Allez au contenu Allez au menu principal Allez à la recherche Change language

Accueil>Œuvres & Palais>Collections et départements>Un Déjeuner de chasse

Œuvre Un Déjeuner de chasse

Département des Peintures : Peinture française

Un déjeuner de chasse

© 2005 RMN / Hervé Lewandowski

Peintures
Peinture française

Auteur(s) :
Vincent Pomarède

Comme son pendant, La Mort d'un cerf (disparu), cette oeuvre qui reflète le bonheur de vivre d'une société mondaine a été peinte pour la salle à manger des petits appartements du roi à Fontainebleau où il voisinait avec La Halte de chasse de C. Vanloo et La Halte de grenadiers de la Maison du roi de Charles Parrocel (Louvre).

Une chasse prétexte aux plaisirs des sens

Un Déjeuner de chasse a été peint, en 1737, pour la Grande salle à manger de l'appartement de Louis XV au château de Fontainebleau. Il s'agit d'un sujet léger peint par un peintre d'histoire qui montre le changement de goût qui se produit dès la Régence dans la décoration des appartements. Les sujets choisis, issus de la pastorale ou de la vie des chasseurs, remplacent l'imagerie mythologique.
La chasse royale avait donné lieu auparavant à des représentations (Bernard Van Orley, Les Chasses de Maximilien) : c'était l'activité des chasseurs qui était peinte. Alors que ce qui est montré ici, c'est l'entre-deux de la chasse, prétexte à un déjeuner en plein air où les plaisirs de la table et celui des conversations galantes et des intrigues amoureuses l'emportent sur l'action.

Le peintre de tous les genres

Le peintre, fils du portraitiste François de Troy, eut l'ambition d'être le grand maître de sa génération. S'il fut victime de la réaction néoclassique, il n'en demeure pas moins l'un des grands peintres d'histoire du XVIIIe siècle et son influence fut grande sur le jeune Joseph-Marie Vien.
Né à Paris en 1679, Jean-François de Troy est l'élève de son père avant de séjourner en Italie de 1699 à 1706. Il y admire Véronèse et Titien avant de regagner Paris où il est reçu à l'Académie de peinture et de sculpture en 1708 en tant que peintre d'histoire.
S'il exécute de grands tableaux religieux comme Le Christ devant Pilate du musée du Louvre, il traite avec bonheur tous les genres, scènes galantes et tableaux de mode, mythologie, portraits, dont l'iconographie est souvent prétexte à représenter des nus féminins. Il participe à la décoration des appartements royaux ce dont témoigne Un Déjeuner de chasse, exécuté pour les Appartements du palais de Fontainebleau. Navré de ne pas obtenir de commandes importantes, il exécute sept cartons de tapisseries pour la Manufacture royale des Gobelins. La suite de l'Histoire d'Esther eut un vif succès et fut tissée à plusieurs reprises au cours du XVIIIe siècle.

Dernières années à Rome

Nommé directeur de l'Académie de France à Rome, il s'y installe en 1738 et conçoit une nouvelle série de cartons de tapisseries. Au Salon de 1748, L'Histoire de Jason et de Médée est mal accueillie. En 1751, tombé en disgrâce, il est remplacé à son poste par Charles-Joseph Natoire et c'est à Rome, où il demeure, qu'il meurt en 1752.

Cartel

  • Jean-François de TROY (Paris, 1679 - Rome, 1752)

    Un déjeuner de chasse

    1737

  • H. : 2,40 m. ; L. : 1,69 m.

  • Acquis par dation en paiement de droits de mutation, 1990

    R.F. 1990-18

  • Peintures

    Aile Sully
    2e étage
    Les peintres de Louis XV
    Salle 38

Informations pratiques

Adresse et téléphone :
Musée du Louvre, 75058 Paris - France
+ 33 (0)1 40 20 53 17

Horaires :
Ouvert tous les jours de 9h à 18h sauf le mardi
Nocturnes jusqu’à 21h45 le mercredi et le vendredi

Fermetures :
Les 1er janvier, 1er mai et 25 décembre

Information in other languages

Newsletter

Achetez votre billet