Allez au contenu Allez au menu principal Allez à la recherche Change language

Accueil>Œuvres & Palais>Collections et départements>Stèle figurant le dieu de l'orage Adad brandissant des foudres

Œuvre Stèle figurant le dieu de l'orage Adad brandissant des foudres

Département des Antiquités orientales : Mésopotamie

Stèle répresentant le dieu de l'orage Adad brandissant des foudres

© 2000 RMN / Franck Raux

Antiquités orientales
Mésopotamie

Auteur(s) :
Patricia Kalensky

Cette stèle, provenant d'un palais provincial de l'empire assyrien, témoigne d'une adaptation des traditions du Levant à la sculpture monumentale néo-assyrienne.
Le dieu de l'orage, dont le culte en rapport avec la fertilité fut très répandu dans le monde syrien, est ici représenté sous la forme du dieu assyrien Adad.

Un monument d'une cité araméenne conquise par les Assyriens

Cette stèle a été découverte en 1928 dans les fouilles d'Arslan Tash par la mission archéologique française dirigée par François Thureau-Dangin. Ce site de Syrie du Nord est l'ancienne cité araméenne Hadatu, qui devint capitale provinciale après sa conquête par les Assyriens au IXè siècle. Tiglat-Phalasar III y construisit un palais et en restaura les temples au VIIIe siècle av. J.-C. La stèle a été trouvée dans l'un des temples principaux, celui de la déesse Ishtar.

Le dieu de l'orage

La stèle représente le dieu de l'orage, adoré dans tout le monde syrien depuis le deuxième millénaire. Il est figuré debout, avançant à grandes enjambées et juché sur son animal-attribut, un taureau chargeant, dont le mugissement évoque le tonnerre. L'orage, symbolisé par les foudres qu'il brandit dans chaque main, a un caractère violent que traduisent l'attitude dynamique et l'épée portée par le dieu. Il est également lié aux forces de la fertilité par l'effet bénéfique de la pluie qu'il déchaîne. Il apparaît ainsi comme le correspondant masculin d'Ishtar, déesse de l'amour et de la guerre, figurée sur la stèle AO 11503. Le dieu porte ici d'ailleurs une tiare à cornes surmontée du disque étoilé, motif astral qui rappelle peut-être Ishtar en tant que personnification de la planète Vénus. Cette stèle d'Adad trouve donc bien sa place dans le sanctuaire de la déesse.

Un exemple de mélange culturel

Les stèles au sommet cintré relèvent d'une tradition levantine. La pierre utilisée pour cette sculpture est, selon une tradition locale, le basalte, roche dure et difficile à travailler. Ce monument, ainsi que l'ensemble des sculptures d'Arslan Tash, a sans doute été exécuté par un artiste local sous la direction de sculpteurs assyriens.
En revanche, ce dieu de tradition syrienne apparaît ici sous la forme assyrienne d'Adad, mise en évidence par son costume : le dieu est en effet drapé dans un grand manteau ou un châle, fait d'une étoffe ornée de plusieurs étages de longues boucles, que l'on retrouve sur certains reliefs de Nimrud. Le vêtement s'ouvre largement sur la jambe gauche et laisse apparaître une tunique courte portée en dessous. Ce costume est bien attesté sur les reliefs assyriens, ainsi que la coiffure du dieu, aux cheveux ramassés en paquet de boucles sur la nuque, la tiare cylindrique, la barbe longue et carrée et la longue épée, au fourreau décoré, passée à la taille.
Cette sculpture est donc un bel exemple de syncrétisme entre les traditions locales et l'influence de la culture assyrienne.

Cartel

  • Stèle répresentant le dieu de l'orage Adad brandissant des foudres

    Epoque de Teglat-phalasar III744 - 727 avant J.-C.

    Arslan Tash (ancienne Hadatu)

  • Basalte

    H. : 1,36 m. ; L. : 0,54 m. ; Pr. : 0,42 m.

  • Fouilles F. Thureau-Dangin, A. Barrois, 1928

    AO 13092

  • Antiquités orientales

    Aile Richelieu
    Rez-de-chaussée
    Mésopotamie - Syrie du Nord. Assyrie : Til Barsip, Arslan Tash, Nimrud, Ninive
    Salle 6

Informations pratiques

Musée du Louvre, 75058 Paris - France
+ 33 (0)1 40 20 53 17

Horaires :
Ouvert tous les jours de 9h à 18h sauf le mardi
Nocturnes jusqu’à 21h45 le mercredi et le vendredi
24 et 31 décembre 2014 : ouvert jusqu'à 17h

Fermetures :
Les 1er janvier, 1er mai et 25 décembre

Information in other languages

Newsletter

Achetez votre billet