Allez au contenu Allez au menu principal Allez à la recherche Change language

Accueil>Œuvres & Palais>Collections et départements>Tête de dieu

Si vous n’arrivez pas à lire les médias, téléchargez Flash Player.

Tête de Dieu

Antiquités orientales
Levant

Auteur(s) :
Claire Iselin

Cette sculpture de dieu syrien en basalte est l'un des rares exemples de statuaire monumentale de la Syrie amorite que nous connaissons actuellement. Vêtue d'un manteau bordé d'un épais galon et portant une coiffure de forme ovoïde ornée de cornes, elle se rattache à la statuaire et à la glyptique syriennes du Bronze moyen (2000-1600 av. J.-C.). Ses yeux devaient être incrustés dans une autre matière pour lui donner un effet encore plus saisissant.

Une tête de dieu syrien

Cette tête en basalte de grandeur nature, provenant de la région du lac de Djabboul, à l'est d'Alep, a été acquise en 1926. Elle représente un personnage imberbe qui devait être revêtu d'un manteau dont une partie de l'épais galon est visible sous la nuque. Ce type de vêtement est bien connu grâce à des statuettes en bronze d'époque contemporaine du Levant (Ougarit) et de la Syrie intérieure, telle la statuette du dieu assis provenant de la région de Qatna, conservée au musée du Louvre. Ce manteau est également représenté sur les sceaux-cylindres syriens datés de l'âge du bronze moyen (XVIIIe-XVIIe siècles av. J.-C.). Ici, le personnage porte une coiffure ovoïde ornée de quatre rangs de cornes attestant son haut rang dans le panthéon divin. Cette coiffe est très proche de celle que porte la statuette en bronze de dieu assis de la région de Qatna datée du Bronze moyen. Les yeux de notre tête de dieu syrien étaient autrefois incrustés dans un matériau différent.

La statuaire monumentale de la Syrie amorite

La période du Bronze moyen (2000-1600 av. J.-C.) est marquée par l'installation en Mésopotamie et en Syrie de populations semi-nomades : les Amorites, qui appartiennent à la famille linguistique des sémites de l'Ouest. Ils se sédentarisent au début du IIe millénaire av. J.-C. et établissent des royaumes prospères en Syrie, dont ceux d'Alalakh, Qatna, Ougarit, Mari, Ebla et Alep. La Syrie connaît alors une nouvelle urbanisation avec des cités entourées de fortifications importantes comme Qatna et Ebla, ainsi que le développement d'une civilisation palatiale avec les palais d'Ebla et d'Alalakh. Jusqu'à une période récente, la statuaire monumentale de la Syrie amorite n'était connue que par un très petit nombre d'oeuvres, généralement mutilées. Les découvertes récentes, notamment celles de Qatna, ont permis d'élargir nos connaissances dans ce domaine. A côté d'une statuaire anthropomorphe schématique présente en Syrie, notamment à Tell Brak et à Tell Nebi Mend (ancienne Qadesh), mais également en Mésopotamie (Tell Billa, Tell Al Rimah), il existe une statuaire de grande qualité au Bronze moyen en Syrie. Celle-ci représente notamment des rois et des princes (une tête royale d'Alalakh en diorite coiffée d'un turban, aux yeux incrustés et aux traits du visage marqués de rides, par exemple). De nombreuses statues ont été retrouvées dans le sanctuaire de la déesse Ishtar à Ebla, telle la statue d'un roi assis vêtu d'un vêtement ourlé à bord frangé et portant une barbe bouclée, ou celle d'une reine debout vêtue d'un vêtement frangé et parée de bracelets, toutes deux en basalte, mais malheureusement très fragmentaires. Un haut dignitaire d'Ebla, portant un manteau bordé d'un galon et une arme courbe, est représenté de manière plus sommaire. Enfin, les divinités syriennes sont également figurées dans la pierre sous forme de statuettes, tel le dieu El d'Ougarit portant une haute tiare et vêtu d'un manteau bordé d'un épais galon, ou de statues grandeur nature comme notre tête de dieu syrien.

Bibliographie

- DUSSAUD R., "L'art syrien du IIe millénaire avant notre ère", in Syria, VII, 1926, p. 342, pl. LXXI.

- SPYCKET A., La Statuaire du Proche-Orient ancien, Leyde, E. J. Brill, 1981 (Handbuch der Orientalistik, Kunst und Archäelogie, Band 1), p. 266, pl. 181.

- Au pays de Baal et d'Astarté : 10 000 ans d'art en Syrie, catalogue d'exposition, Petit Palais, 26 octobre 1983-08 janvier 1984, Association française d'action artistique - Paris Musées,  Paris, 1983, p. 130, n 164.

- Guide du visiteur : Les Antiquités orientales, Éditions de la Réunion des musées nationaux, Paris, 1993, p. 195.

Cartel

  • Tête de Dieu

    Fin du Bronze Moyen (vers 1600 av. J.-C.)

    Djaboul (sud-est d'Alep)

  • Basalte

    H. : 35 cm. ; L. : 27 cm.

  • Acquisition, 1926 , 1926

    AO 10831

  • Antiquités orientales

    Aile Sully
    Rez-de-chaussée
    Levant
    Salle C

Informations pratiques

Musée du Louvre, 75058 Paris - France
+ 33 (0)1 40 20 53 17

Horaires :
Ouvert tous les jours de 9h à 18h sauf le mardi
Nocturnes jusqu’à 21h45 le mercredi et le vendredi
24 et 31 décembre 2014 : ouvert jusqu'à 17h

Fermetures :
Les 1er janvier, 1er mai et 25 décembre

Information in other languages

Newsletter

Achetez votre billet