Allez au contenu Allez au menu principal Allez à la recherche Change language

Accueil>Œuvres & Palais>Collections et départements>Tapisserie : Ours porteurs d'écus armoriés

Œuvre Tapisserie : Ours porteurs d'écus armoriés

Département des Objets d'art : Moyen Age

Si vous n’arrivez pas à lire les médias, téléchargez Flash Player.

Ours porteurs d'écus armoriés

Objets d'art
Moyen Age

Auteur(s) :
Marie-Hélène de Ribou

Cette tapisserie a dû faire partie, à l'origine, avec l'autre fragment du musée du Louvre, d'une tenture plus importante. Elle porte les armes des Juvénal des Ursins, famille de magistrats d'origine champenoise, pour qui elle fut probablement tissée. Le plus illustre représentant de cette famille, Guillaume Juvénal des Ursins (1401-1472), fut chancelier des rois Charles VII et Louis XI. Au-delà du caractère décoratif de la tapisserie, on perçoit son rôle éminemment ostentatoire.

Une tapisserie héraldique très décorative

Le fond de la tapisserie se compose de bandes verticales alternées, rouges et blanches, ornées de fleurs arrachées et d'une initiale en négatif, qui semble être un J. De ce fond, se détachent deux mottes de terre formant deux îlots fleuris et arborés. Sur chacune, se dresse un ours agrippé à un arbre. Les deux animaux portent une longue chaîne au cou ainsi qu'une petite cape sur les épaules. Au centre de la tapisserie s'élève une grande branche supportant deux écus, l'un aux armes des Juvénal, l'autre avec des armes qui semblent être celles de la famille Sydenhall.

Le caractère ostentatoire de la tapisserie

La tapisserie semble avoir été conçue dans un but essentiellement ostentatoire. Un des écus, aux armes des Juvénal, ainsi que la lettre utilisée comme un motif décoratif et qui pourrait être l'initiale de leur nom, témoignent de l'importance de cette famille, probablement commanditaire de la tenture. De plus, on retrouve sur la tapisserie deux des emblèmes des Juvénal des Ursins, qui se disaient apparentés à la célèbre famille italienne des Orsini : les ours au centre de la pièce et, parsemées sur le fond, une fleur de la famille des acanthes, l'acanthus mollis, appelée communément autrefois ursine, et de nos jours pied-d'ours. Guillaume, le plus illustre représentant de cette famille, se fit ainsi portraiturer par Jean Fouquet devant un décor de boiseries sculptées, où ses armes sont accostées de deux petits ours et posées sur une feuille trilobée, représentation stylisée de la feuille de l'acanthus mollis.
Il est intéressant de voir ici les armoiries, l'emblème, et un début de chiffre de la famille utilisés sur toute la surface du tissu, à une époque où les bordures n'existaient pas encore dans la tapisserie.

Quelle origine pour cette tenture ?

Le décor de bandes alternées ornées de branchages fleuris apparente cette pièce à un ensemble de tapisseries, dont les plus célèbres sont les quatre pièces représentant des personnages dans un jardin de roses, dite La Baillée des Roses, conservées au Metropolitan Museum of Art de New York. Celles-ci, attribuées aux ateliers des Flandres du sud, sont datées dans les années 1450-1455. Par ailleurs, le motif des îlots fleuris sur un fond de branchages - ou, comme ici, de fleurs - "arrachés" rattache cette tapisserie à un groupe de tapisseries à mille fleurs, qui s'inscrivent dans un courant stylistique proprement français, et plus particulièrement parisien. La célèbre tenture de La Dame à la Licorne du musée national du Moyen Age, probablement l'oeuvre la plus connue de ce groupe, est, quant à elle, datée de la fin du XVe siècle.
Toutes ces considérations obligent donc à situer la production de cette tenture en Flandres méridionales ou en France, au cours de la seconde moitié du XVe siècle.

Cartel

  • Flandres ? (seconde moitié du XVe siècle)

    Ours porteurs d'écus armoriés

  • Tapisserie : laine et soie

    H. : 2,54 m. ; L. : 4,55 m.

  • Don A. Sachs, 1969 , 1969

    OA 10372

  • Objets d'art

    Aile Richelieu
    1er étage
    Sceptre de Charles V
    Salle 4

Informations pratiques

Musée du Louvre, 75058 Paris - France
+ 33 (0)1 40 20 53 17

Horaires :
Ouvert tous les jours de 9h à 18h sauf le mardi
Nocturnes jusqu’à 21h45 le mercredi et le vendredi
24 et 31 décembre 2014 : ouvert jusqu'à 17h

Fermetures :
Les 1er janvier, 1er mai et 25 décembre

Information in other languages

Newsletter

Achetez votre billet

Informations complémentaires

AUX ARMES DES FAMILLES JUVENAL DES URSINS ET SYDENHALL ( ?)