, Douamoutef et Quebehsenouf, c’est-à-dire les Quatre Fils d'Horus
Groupe de quatre divinités veillant sur les viscères retirées du corps du défunt lors de la momification et déposées dans des vases canopes. Amset, à tête humaine, protège le foie ; Douamoutef, à tête de chien, veille sur l\'estomac ; Hâpy, le cynocéphale, sur les poumons et Qebehsénouf, à tête de faucon, sur les intestins. ')" onmouseout="function anonymous()
{
popoutGlossaire()
}">quatre fils d’Horus
préposés à la conservation des viscères momifiés. Cette ambiance paraîtrait bien sérieuse à l’observateur moderne si le texte gravé au dos de la statuette ne nous rappelait la destination  profonde de cet arsenal métaphysique : manger chaque jour !

Cartel

  • Râmès présente des images d'Osiris, de Nephthys et des "Quatre fils d'Horus"

  • calcaire peint

    H. : 37 cm. ; L. : 13 cm. ; Pr. : 21,80 cm.

  • E 16378

  • Antiquités égyptiennes

    Aile Sully
    1er étage
    Le Nouvel Empire
    Salle 28
    Vitrine 6

Informations pratiques

Adresse et téléphone :
Musée du Louvre, 75058 Paris - France
+ 33 (0)1 40 20 53 17

Horaires :
Ouvert tous les jours de 9h à 18h sauf le mardi
Nocturnes jusqu’à 21h45 le mercredi et le vendredi

Fermetures :
Les 1er janvier, 1er mai et 25 décembre

Information in other languages

Newsletter

Achetez votre billet

Informations complémentaires

Il dit : « Je suis venu à vous, Osiris, le chef de la région de l'occident, Isis et Nephthys, les maîtres de l'éternité, qui recevez le juste, pour que vous m'accordiez chaque jour de la nourriture. »