Allez au contenu Allez au menu principal Allez à la recherche Change language

Accueil>Œuvres & Palais>Collections et départements>Urne cinéraire biconique à décor géométrique incisé

Œuvre Urne cinéraire biconique à décor géométrique incisé

Département des Antiquités grecques, étrusques et romaines : Art étrusque (du IXe au Ier siècle av. J.-C.)

Urne cinéraire biconique à décor géométrique incisé

© Musée du Louvre

Antiquités grecques, étrusques et romaines
Art étrusque (du IXe au Ier siècle av. J.-C.)

Auteur(s) :
Marie-Bénédicte Astier

Ce type d’urne biconique est caractéristique des productions de la culture villanovienne (IXe-VIIIe siècles av. J.-C.). Il servait à contenir les cendres et les os brûlés des morts après la crémation. Modelée à la main dans une argile grossière, l’impasto, l’urne est décorée de motifs géométriques incisés. Elle était couverte à l’origine d’une écuelle ou d’un casque, parfois en bronze, et matérialisait symboliquement la présence du défunt dans la tombe, de façon assez rudimentaire.

Une urne biconique en impasto

Cette urne cinéraire a été découverte dans la nécropole de Tarquinia, importante ville d’Etrurie méridionale dans laquelle elle a probablement été fabriquée au IXe ou au VIIIe siècle av. J.-C., au début de l’Age du fer. Elle est caractéristique d’une des productions les plus abondantes de la culture villanovienne (du site de Villanova, près de Bologne). De forme biconique, elle a été façonnée à la main dans une argile brune assez grossière, lourde et non épurée, appelée impasto. Elle est munie d’une anse unique et décorée de motifs géométriques très simples, incisés dans l’argile sur le col et la panse.

Représentation du défunt dans la tombe

Ce type de vase était utilisé pour contenir les cendres et les os brûlés du mort après l’incinération. La plupart de ces urnes villanoviennes étaient couvertes d’une écuelle, les autres d’un casque en bronze ou d’une imitation en impasto. On voit généralement dans cette association un moyen de représenter symboliquement le défunt et d’évoquer son statut de manière rudimentaire mais efficace.

Les sépultures villanoviennes

Ces urnes étaient déposées dans des tombes en forme de puits, creusée dans le sol à faible profondeur et fermée par un amas de pierres. Un autre type d’urnes affecte la forme de cabanes et constitue un témoignage précieux de l’habitat contemporain.

Bibliographie

- Le monde étrusque, Marseille, 1977, p. 30, n° 4.

- Aspects de l’art des Etrusques dans les collections du Louvre, Paris, 1976-1977, p. 8, n° 1.    

Cartel

  • Urne cinéraire biconique à décor géométrique incisé

    IXe - début du VIIIe siècle avant J.-C.

    Provenance : Tarquinia

  • Impasto

    H. : 49,50 cm. ; L. : 25,50 cm.

  • Dépôt du musée Pigorini (Rome), 1927

    CA 2591

  • Antiquités grecques, étrusques et romaines

    Aile Denon
    Rez-de-chaussée
    Etrurie I
    Salle 18
    Vitrine 1

Informations pratiques

Musée du Louvre, 75058 Paris - France
+ 33 (0)1 40 20 53 17

Horaires :
Ouvert tous les jours de 9h à 18h sauf le mardi
Nocturnes jusqu’à 21h45 le mercredi et le vendredi
24 et 31 décembre 2014 : ouvert jusqu'à 17h

Fermetures :
Les 1er janvier, 1er mai et 25 décembre

Information in other languages

Newsletter

Achetez votre billet