Allez au contenu Allez au menu principal Allez à la recherche Change language

Accueil>Œuvres & Palais>Collections et départements>Tenture de l'Histoire de saint Mammès : Saint Mammès venant se...

Œuvre Tenture de l'Histoire de saint Mammès : Saint Mammès venant se livrer au tribunal du gouverneur de la Cappadoce

Département des Objets d'art : Renaissance

Saint Mammès venant se livrer au tribunal du gouverneur de la Cappadocede la tenture L'Histoire de saint Mammès

© 1999 Musée du Louvre / Thierry Malty

Objets d'art
Renaissance

Auteur(s) :
Marie-Hélène de Ribou

Cette tapisserie faisait partie d’une tenture de huit pièces qui représentait la vie et le martyre de saint Mammès. Le cardinal de Givry, évêque de la cathédrale Saint-Mammès de Langres, en commanda les cartons en 1543. La réalisation des tapisseries, confiée à deux lissiers parisiens, fut achevée dès 1545. Cette tapisserie témoigne de l’importance et la qualité de la production parisienne de la Renaissance, en grande partie disparue.

L'arrestation de Saint Mammès

Suivant un usage courant au Moyen Age, plusieurs épisodes de la vie du saint sont représentés à travers une scène principale et plusieurs petites scènes. Mammès, jeune berger, partage, en haut à gauche, son repas avec deux hommes au milieu des bêtes sauvages auxquelles, d’après la légende, il avait annoncé l’Evangile. Dans la scène en dessous, il dévoile son identité à ses compagnons. Effrayés par les animaux, ces derniers, venus pour l’arrêter, le quittent précipitamment. Dans la scène centrale, Mammès vient se livrer au gouverneur de Capadoce et calme de la main le lion qui l’a accompagné. Puis, n’ayant pas voulu renoncer à sa foi chrétienne, il est fouetté dans un bâtiment. Une large bordure composée de motifs de cuirs découpés et de guirlandes de fruits encadre la scène centrale. Elle présente dans la partie supérieure les armes des Givry surmontées du chapeau de cardinal, et dans la partie inférieure, le texte expliquant l’épisode représenté.

Histoire de la tenture

Le cardinal de Givry, évêque de Langres de 1529 à 1561, fit beaucoup pour embellir sa cathédrale. En 1543, il commanda des patrons pour une tenture en huit pièces à Jean Cousin le père. Puis il passa un marché en 1544 avec deux lissiers parisiens réputés, Jacques Langlois et Pierre Blasse II : ce dernier travailla notamment pour le roi à la Tenture de La Galerie de François Ier. En accord avec le contrat, les tapisseries furent terminées vers le mois de mai 1545 et livrées au cardinal qui en fit don aussitôt au chapitre de sa cathédrale.
Les divers inventaires de la cathédrale témoignent de l’admiration constante portée à la tenture. Elle ornait le chœur de la cathédrale lors des fêtes religieuses jusqu’à la Révolution. Elle fut alors dispersée, et seules deux pièces furent restituées après le Concordat de 1801. Celle du Louvre réapparut dans une collection privée et fut donnée en 1940 au musée.

Un témoignage de la production parisienne de la Renaissance

Les cartons de la tenture furent attribués du XVIIe au XIXe siècle au peintre Lacuna, disciple de Raphaël, parfois au maître lui-même. Ce n’est qu’au début du XXe siècle qu’ont été mis en relation le marché de 1543 et les tapisseries de la cathédrale de Langres, rendant ainsi la paternité des cartons au peintre Jean Cousin le père.
On retrouve dans le dessin de la tapisserie la facture de l’artiste, emprunte de monumentalité, son goût pour les architectures antiques et les perspectives. L’influence de Rosso et du Primatice se ressent notamment dans la bordure, traitée cependant avec une certaine sobriété.
La composition, en multipliant les petites scènes autour de la scène principale, ainsi que les animaux tirés du bestiaire médiéval, se rattachent à une tradition plus ancienne.
Cette tapisserie témoigne d’un art typiquement parisien, annonciateur du grand essor que connaîtra cette technique au siècle suivant en France.

Bibliographie

- ROY Maurice, Les Tapisseries de Saint-Mammès de Langres. Compositions authentiques de Jehan Cousin père, dans Société Archéologique de Sens, Mémoires in-4°, fasc. V, 1914

- VIARD Georges, DECRON Benoit, WU Fang-Cheng, La Cathédrale du cardinal de Givry. Les tapisseries de Saint-Mammès , dans La Cathédrale Saint-Mammès de Langres. Histoire – Architecture – Décor, Langres, 1994, pp. 97-102

- L’Ecole de Fontainebleau, Paris, 1973, pp. 345-347, n°454

Cartel

  • D'après Jean COUSIN père

    Saint Mammès venant se livrer au tribunal du gouverneur de la Cappadocede la tenture L'Histoire de saint Mammès

  • Tapisserie, laine et soie

  • Don M. Lereuil, 1940

    OA 9327

  • Objets d'art

    Aile Richelieu
    1er étage

Informations pratiques

Adresse et téléphone :
Musée du Louvre, 75058 Paris - France
+ 33 (0)1 40 20 53 17

Horaires :
Ouvert tous les jours de 9h à 18h sauf le mardi
Nocturnes jusqu’à 21h45 le mercredi et le vendredi

Fermetures :
Les 1er janvier, 1er mai et 25 décembre

Information in other languages

Newsletter

Achetez votre billet

Informations complémentaires

Aux armes de Claude de Longwy, cardinal de Givry