Allez au contenu Allez au menu principal Allez à la recherche Change language

Accueil>Œuvres & Palais>Collections et départements>Suaire de Saint-Josse

Œuvre Suaire de Saint-Josse

Département des Arts de l'Islam : 632-1000 : L’ère des califats, naissance et unité d’un empire

Suaire de Saint-Josse

© Musée du Louvre

Arts de l'Islam
632-1000 : L’ère des califats, naissance et unité d’un empire

Cette précieuse soierie porte une inscription permettant d’identifier son commanditaire, un gouverneur d’Asie Centrale, mort en 961. Le tissu est ensuite parvenu en Occident dès le Moyen Age, même si l’on ignore comment. Il fut donné à l’abbaye de Saint-Josse-sur-Mer par Etienne de Blois, roi d’Angleterre, en 1134.

Ce tissu, malgré son état fragmentaire, demeure un unique exemple de la soierie produite en Iran oriental. Le lieu de production d'un "samit" de ce type doit être Merv ou Nishapur, deux villes réputées pour leurs soieries. Il peut être reconstitué de la manière suivante : deux rangées d'éléphants affrontés, séparés par une raie de cœurs, et encadrés de la répétition, en miroir, de l'inscription. Autour se déroule une file de petits chameaux, nettement reconnaissables à leurs deux bosses. Il faut sans doute reconnaître dans les deux éléphants des animaux ornés pour la parade plutôt que pour la guerre.

Le tissu porte une inscription en arabe : "Bénédiction et bonheur au chef Abu Mansur Bukhtégin, Dieu prolonge sa durée". Le personnage cité est un émir turc connu par les textes historiques et exécuté en 961. Le tissu est donc probablement antérieur à cette date.

L’œuvre fut acquise en février 1922. Il provient de la châsse de saint Josse, dans l’abbaye de Saint-Josse-sur-Mer (Pas-de-Calais) et fut découvert lors d’une translation de reliques en 1920. En 1843, cependant, au moment d'une translation, ne demeurait déjà plus de ce grand tissu qu'un fragment autour du crâne du saint et un autre, plus vaste, autour des os. Un grand tissu entourant les reliques est mentionné dans une châsse de 1195, qui signale le don du tissu, en 1134 par Étienne de Blois, roi d'Angleterre. Ce dernier aurait pu en hériter de son père, qui mourut durant l'arrière croisade à Ramlah, en 1102 et qui séjourna à la cour Comnène de Constantinople, où il acquit peut-être ce tissu.

Bibliographie

. Makariou S. (dir.), Les Arts de l’Islam au musée du Louvre, Paris, 2012 (à paraître).
. Enlart C., « Un tissu persan du Xe siècle », Monuments et mémoires, fondation Eugène Piot, XXIV, 1920, p. 129-148.
. Bernus-Taylor M., Marchal H. et Vial G., « Dossier de Recensement [suaire de Saint-Josse] », Bulletin du CIETA, n° 33, 1971, p. 22-55 ; n° 97, 1989, p. 123-124.
. Bernus-Taylor M. (dir.), Arabesques et jardins de paradis, collections françaises d'art islamique, Cat. exp. Paris, Musée du Louvre, 1989-1990, p. 124.

Cartel

  • Suaire de Saint-Josse

    Avant 961

    Iran, Khorasan

  • Samit de soie façonné

    H. 52 cm ; L. 94 cm

  • Achat, 1922

    OA 7502

  • Arts de l'Islam

    Aile Denon

Informations pratiques

Musée du Louvre, 75058 Paris - France
+ 33 (0)1 40 20 53 17

Horaires :
Ouvert tous les jours de 9h à 18h sauf le mardi
Nocturnes jusqu’à 21h45 le mercredi et le vendredi
24 et 31 décembre 2014 : ouvert jusqu'à 17h

Fermetures :
Les 1er janvier, 1er mai et 25 décembre

Information in other languages

Newsletter

Achetez votre billet