Allez au contenu Allez au menu principal Allez à la recherche Change language

Accueil>Œuvres & Palais>Collections et départements>Table

Œuvre Table

Département des Objets d'art : XVIIe siècle

Plateau en mosaïque de marbres et pierres dures

© 2005 RMN / Jean-Gilles Berizzi

Objets d'art
XVIIe siècle

Auteur(s) :
Muriel Barbier

Pour concurrencer les ateliers florentins de pierres dures, Louis XIV (1638-1715) fit ouvrir, à la manufacture des Gobelins, un atelier de mosaïques de pierres dures. Le plateau de table conservé au Louvre provient de cet atelier. Portant la couronne et les armes royales, il est également révélateur de la qualité du travail des lapidaires établis à Paris par l'aspect naturaliste des oiseaux et des paysages.

L'atelier de pierres dures de la manufacture des Gobelins

À partir de la fin du XVIe siècle, les mosaïques de pierres dures réalisées à Florence fascinaient toute l'Europe. Afin de concurrencer cette production, Louis XIV décida la création au sein de la manufacture des Gobelins, à Paris, d'un atelier de mosaïques où travaillèrent des artistes florentins qu'on fit venir en France. L'atelier fonctionna à partir de 1668 et fut successivement dirigé par Ferdinando Migliorini (mort en 1683) et par Filippo Branchi (mort en 1699) avant de disparaître. Cet atelier produisait des plateaux de table comme celui du Louvre ainsi que des mosaïques destinées à décorer des cabinets.

Couronne royale et oiseaux

Une très grande variété de marbres et de pierres dures a été utilisée pour réaliser ce plateau. Le décor a un aspect pictural qui est propre à l'atelier des Gobelins et qui le différencie des mosaïques florentines. Le centre du plateau, sur fond de marbre noir, présente les armes royales en agate et lapis-lazuli surmontées de la couronne royale et de branches de laurier. Aux angles du plateau, le chiffre du Roi (deux L entrelacés) est sommé de la même couronne. Entre ces motifs emblématiques de la royauté, sont six panneaux carrés ornés chacun d'un oiseau très naturaliste au sein d'un paysage aux nuages blancs. Ce plateau est très proche de celui livré pour le Roi par la manufacture en 1671, décrit dans l'inventaire de son mobilier, ainsi que de celui qui apparaît sur la tapisserie La Visite de Louis XIV aux Gobelins tissée pour la première fois de 1673 à 1679. Tous sont ornés de la couronne royale.

Du projet à l'entrée au Louvre

Le projet aquarellé de ce plateau est conservé dans le fonds de l'agence Robert de Cotte, architecte de Louis XIV, au cabinet des estampes de la Bibliothèque nationale de France. Après avoir fait partie des collections royales sous l'Ancien Régime, la table se trouvait sous le Second Empire au palais des Tuileries. Elle était alors supportée par une console en bois sculpté et doré de style Louis XIV. Jugée de mauvais goût en 1870, lors de son transfert au Louvre, la console fut remplacée en 1873 par le piètement actuel également en bois doré. Il est l'œuvre de deux artisans parisiens : le sculpteur Lemesle et le doreur Bascour qui ont réalisé là une copie de celui du plateau MR 405.

Bibliographie

Alcouffe D., Dion-Tenenbaum A., Lefébure A., Le Mobilier du Musée du Louvre, Paris, 1993, t.1, p.334-339.

Cartel

  • Manufacture des Gobelins

    Plateau en mosaïque de marbres et pierres dures

    Dernier quart du XVIIe siècle

    Paris

  • L. : 1,73 m. ; Pr. : 1,32 m.

  • Versement du Mobilier national, 1870 , 1870

    OA 5508

  • Objets d'art

    Aile Denon
    1er étage
    Galerie d'Apollon
    Salle 66

Informations pratiques

Musée du Louvre, 75058 Paris - France
+ 33 (0)1 40 20 53 17

Horaires :
Ouvert tous les jours de 9h à 18h sauf le mardi
Nocturnes jusqu’à 21h45 le mercredi et le vendredi
24 et 31 décembre 2014 : ouvert jusqu'à 17h

Fermetures :
Les 1er janvier, 1er mai et 25 décembre

Information in other languages

Newsletter

Achetez votre billet