Allez au contenu Allez au menu principal Allez à la recherche Change language

Accueil>Œuvres & Palais>Collections et départements>Une tour des remparts de Villeneuve-lès-Avignon

Œuvre Une tour des remparts de Villeneuve-lès-Avignon

Département des Arts graphiques : XIXe siècle

Si vous n’arrivez pas à lire les médias, téléchargez Flash Player.

Vue de Villeneuve-lès-Avignons

Arts graphiques
XIXe siècle

Auteur(s) :
Véronique Goarin

S’il est l’élève de Guérin et de Gros, Paul Huet a surtout pour maître la nature qu’il observe obstinément. Essentiellement paysagiste, dès son adolescence il travaille en plein air dans la région parisienne et circule plus tard sans relâche en France et à l’étranger. Il s’efforce de représenter une nature réaliste, souvent modelée par les éléments, comme dans cette aquarelle, Une tour des remparts de Villeneuve-lès-Avignon, fortement structurée par les zones d’ombre et de lumière.

Un paysagiste romantique

Paul Huet prend une part importante dans l’évolution du paysage au début du XIX° siècle. Très tôt, dans les environs de Paris, il est attiré par la nature qu’il admire passionnément. Il préfère son étude directe, en travaillant sur le motif, aux cours de Guérin et de Gros qu’il délaisse rapidement. Recherchant une certaine indépendance vis-à-vis de l’enseignement classique, il fréquente l’académie Suisse où il se lie avec Delacroix qui remarque cet initiateur du paysage romantique avant même l’exposition des tableaux de Constable au Salon de 1824, évènement au fort retentissement sur l’école française. Son œuvre subit l’influence du milieu littéraire romantique. Lamartine, Hugo et Sainte-Beuve l’admirent et l’encouragent, Michelet, Théophile Gautier et Dumas deviennent des amis fidèles. Son romantisme s’exprime par des effets poussés de lumière, de pluie ou de vent qui façonnent ses compositions, sites parfois mystérieux visités par des tempêtes ou des cataclysmes.

Un paysagiste naturaliste

Renonçant aux ruines classiques, aux personnages bibliques, mythologiques ou historiques, Paul Huet propose des paysages où la nature est le seul sujet, rendue vivante par le rôle des éléments. Ses ciels sont clairs ou orageux, ses rochers abrupts, ses sous-bois sombres, ses forêts mystérieuses, ses architectures modestes. Comme d’autres avant lui ont parcouru l’Italie, Huet a, le premier, découvert que les paysages français méritaient d’être regardés. Tous les ans il voyage, poussé par le besoin de découvrir de nouvelles régions. Il accumule les études exécutées en plein air dans une technique rapide et enlevée, reprises à l’atelier pour recomposer des paysages. L’aquarelle représentant Une tour des remparts de Villeneuve-lès-Avignon illustre ce procédé.

Du plein air à l'atelier

Au cours de l’été 1833, il entreprend un périple en Auvergne, qui le ramène à Lyon puis dans la vallée du Rhône. D’après son carnet de voyage, il arrive à Villeneuve-lès-Avignon le 23 septembre, il y repasse le 12 octobre. Pendant ce voyage de découverte, il réalise une grande série d’études marquées par une forte luminosité, claire et franche. Cette aquarelle représente un groupe de maisons à l’intérieur de l’enceinte du Fort Saint-André à Villeneuve-lès-Avignon, adossées à la porte fortifiée ; à droite se devine la ville d’Avignon de l’autre côté du Rhône. Les forts contrastes d’ombre et de lumière structurent les bâtiments autour desquels l’air chaud et lourd du Midi semble vibrer. Huet utilise cette étude pour réaliser un tableau présenté au Salon de 1834, recomposé dans une perspective plus large et aujourd’hui conservé au musée de Cahors. Il revient à Avignon en 1841 et, après de nouvelles études, exécute de la même façon en 1842 le tableau représentant Une vue d’Avignon et du Palais des papes, prise du côté du Nord, conservé au musée Calvet.

Bibliographie

- MARECHAUX Elisabeth, Lamartine et le paysage romantique autour de Paul Huet, cat. exp. Mâcon, musée des Ursulines, 2003, sous n° 22.

- MIQUEL Pierre, Paul Huet, de l'aube romantique à l'aube impressionniste, Sceaux, 1962, p. 87-91.

- POPOVITCH Olga, MIQUEL Pierre et PERRET-CARNOT M., Paul Huet (1803-1869), cat. exp. Rouen, musée des Beaux-Arts, 1965.

- SERULLAZ Arlette, L'Aquarelle en France au XIXe siècle, cat. exp. Paris, musée du Louvre, 1983, n° 83.

- SERULLAZ Arlette, Souvenirs de voyages, autographes et dessins français du XIXe siècle, cat. exp. Paris, musée du Louvre, 1992, n° 133.

Cartel

  • HUET Paul

    Vue de Villeneuve-lès-Avignons

    vers 1833

    Perret-Carnot, Maurice et Mme

  • Aquarelle sur traits à la mine de plomb. Annotation en bas à gauche au crayon sur un fragment de papier rapporté : 'Avignon'. Annotation sur le montage, à la plume : 'Paul Huet'. Dessin collé en plein.

    H. : 26.2 cm. ; L. : 38.6 cm.

  • don

    4031707

  • Arts graphiques

    Pour des raisons de conservation, les œuvres de ce département ne sont pas exposées en permanence.

Informations pratiques

Adresse et téléphone :
Musée du Louvre, 75058 Paris - France
+ 33 (0)1 40 20 53 17

Horaires :
Ouvert tous les jours de 9h à 18h sauf le mardi
Nocturnes jusqu’à 21h45 le mercredi et le vendredi

Fermetures :
Les 1er janvier, 1er mai et 25 décembre

Information in other languages

Newsletter

Achetez votre billet

Informations complémentaires

annoté à la graphite, en bas à gauche, sur un feuillet rajouté : Avignon