Allez au contenu Allez au menu principal Allez à la recherche Change language

Accueil>Œuvres & Palais>Collections et départements>Un canapé et six fauteuils à la Reine

Suite de quatre fauteuils à la Reine et un canapé

© 2010 Musée du Louvre / Studio Sébert

Objets d'art
XVIIIe siècle : le néo-classicisme

Auteur(s) :
Muriel Barbier

Cet ensemble, composé d'un canapé et de six fauteuils, provient du château de La Roche-Guyon (Val d'Oise) réaménagé par la duchesse d'Anville, entre 1764 et 1769. Les sièges, qui se trouvaient dans le grand salon de la duchesse, furent réalisés par le menuisier Nicolas Heurtaut (1720-1771) et garnis d'un meuble tissé à la manufacture des Gobelins. Du point de vue stylistique, ils sont révélateurs du style Transition, naissant dans les années 1760.

Le réaménagement du château de La Roche-Guyon

Entre 1764 et 1769, la duchesse d'Anville, née Marie-Louise-Nicole-Elisabeth de La Rochefoucauld, réaménage son château de La Roche-Guyon (Val d'Oise), notamment le grand salon. Le décor est conçu selon les nouveaux préceptes néoclassiques. La duchesse d'Anville commanda une suite de quatre tapisseries de l'Histoire d'Esther au début de l'année 1768. Pour la même pièce, elle commanda un meuble comprenant deux canapés et douze fauteuils, dont l'ensemble du Louvre faisait partie. Les bois furent menuisés par Nicolas Heurtaut, déjà fournisseur régulier de la duchesse, le tout livré avant la fin de l'année 1769. Il s'agissait de sièges de type meublant, qui étaient donc placés contre les murs.

La garniture de la manufacture des Gobelins

La manufacture des Gobelins, qui avait fourni la tenture de l'Histoire d'Esther, livra la garniture des sièges dans des tonalités semblables. Chaque siège est couvert d'un motif différent, composé de bouquets de fleurs polychromes, qui se détachent sur un fond rouge imitant le damas cramoisi ; le contour des fleurs est souligné par des ombres portées en rouge plus foncé, artifice qui ne fut utilisé que cette seule fois à la manufacture pour des sièges de ce type. Les bouquets ont été dessinés par les peintres de la manufacture, Maurice Jacques et Louis Tessier.

Des sièges novateurs en 1768

Du point de vue stylistique, ces sièges font partie des exemples du style Transition les plus caractéristiques. La traverse de l'assise demeure encore mouvementée et le dossier cintré garde le souvenir de l'épaulement, accentué par une rosace à son emplacement. Cette animation se retrouve également sur le canapé, dont le dossier est découpé en trois anses marquées par de grosses rosaces. En revanche, la disposition et le dessin du pied tourné en gaine annoncent ceux des sièges Louis XVI. En effet,  les pieds sont placés de face dans le prolongement de la traverse avant et non plus en écoinçon, comme il était d'usage pour les sièges Louis XV. Ces pieds sont surmontés d'un dé de raccordement extirpé de la ceinture, formule archaïque qui illustre la réticence des menuisiers à sortir des formes curvilignes. Enfin la console d'accotoir, en forme de corne d'abondance, d'un dessin totalement inédit, est implantée à l'aplomb du pied antérieur et repose sur un dé de liaison afin de mieux dégager le pied. Les ornements (rosaces et frises d'entrelacs) sont parfaitement intégrés à toutes les parties du siège et annoncent le vocabulaire décoratif des meubles de menuiserie Louis XVI.

Bibliographie

- PALLOT, B.G.B., Le Mobilier du musée du Louvre, t. 2, Paris, 1993, pp. 110-113.

Cartel

  • Estampillé : Nicolas HEURTAUT

    Suite de quatre fauteuils à la Reine et un canapé

    Vers 1768

    Paris

  • Hêtre doré, garniture de la manufacture des Gobelins d'après des modèles de Louis Tessier

    H. : 98 cm. ; L. : 67 cm. ; Pr. : 57 cm. (fauteuils)H. : 1,03 m. ; L. : 1,94 m. ; Pr. : 0,63 m. (canapé)

  • Provenance : grand salon de la duchesse d'Anville (née La Rochefoucauld)au château de la Roche-Guyon (Val-d'Oise)Acquis en 1967

    OA 10290, OA 10291, OA 10292, OA 10293, OA 10294, OA 10295, OA 10296

  • Objets d'art

Informations pratiques

Adresse et téléphone :
Musée du Louvre, 75058 Paris - France
+ 33 (0)1 40 20 53 17

Horaires :
Ouvert tous les jours de 9h à 18h sauf le mardi
Nocturnes jusqu’à 21h45 le mercredi et le vendredi

Fermetures :
Les 1er janvier, 1er mai et 25 décembre

Information in other languages

Newsletter

Achetez votre billet