Allez au contenu Allez au menu principal Allez à la recherche Change language

Accueil>Œuvres & Palais>Collections et départements>Vase "canope"

Œuvre Vase "canope"

Département des Antiquités grecques, étrusques et romaines : Art étrusque (du IXe au Ier siècle av. J.-C.)

Si vous n’arrivez pas à lire les médias, téléchargez Flash Player.

Vase « canope »

© 1997 RMN / Hervé Lewandowski

Antiquités grecques, étrusques et romaines
Art étrusque (du IXe au Ier siècle av. J.-C.)

Auteur(s) :

Marie-Bénédicte Astier

 

 


 

Remerciements :

Cette notice d’œuvre vous est présentée par Canson

Durant l'époque archaïque, la cité de Chiusi se spécialise dans la production d'urnes cinéraires en terre cuite, improprement appelées "canopes" eu égard aux vases égyptiens contenant des viscères. Celles-ci manifestent un souci particulier "d'humaniser" le vase pour rendre au défunt une individualité détruite par l'incinération. Ici, le couvercle est modelé en forme de tête féminine et des bras sont fixés aux anses. Ces urnes étaient placées dans les tombes, parfois sur un trône d'argile.

Les urnes cinéraires de Chiusi

Cette urne cinéraire, réalisée dans la seconde moitié du VIe siècle av. J.-C., illustre une production originale des ateliers de la région de Chiusi, grande cité d'Étrurie septentrionale, dans le val di Chiana. Ce type de vase, dont la production remonte aux VIIe et VIe siècles avant notre ère, est improprement appelé "canope", par comparaison avec les vases égyptiens qui renferment les viscères momifiés du défunt. Leur fonction est pourtant différente puisqu'ils sont destinés à contenir les cendres des morts. Ils étaient disposés à l'intérieur de la tombe, souvent dans un grand vase d'argile enfoui dans le sol (tombe a ziro). Certains étaient placés sur un siège en terre cuite au dossier arrondi dont la forme rappelle celle du trône en bronze conservé au musée du Louvre (Br 4406).

Un vase anthropomorphe

Cette urne témoigne du soin que prenaient les artisans pour donner à ces vases cinéraires un aspect anthropomorphe, de manière à rendre au défunt une individualité détruite par le rite de l'incinération. La panse ovoïde est surmontée d'un couvercle modelé en forme de tête féminine, comme l'indiquent le raffinement de la coiffure et les bijoux. Les lobes des oreilles sont en effet percés et devaient être parés à l'origine de pendants désormais perdus. La chevelure est traitée en mèches torsadées, terminées par des boucles régulières. Il ne s'agit pourtant pas d'un portrait de la défunte. Les traits du visage sont simplifiés et ne sont pas véritablement individualisés, ce que confirme la comparaison avec d'autres urnes, féminines ou masculines. Deux avant-bras mobiles ajoutent à l'aspect anthropomorphe du vase.

Bibliographie

Gempeler Robert D., Die etruskischen Kanopen : Herstellung, Typologie, Entwicklungsgeschichte, Bern, 1970, pp. 105-106, n 96.

Gli Etruschi dall' Arno al Tevere (catalogue d'exposition à Cortone), 2011, p. 192-193, n° 17 .

Cartel

  • Vase « canope »

    1e quart du VIe siècle avant J.-C.

    Chiusi, Italie

  • Terre cuite, objet façonné au tour et modelé

    H. : 50 cm.

  • Achat, 1851 , 1851

    D 162

  • Antiquités grecques, étrusques et romaines

    Aile Denon
    Rez-de-chaussée
    Etrurie II
    Salle 19

Informations pratiques

Musée du Louvre, 75058 Paris - France
+ 33 (0)1 40 20 53 17

Horaires :
Ouvert tous les jours de 9h à 18h sauf le mardi
Nocturnes jusqu’à 21h45 le mercredi et le vendredi
24 et 31 décembre 2014 : ouvert jusqu'à 17h

Fermetures :
Les 1er janvier, 1er mai et 25 décembre

Information in other languages

Newsletter

Achetez votre billet