Allez au contenu Allez au menu principal Allez à la recherche Change language

Accueil>Œuvres & Palais>Collections et départements>Urne cinéraire

Œuvre Urne cinéraire

Département des Antiquités grecques, étrusques et romaines : Art étrusque (du IXe au Ier siècle av. J.-C.)

Urne cinéraire

© 1988 RMN / Pierre et Maurice Chuzeville

Antiquités grecques, étrusques et romaines
Art étrusque (du IXe au Ier siècle av. J.-C.)

Auteur(s) :
Marie-Bénédicte Astier

Au cours de l'époque hellénistique, les ateliers de Volterra ont produit de très nombreuses urnes funéraires en albâtre semblables à celle-ci. La défunte est représentée sous les traits d'une jeune femme à l'éventail, à demi allongée sur le couvercle, dans l'attitude traditionnelle du banqueteur. Le décor de la cuve illustre l'enlèvement légendaire d'Hélène sur le navire du prince troyen Pâris, épisode crucial des amours des deux jeunes gens dont les conséquences ont été dramatiques pour Troie.

Les urnes cinéraires de Volterra

Créée dans la deuxième moitié du IIe siècle avant J.-C., cette urne est caractéristique des monuments funéraires fabriqués par les artisans de Volterra. Dès la seconde moitié du IVe siècle avant J.-C., les ateliers de cette cité étrusque s'illustrent dans la production, abondante et variée, d'urnes en albâtre destinées à contenir les cendres des défunts. Les Etrusques pratiquent en effet l'incinération jusqu'à la fin de l'époque hellénistique, parallèlement à l'inhumation. La forme et l'iconographie de ces urnes cinéraires sont assez conventionnelles : la cuve est habituellement décorée d'une scène mythologique ou funéraire exécutée en haut-relief, tandis que le défunt est figuré sur le couvercle, à demi allongé, dans l'attitude traditionnelle des banqueteurs.

L'effigie de la défunte

Il s'agit ici d'une jeune femme parée de ses bijoux, tenant dans la main droite un éventail, dans la gauche un objet interprété tantôt comme une grenade, symbole d'immortalité, tantôt comme un petit vase à parfum à couvercle globulaire. L'effigie de la défunte n'est pas un véritable portrait : les traits du visage sont peu individualisés et très proches de ceux que l'on observe sur d'autres urnes de Volterra, comme sur l'exemplaire Ma 2357 qui est présenté dans la même salle. Les deux urnes montrent également une façon tout à fait similaire de figurer le corps humain. Le sculpteur a privilégié les éléments significatifs au détriment de la perfection formelle de l'ensemble. Il en résulte des déformations physiques telles que la réduction des jambes et la disproportion de la tête, bien trop grosse par rapport à la taille et aux proportions du corps. Les attributs (l'éventail, les bijoux et l'élément tenu dans la main gauche) s'imposent aussi par leurs dimensions.

L'enlèvement d'Hélène

Le relief de la cuve emprunte son sujet à l'histoire légendaire d'Hélène, reine de Sparte et épouse de Ménélas, et du prince troyen Pâris. Célébrées très tôt par la littérature et l'art, les amours des deux jeunes gens ont connu une grande popularité dans l'Antiquité. Les artisans de Volterra semblent pourtant les seuls en Etrurie à s'y être intéressés. Sur cette urne, ils ont représenté l'enlèvement de la jeune femme par son amant, épisode crucial dont la guerre de Troie est la dramatique conséquence. La composition et les attitudes des personnages sont empreintes de mesure et de simplicité, leurs sentiments contenus. Guidée par deux matelots, Hélène rejoint Pâris qui l'attend assis près du navire qui doit les mener en Troade.

Bibliographie

Briguet M.-F., Les urnes cinéraires étrusques de l'époque hellénistique, Editions de la Réunion des musées nationaux, Paris, 2002, n 63, p.152-157.

Cartel

  • Urne cinéraire

    Dernier quart du IIe s. av. J.-C.

    Provenance : Volterra (?)

    Production : Volterra, atelier des Petites Patères

  • Albâtre

    H. : 40 cm. ; L. : 69,50 cm. ; l. : 24 cm. (cuve)H. : 50 cm. ; L. : 71,50 cm. ; l. : 24 cm. (couvercle)

  • Collection Micali, 1827

    MA 2355

  • Antiquités grecques, étrusques et romaines

    Aile Denon
    Rez-de-chaussée
    Etrurie III
    Salle 20

Informations pratiques

Adresse et téléphone :
Musée du Louvre, 75058 Paris - France
+ 33 (0)1 40 20 53 17

Horaires :
Ouvert tous les jours de 9h à 18h sauf le mardi
Nocturnes jusqu’à 21h45 le mercredi et le vendredi

Fermetures :
Les 1er janvier, 1er mai et 25 décembre

Information in other languages

Newsletter

Achetez votre billet