Allez au contenu Allez au menu principal Allez à la recherche Change language

Accueil>Œuvres & Palais>Collections et départements>Suite de huit fauteuils à la Reine et à châssis et de deux...

Œuvre Suite de huit fauteuils à la Reine et à châssis et de deux canapés à joues

Département des Objets d'art : XVIIIe siècle : le néo-classicisme

Mobilier des "Quatre parties du Monde" : huit fauteuils et deux canapés

© 2007 Musée du Louvre / Martine Beck-Coppola

Objets d'art
XVIIIe siècle : le néo-classicisme

Auteur(s) :
Muriel Barbier

Cet ensemble, composé de huit fauteuils à la Reine et deux canapés, est garni de tapisseries de la manufacture des Gobelins représentant les quatre parties du monde, c'est-à-dire les quatre continents alors connus. Les tapisseries sont antérieures aux châssis réalisés par Louis-Charles Carpentier (vers 1730 - vers 1788). Ces sièges sont caractéristiques du style "Transition" et présentent déjà des ornements Louis XVI parfaitement assimilés.

La réalisation du "meuble"

L'ensemble de tapisseries qui garnit les sièges de la collection Grog a été commandé en 1748 par Augustin Bouret de Villaumont, trésorier général de la Maison du Roi (1743-1756), à la manufacture des Gobelins pour son usage personnel. Ce "meuble" devait illustrer les quatre parties du monde. Les cartons ont été réalisés par Charles Eisen pour les dossiers ornés de personnages et par Pierre Lenfant pour les assises ornées d'animaux. Chaque fauteuil est consacré à un des continents et a été tissé deux fois. Un canapé avait été commandé par Bouret de Villaumont et représentait la synthèse du thème. Bouret de Villaumont avait dans sa salle de bain une tenture de tapisserie de Bruxelles sur ce thème ; il souhaitait des sièges assortis à cette tenture. Or, dans son inventaire après décès il n'est fait aucune mention des bois pour recevoir ces tapisseries : a-t-il changé d'idée ou l'ouvrage n'était-il pas terminé à sa mort en 1760 ? La question demeure en suspens. Sa veuve se remaria en 1763 avec le fermier général Pierre-Isaac Marquet de Peire dont l'inventaire après décès daté de 1779 mentionne deux canapés et huit fauteuils recouverts de tapisseries des Gobelins représentant les quatre parties du monde.

Une iconographie exotique

Les dossiers des fauteuils représentant l'Europe sont ornés d'un couple de bergers et leur assise d'une vache et de moutons. L'Amérique est illustrée, pour le dossier, par un couple d'Indiens avec un palmier et, pour l'assise, d'un perroquet et d'un singe. L'Afrique est évoquée par une "négresse" portée par deux "nègres" et par deux tigres qui ornent l'assise. Enfin, l'Asie est personnifiée par un turc accompagné de son serviteur sur le dossier et par deux dromadaires sur l'assise. Les deux canapés font la synthèse de ces représentations. On peut voir sur le dossier du premier canapé quatre personnages dans un port et, sur l'assise, deux lions dans une cage portée par deux dromadaires que guide un singe, deux tigres, trois perroquets et deux chevaux. Le second canapé, réalisé à la même époque que les bois, porte les mêmes scènes mais dans un sens de lecture inversé. Ces tapisseries sont un condensé de ce que l'on connaissait du monde au milieu du XVIIIe siècle et surtout de l'idée que s'en faisaient les Occidentaux.

Un mobilier "Transition"

Si l'inventaire après décès du second époux de la femme de Bouret de Villaumont mentionne ces sièges garnis de la tapisserie des quatre parties du monde, c'est donc que les bois ont été menuisés entre 1760 et 1779. Stylistiquement, cet ensemble se situe plutôt dans les années 1770-1775. Effectivement les dossiers sont encore mouvementés et la traverse de l'assise demeure trapue, traits du mobilier "Transition". En revanche la forme involutée de la console d'accotoir est toute nouvelle et annonce certains sièges postérieurs ; elle s'adapte d'ailleurs parfaitement au dé de raccordement, ce qui prouve une bonne maîtrise par le menuisier Carpentier de cette nouvelle solution formelle. Enfin, la complexité des sculptures révèle une parfaite assimilation du vocabulaire décoratif Louis XVI : le dossier est orné d'une frise de piastres et l'assise d'une frise d'entrelacs décorés en leur milieu d'une fleur, ornement dont usera Georges Jacob pour le mobilier du château de Saint-Cloud dix ans plus tard.

Cartel

  • Estampillés : Louis-Charles CARPENTIER

    Mobilier des "Quatre parties du Monde" : huit fauteuils et deux canapés

    Vers 1770 - 1775

    Paris

  • Noyer doréGarnitures en tapisserie des Gobelins ; atelier de Pierre-François CozetteD'après Eisen et Lenfant, vers 1748

    H. : 1,02 m. ; L. : 0,74 m. ; Pr. : 0,62 m. (fauteuils)H. : 0,94 m. ; L. : 1,87 m. ; Pr. : 0,70 m. (canapés)

  • Provenance : tapisseries commandées par le fermier général Augustin Bouret de Villaumont ; bois commandés par le fermier général Pierre-Isaac Marquet de Peire ; collection du troisième vicomte Astor à Cliveden.Don de M. René Grog et Mme Grog-Carven, 1973 , 1973

    OA 10506

  • Objets d'art

Informations pratiques

Musée du Louvre, 75058 Paris - France
+ 33 (0)1 40 20 53 17

Horaires :
Ouvert tous les jours de 9h à 18h sauf le mardi
Nocturnes jusqu’à 21h45 le mercredi et le vendredi
24 et 31 décembre 2014 : ouvert jusqu'à 17h

Fermetures :
Les 1er janvier, 1er mai et 25 décembre

Information in other languages

Newsletter

Achetez votre billet