Allez au contenu Allez au menu principal Allez à la recherche Change language

Accueil>Œuvres & Palais>Collections et départements>Triade mycénienne

Œuvre Triade mycénienne

Département des Antiquités grecques, étrusques et romaines : Origines de l'art grec, Age du Bronze et style géométrique (de 3200 av. J.-C. à 720 av. J.-C.)

Si vous n’arrivez pas à lire les médias, téléchargez Flash Player.

Groupe de trois figurines en phi

© 1996 RMN / Hervé Lewandowski

Antiquités grecques, étrusques et romaines
Origines de l'art grec, Age du Bronze et style géométrique (de 3200 av. J.-C. à 720 av. J.-C.)

Auteur(s) :
Isabelle Hasselin-Rous

Ces figurines, appelées "en phi" par analogie avec la lettre de l'alphabet grec, appartiennent à une série fréquemment représentée dans l'art mycénien des XIVe et XIIIe siècles av. J.-C. Ce groupe s'en distingue toutefois par l'association rare de deux figures féminines à une troisième plus petite les surmontant. Des parallèles ont été retrouvés dans des tombes d'enfants à Mycènes, qui permettraient de l'interpréter comme une triade sacrée destinée à protéger l'enfant dans la mort.

Un groupe de figurines en "phi"

Le groupe rassemble trois figurines, deux de grande taille dont les corps se rejoignent à hauteur des bustes, et une troisième plus petite, juchée sur leurs épaules, jambes et bras écartés, ses mains agrippées aux têtes de ses porteuses afin de se tenir. Il semble d'après la proéminence des pointes des seins, bien visibles sur les figurines les plus grandes, qu'il s'agisse de femmes. La présence dans leurs dos d'une longue natte et de traits peints horizontalement, confirme cette identification. Les formes des corps sont schématiques et ont été entièrement modelées à la main. Les visages sont en forme de tête d'oiseau, l'arête nasale étant réalisée par le pincement de l'argile entre le pouce et l'index de l'artisan. Les bras ne sont pas détaillés plastiquement et semblent accolés aux corps, ce qui donne au buste cette forme de disque. Les jambes, collées l'une à l'autre, se réduisent à un boudin d'argile s'évasant en partie inférieure. La peinture au trait de couleur brun-noir vient détailler l'ensemble : les yeux sont notés par des points et le costume par des lignes ondulées. Par leur allure générale, ces figurines ont été appelées conventionnellement en "phi", par analogie avec la lettre de l'alphabet grec.

Une triade sacrée ?

L'association rare de deux figurines en portant une troisième plus petite, a conduit à les interpréter comme des divinités courotrophes, c'est-à-dire protectrices de l'enfance. Quelques exemples de groupes identiques ont été découverts dans des tombes d'enfants, à Mycènes en particulier. Ils ont été identifiés comme une triade sacrée représentant deux déesses nourricières protégeant l'enfant ou la divinité juvénile qu'elles portent sur leurs épaules. Ces offrandes étaient déposées dans la sépulture afin d'accompagner le passage de l'enfant dans le monde des morts, sous la protection divine de ces courotrophes.

Une oeuvre typiquement mycénienne

Ces figurines anthropomorphes, aux formes traitées schématiquement, appartiennent à une production caractéristique de l'époque mycénienne (1450-1150 av. J.-C.). Elles se présentent principalement sous trois formes différentes: en "phi", "tau" et "psi", en fonction de la position adoptée par leurs bras. Produites en grand nombre, elles sont l'oeuvre de potiers, comme en témoigne le traitement cylindrique du bas de leur corps. Le type en "phi" apparaît le premier à l'Helladique Récent III A2 (1375-1300 av. J.-C.) tandis que celui en "psi" ne se trouve qu'à partir de la phase suivante, l'Helladique Récent III B (1300-1230 av. J.-C.). La complexité de la composition incite plutôt à y voir une création se situant dans la période de maturité des types en "phi", entre les années 1300 et 1200 av. J.-C.

Cartel

  • Groupe de trois figurines en phi

    Mycénien Récent III A2 - III B (XIIIe siècle avant J.-C.)

  • Terre cuite

    H. : 13 cm. ; L. : 8 cm.

  • Acquisition 1995

    MNE 1007

  • Antiquités grecques, étrusques et romaines

    Aile Denon
    Entresol
    Vitrine 18

Informations pratiques

Adresse et téléphone :
Musée du Louvre, 75058 Paris - France
+ 33 (0)1 40 20 53 17

Horaires :
Ouvert tous les jours de 9h à 18h sauf le mardi
Nocturnes jusqu’à 21h45 le mercredi et le vendredi

Fermetures :
Les 1er janvier, 1er mai et 25 décembre

Information in other languages

Newsletter

Achetez votre billet