Allez au contenu Allez au menu principal Allez à la recherche Change language

Accueil>Œuvres & Palais>Collections et départements>Stèle funéraire d'un père et de son fils

Œuvre Stèle funéraire d'un père et de son fils

Département des Antiquités égyptiennes : Egypte romaine (30 av. J.-C. - 392 apr. J.-C.)

Si vous n’arrivez pas à lire les médias, téléchargez Flash Player.

Stèle funéraire

© 1996 Musée du Louvre / Christian Larrieu

Antiquités égyptiennes
Egypte romaine (30 av. J.-C. - 392 apr. J.-C.)

Auteur(s) :
Marie-France Aubert

Il s'agit d'un exemple d'iconographie ordinaire propre aux stèles funéraires d'Abydos : le défunt présenté à Osiris par Anubis. Ici, un père et son fils justifiés sont présentés, chacun avec son Anubis dans le rôle d'ange gardien, à Osiris, dieu de l'au-delà, seigneur d'Abydos.

Une stèle en l'honneur d'Osiris

La stèle, cintrée dans sa partie supérieure, est sculptée en haut relief. En haut, l'emblème protecteur est déployé : le disque solaire ailé, flanqué de deux uræus. Les ailes sont faites d'une double rangée de pennes, que prolonge un dessin de plumes. En dessous, la silhouette longiligne d'Isis est figurée de profil ; sa perruque style Nouvel Empire est dotée de la dépouille de vautour surmontée du disque solaire aux cornes de vache ; un collier ousekh en forme de collerette orne son cou ; son corps est moulé dans un fourreau laissant la poitrine découverte, terminé par un plissé voilant les jambes. Elle tient de la main droite le signe ânkh, symbole de sa divinité, tandis que de la gauche, elle protège et vénère Osiris.
Le buste de face et les jambes de profil, Osiris momiforme est assis sur un trône cubique de style Ancien Empire, les pieds reposant sur un petit socle, symbolisant sa divinité. Il est coiffé de la couronne blanche en forme de mitre, flanquée de deux plumes. Il porte le collier ousekh. Les deux mains, réunies sur la poitrine, sont dépourvues des attributs habituels, que sont le sceptre et le fouet. Deux Anubis également de profil, pourvus du collier ousekh et vêtus d'un pagne court, lui présentent le défunt et son fils, représentés de face. Le fils est la réplique miniature du père. Ils sont vêtus d'une tunique et d'un manteau à la manière hellénistique. La coiffure rase du père a une découpe semi-arrondie et son menton s'orne d'une barbiche bifide. Il lève la main droite, paume ouverte, en signe de prière, la gauche tenant la guirlande de justification.

Un style gréco-égyptien

Ce type de stèle d'époque romaine est caractérisé par la juxtaposition de deux styles : les défunts portent le vêtement de type hellénistique, tandis que les divinités sont représentées selon la tradition pharaonique.

Abydos, foyer divin

Abydos, en Haute-Égypte, est la ville sainte d'Osiris. Aussi, pour bénéficier de la protection du dieu dans l'au-delà, les gens désiraient s'y faire enterrer, à défaut, s'y faire représenter par un monument. Il peut s'agir, en l'occurrence, d'une stèle sur laquelle ils sont figurés, pour la plupart entre Osiris et Anubis, avec éventuellement en guise d'inscriptions, leur nom, leur âge et leur situation.

Cartel

  • Stèle funéraire

    IIe - IIIe siècle après J.-C.

    Abydos

  • calcaire

    H. : 56 cm. ; L. : 40 cm. ; Pr. : 8,50 cm.

  • Collection Drovetti acquise en 1827

    B 43 (N 146)

  • Antiquités égyptiennes

    Aile Denon
    Entresol
    Egypte romaine (salle actuellement fermée)
    Salle A

Informations pratiques

Adresse et téléphone :
Musée du Louvre, 75058 Paris - France
+ 33 (0)1 40 20 53 17

Horaires :
Ouvert tous les jours de 9h à 18h sauf le mardi
Nocturnes jusqu’à 21h45 le mercredi et le vendredi

Fermetures :
Les 1er janvier, 1er mai et 25 décembre

Information in other languages

Newsletter

Achetez votre billet