Allez au contenu Allez au menu principal Allez à la recherche Change language

Accueil>Œuvres & Palais>Collections et départements>Taureau androcéphale ailé

Œuvre Taureau androcéphale ailé

Département des Antiquités orientales : Mésopotamie

Taureau androcéphale ailé

© 2011 Musée du Louvre / Thierry Ollivier

Antiquités orientales
Mésopotamie

Auteur(s) :
Marie-José Castor

Des génies protecteurs, appelés aussi Shêdu ou lamassu, taureaux ailés à tête humaine, étaient les gardiens de certaines portes de la ville et du palais. Symboles issus de la combinaison entre homme, taureau et oiseau à laquelle les cornes donnent un caractère divin, ils assuraient une protection contre tout ennemi éventuel.

Un génie protecteur de la cité

Lorsque que Sargon II fonda sa nouvelle capitale Dur-Sharrukin, l'actuelle Khorsabad, vers 713 av. J.-C., il l'enferma, avec plusieurs palais, dans une immense enceinte en brique crue percée de sept portes. Des génies protecteurs, gardiens des portes, étaient disposés de part et d'autre des ouvertures. Ils constituaient aussi un élément architectural à part entière, puisqu'ils recevaient une partie du poids des voûtes. Les fouilles entreprises par Paul-Emile Botta, à partir de 1843, permirent de dégager le site et de mettre au jour une partie des oeuvres qui furent envoyées au Louvre. Les dessins et relevés minutieux d'Eugène Flandin qui accompagnèrent cette découverte, complétés une dizaine d'années plus tard par les travaux de Victor Place, nous renseignent sur l'emplacement d'origine de ces taureaux ailés. Ce génie protecteur formait le montant gauche de la porte K du palais.

Une sculpture monumentale

Taillé dans un seul bloc à l'origine, il mesure plus de 4 mètres de haut sur quatre mètres de large sur une épaisseur d'un mètre. Il est sculpté en ronde-bosse pour la tête et en haut relief pour le reste du corps. Cette technique du haut relief est très prisée à l'époque de Sargon II, où le modelé prend de l'ampleur.
La tête, seul élément humain dont les oreilles sont celles d'un taureau, représente un visage d'homme, barbu, dont les traits sont modelés avec précision. Les yeux sont expressifs, les sourcils, épais, se rejoignent au-dessus d'un nez puissant. La bouche, gracieuse, est surmonté d'une fine moustache. La barbe, bouclée, couvre les joues et le menton. Les cheveux encadrent le visage avant de retomber sur les épaules. Cette tête humaine est coiffée d'une tiare étoilée, entourée de plusieurs cornes et surmontée d'une rangée de plumes.
Le corps, d'un rendu anatomique précis, est celui d'un taureau marchant à pas lents : l'animal est doté de cinq pattes au lieu de quatre, ce qui lui a permis de représenter deux allures : au repos, lorsque l'on regarde la sculpture de face et au pas, lorsque l'on regarde l'oeuvre de profil. Des ailes de rapace, dont une seule est visible, partent de l'épaule pour venir s'incurver au-dessus du dos ; de larges panneaux de boucles couvrent l'avant-train, le poitrail, le dos et les cuisses. La queue, très longue, est également bouclée à son extrémité. Une inscription en deux tableaux, gravée entre les pattes arrières, rend hommage au souverain à travers l'énoncé de ses vertus, et prononce une malédiction envers quiconque portera atteinte à l'édifice.
Les taureaux, motifs d'inspiration syrienne, sont des éléments caractéristiques du décor des palais assyriens. Ils apparaissent à Nimrud, sous le règne d'Assurnasirpal II et perdurent jusqu'au règne d'Assurbanipal.

Bibliographie

- ALBENDA Pauline, Le palais de Sargon d'Assyrie, Recherche sur les Civilisations, Paris, 1986.

- LONGPERRIER A. (de), Notice des antiquités assyriennes, musées Imperiaux, Paris, 1854, p. 27.

- Revue du Louvre, 1993, p. 27, n 5/6.

Cartel

  • Taureau androcéphale ailé

    Epoque néo-assyrienne, règne de Sargon II (721-705)

    Façade m, porte k, Khorsabad, antique Dur-Sharrukin, Assyrie, Iraq

  • Haut-relief et ronde-bosse, albâtre gypseux

    H. : 4,20 m. ; L. : 4,36 m. ; Pr. : 0,97 m.

  • Fouilles P.E. Botta 1843 - 1844

    AO 19857

  • Antiquités orientales

    Aile Richelieu
    Rez-de-chaussée
    Mésopotamie, Assyrie - Khorsabad
    Salle 4

Informations pratiques

Musée du Louvre, 75058 Paris - France
+ 33 (0)1 40 20 53 17

Horaires :
Ouvert tous les jours de 9h à 18h sauf le mardi
Nocturnes jusqu’à 21h45 le mercredi et le vendredi
24 et 31 décembre 2014 : ouvert jusqu'à 17h

Fermetures :
Les 1er janvier, 1er mai et 25 décembre

Information in other languages

Newsletter

Achetez votre billet