Allez au contenu Allez au menu principal Allez à la recherche Change language

Accueil>Œuvres & Palais>Collections et départements>Vase en forme de bouquetin

Œuvre Vase en forme de bouquetin

Département des Antiquités égyptiennes : Nouvel Empire (vers 1550 - vers 1069 av. J.-C.)

Si vous n’arrivez pas à lire les médias, téléchargez Flash Player.

Vase : bouquetin

© 2002 Musée du Louvre / Christian Décamps

Antiquités égyptiennes
Nouvel Empire (vers 1550 - vers 1069 av. J.-C.)

Auteur(s) :
Geneviève Pierrat-Bonnefois

Les artisans égyptiens excellent dans l'art de représenter les animaux dans leurs postures naturelles. Ce vase en forme de bouquetin accompagné de ses petits, dans un état de conservation exceptionnel, est un témoignage précieux de l'art du modelage en terre cuite, peu représenté dans l'Egypte des Pharaons.

Un bouquetin ou ibex nubien

Animal présent en première ligne dans les tableaux de chasse, le bouquetin nubien ou ibex fut parfois aussi gardé en captivité dans des ménageries. Il est parfaitement reconnaissable à ses imposantes cornes crénelées et enroulées vers l'arrière. Sur cet objet, une mère est flanquée de deux faons. Elle est couchée sur son flanc gauche, trois pattes glissées sur sa droite et la patte avant gauche repliée sous son côté gauche. Le volume arrondi du dos, si bien observé, la position naturaliste des pattes, contrastent avec la stylisation des faons, comme accrochés en applique sur ses côtés.

Un témoignage de sculpture en argile

La pièce est sans doute modelée à la main plutôt que moulée, avec des pièces rapportées comme les oreilles, les cornes et les deux faons. Le rehaut de peinture noire précise les formes : le contour des membres, les yeux, les cornes et la ligne de partage du pelage dans le dos. La ligne sûre du trait noir se détache parfaitement bien sur la surface rouge polie et brillante de la fine argile cuite. Ce genre de vase constitue un témoin assez rare de l'art de la sculpture en argile, qui ne tient pas une grande place dans l'art égyptien.

Des ateliers de vases fantaisie

Cette oeuvre est en fait un vase, sans doute peu pratique : l'embouchure qui se trouve dans la gueule de l'animal est légèrement déversée vers le sol. Entre les règnes de Thoutmosis III et d'Aménophis III, des ateliers de potiers égyptiens fabriquèrent ainsi de charmants vases "plastiques", c'est-à-dire épousant la forme d'un véritable sujet de sculpture. Leur répertoire est orienté vers le monde domestique : nourrices et enfants, servantes et musiciennes. On rencontre aussi divers animaux dans des attitudes difficiles à associer à un rituel ou à une pensée religieuse précise. Leur fonctionnalité n'est pas évidente, et ils ne portent pas de traces de leur contenu. Ces petites oeuvres séduisantes pouvaient donc avoir une valeur profane de divertissement, une sélection des plaisirs de la vie en Egypte à cette époque.

Bibliographie

- Un siècle de fouilles françaises, catalogue de l’exposition, Paris, 1980, p. 225-227.

- Egypt’s Golden Age. The Art of Living in the New Kingdom, catalogue de l’exposition, Boston, 1982, p. 105, notice n° 89.

Cartel

  • Vase : bouquetin

    trouvé dans une tombe à Dra abou'l Naga

  • terre cuite

    H. : 10,20 cm. ; L. : 15 cm.

  • E 12659

  • Antiquités égyptiennes

    Aile Sully
    1er étage
    Le Nouvel Empire
    Salle 24
    Vitrine 13 : Objets d'art

Informations pratiques

Adresse et téléphone :
Musée du Louvre, 75058 Paris - France
+ 33 (0)1 40 20 53 17

Horaires :
Ouvert tous les jours de 9h à 18h sauf le mardi
Nocturnes jusqu’à 21h45 le mercredi et le vendredi

Fermetures :
Les 1er janvier, 1er mai et 25 décembre

Information in other languages

Newsletter

Achetez votre billet