Allez au contenu Allez au menu principal Allez à la recherche Change language

Accueil>Œuvres & Palais>Collections et départements>Théodose II (empereur de 408 à 450 ap. J.-C.)

Œuvre Théodose II (empereur de 408 à 450 ap. J.-C.)

Département des Antiquités grecques, étrusques et romaines : Art chrétien et byzantin

L'empereur Théodose II

© 2011 Musée du Louvre / Thierry Ollivier

Antiquités grecques, étrusques et romaines
Art chrétien et byzantin

Auteur(s) :
Charlotte Lepetoukha

Le hiératisme et la schématisation des traits de cette tête, seule effigie sculptée connue de l'empereur Théodose II, sont caractéristiques d'une sensibilité qui se fait jour dans l'art romain dès le IIIe siècle et se radicalise à la fin du IVe siècle. L'empereur acquiert par cette nouvelle approche du portrait une dimension spirituelle et intemporelle, qui traduit toute la puissance de sa fonction de chef politique et religieux.

Portrait d'un impérial

La présence d'un diadème orfévré soigneusement détaillé souligne le caractère impérial du personnage représenté. Il vient couronner une chevelure épaisse ramenée au-dessus du front en une frange bombée dont les mèches sont indiquées par des incisions verticales.
Le visage allongé est mangé par des yeux immenses, presque extatiques, dont l'effet saisissant est amplifié par le fort creusement de la pupille. Ils sont soulignés par des sourcils en arc de cercle au dessin très linéaire.

Théodose II et l'Empire romain d'Orient

La parenté de cette effigie avec les portraits de la maison théodosienne l'identifie comme étant une représentation - la seule connue en sculpture - de Théodose II, qui règne en Orient de 408 à 450 ap. J.-C. A la mort de Théodose Ier en 395, l'Empire romain est en effet définitivement partagé en deux secteurs qui dès lors suivent des destins séparés. L'Occident est peu à peu dépecé sous le coup des invasions barbares, et disparaît à la mort du dernier empereur d'Occident en 476, tandis qu'en Orient, l'Empire romain survit jusqu'en 1453, date de la conquête turque, sous le nom moderne d'Empire byzantin.
La fonction impériale a beaucoup changé et n'a plus rien de comparable avec l'institution des débuts de l'Empire. Véritable monarque, Théodose II est l'ordonnateur d'un effort législatif sans précédent qui donne à l'Empire son premier Code officiel. Ce dernier, qui prit le nom de code théodosien, rassemble les édits impériaux promulgués depuis 312. L'empereur est également chef temporel de l'Eglise d'Orient ; le Concile d'Ephèse, qui proclame la maternité divine de Marie, est réuni sous son ordre en 431.

La fin de l'art antique

Les portraits impériaux correspondent à cette nouvelle idéologie du pouvoir. Le style dépouillé et le hiératisme de la représentation transfigurent l'image de l'empereur et contribuent à lui donner une dimension intemporelle et spiritualisée.
Les artistes poursuivent là une tendance à l'abstraction présente dans l'art romain dès le IIIe siècle et qui s'accentue aux IVe et Ve siècles. L'exécution des portraits officiels, que ce soit dans les effigies en marbre ou dans les diptyques en ivoire, est en effet guidée par un souci de stylisation toujours plus grand, sensible dans le traitement du regard et de la chevelure. Ce style, où les traits volontairement schématisés et le goût du détail ornemental s'imposent aux dépens du volume et du modelé, est en rupture complète avec la tradition naturaliste.
Ce désintérêt pour la sculpture en volume est caractéristique de ce temps et marque la fin de l'art antique autant que les débuts de l'art du Moyen Age. Il trouve en effet son prolongement dans l'art byzantin, qui de la même manière sublime la fonction impériale au moyen d'une stylisation des traits et d'une exagération de la zone oculaire.

Bibliographie

- DELBRÜCK R., Spätantike Kaiserporträts von Constantinus Magnus bis zum ende des Weistreich, 1933, p. 217 sqq.

- Visages du Louvre, chefs-d'oeuvre du portrait dans les collections du Louvre, catalogue d'exposition, Musée National d'Art Occidental, Tokyo, 18 sept-1er déc. 1991, n 36, p. 89.

- KERSAUSON K. (de), Catalogue des portraits romains, II, Paris 1996, n 251, p. 536.

Cartel

  • L'empereur Théodose II

  • Marbre

    H. : 29 cm.

  • Collection du roi dès le XVIe siècle

    Empereur d'Orient de 408 à 450 après J.-C.

    N° d'entrée OA 9056 (n° usuel Ma 1036)

  • Antiquités grecques, étrusques et romaines

    Aile Denon
    Rez-de-chaussée
    Galerie des mosaïques
    Salle 30

Informations pratiques

Musée du Louvre, 75058 Paris - France
+ 33 (0)1 40 20 53 17

Horaires :
Ouvert tous les jours de 9h à 18h sauf le mardi
Nocturnes jusqu’à 21h45 le mercredi et le vendredi
24 et 31 décembre 2014 : ouvert jusqu'à 17h

Fermetures :
Les 1er janvier, 1er mai et 25 décembre

Information in other languages

Newsletter

Achetez votre billet