Allez au contenu Allez au menu principal Allez à la recherche Change language

Accueil>Œuvres & Palais>Collections et départements>Tête de la Vierge

Œuvre Tête de la Vierge

Département des Arts graphiques : XIVe-XVe siècle

Tête de la Vierge

Musée du Louvre, dist. RMN-Grand Palais - Photo M. Beck-Coppola

Arts graphiques
XIVe-XVe siècle

Auteur(s) :
Grollemund Hélène

Les dessins qui peuvent être attribués aux Primitifs flamands sont peu nombreux à l'heure actuelle. Aussi, cette Tête de la Vierge en est-elle d'autant plus précieuse, qu'elle est l'une des rares études de Rogier van der Weyden, considérée de surcroît comme authentique : son extrême sobriété, l'intensité de l'expression dans laquelle l'artiste a mis toute sa sensibilité plaident en faveur de l'originalité.

L'économie au service de l'harmonie

La Vierge se tourne légèrement sur la droite et incline la tête vers l'avant. Quelques lignes suggèrent un voile sur la tête et le décolleté de la robe. Du voile, s'échappe la chevelure ondulée qui dégage l'oreille droite, seulement délimitée par un trait. L'importance du front, légèrement bombé, contribue à donner à la Vierge son air d'extrême jeunesse. Sous de minces paupières, les grands yeux sont baissés ; l'expression en est grave et rêveuse. Le nez, droit, a l'arête marquée, la bouche est petite et d'un contour précis. Quelques ombres, données par des hachures courtes et entrecroisées, confèrent à cette oeuvre un relief très doux, plus précisément dans la partie droite du visage, sous la lèvre inférieure, le menton et dans les cheveux. Afin d'obtenir un modelé délicat, l'artiste a frôlé de son stylet tout le visage, n'épargnant que quelques plans éclairés. Rarement, avec cette économie de moyens, une telle intensité d'expression a pu être obtenue.

L'aboutissement d'un idéal

Création idéale au traitement délicat et raffiné, la Tête de la Vierge peut être mise en relation avec des oeuvres picturales, notamment la Vierge et Enfant, autrefois dans la collection du prince de Furstenberg à Donaueschingen (coll. part.). Elle ressemble également à celle qu'esquisse saint Luc dans le Saint Luc dessinant le portrait de la Vierge (Boston, Museum of Fine Arts). Ce type de Vierge est celui créé par Van der Weyden, dont nous pouvons suivre l'affinement et le rajeunissement progressifs. Du point de vue technique, le dessin présente beaucoup de similitudes avec le Portrait de femme du British Museum (Londres) : même esquisse d'un trait à la fois sûr et ténu, indications précises des plans d'ombres et de lumières, hachures entrecroisées et fondues, constante économie de moyens, d'où l'impression de grande simplicité qui en émane. Le modelé plus doux de la Tête de la Vierge et son air juvénile inciteraient cependant l'historien d'art à proposer une époque plus tardive : ce dessin pourrait être contemporain de la Vierge et Enfant de Donaueschingen, vers 1460.

Esquisse, modello ou copie ?

Deux thèses s'opposent quant à l'originalité du dessin, reposant toutes deux sur son type et son extrême qualité, puisqu'il n'a pu être mis en relation avec aucune peinture avérée de l'artiste. Selon certains auteurs, il s'agirait d'une copie d'après un détail de tableau, qui fixerait en outre un type créé par Van der Weyden. Cette tête est pourtant d'une telle pureté, d'une telle profondeur et d'une telle délicatesse dans l'expression qu'il semble étonnant qu'un copiste ait pu atteindre ce niveau et traduire aussi expressément l'idéal féminin de Rogier. Il faut y voir un modèle destiné à l'usage personnel de l'artiste et à son atelier, ce qui explique le soin apporté à son exécution et son degré d'achèvement.

Bibliographie

- COMBLEN-SONKES Micheline, Les Primitifs flamands. Dessins du XVe siècle : groupe Van der Weyden. Essai de catalogue des originaux du maître, des copies et des dessins anonymes inspirés par son style, Bruxelles, Centre national de recherches "Primitifs flamands", 1969, n A5.

- COMBLEN-SONKES Micheline, "Les Dessins de Roger Van der Weyden et de son école", in Rogier Van der Weyden, Rogier de Le Pasture : peintre officiel de la Ville de Bruxelles, portraitiste de la Cour de Bourgogne, cat. exp. Bruxelles, Musée Communal, 1979, pp. 68-84.

- VOS Dirk (De), Rogier Van der Weyden : l'oeuvre complète, Paris, Hazan,1999, p. 387.

Cartel

  • WEYDEN Rogier van der

    Tête de la Vierge

    Saint-Morys, Ch.-P.-J.-B. de Bourgevin Vialart de

  • Pointe d'argent sur papier préparé en blanc. Doublé. Ancienne annotation à la plume, en bas à droite : "albert durer".

    H. : 12.9 cm. ; L. : 11.1 cm.

  • Saisie des Emigrés , 1793

    3920644

  • Arts graphiques

    Pour des raisons de conservation, les œuvres de ce département ne sont pas exposées en permanence.

Informations pratiques

Musée du Louvre, 75058 Paris - France
+ 33 (0)1 40 20 53 17

Horaires :
Ouvert tous les jours de 9h à 18h sauf le mardi
Nocturnes jusqu’à 21h45 le mercredi et le vendredi
24 et 31 décembre 2014 : ouvert jusqu'à 17h

Fermetures :
Les 1er janvier, 1er mai et 25 décembre

Information in other languages

Newsletter

Achetez votre billet

Informations complémentaires

Annotation en bas à droite, à la plume : albert durer