Allez au contenu Allez au menu principal Allez à la recherche Change language

Accueil>Œuvres & Palais>Collections et départements>Vase en sardoine

Œuvre Vase en sardoine

Département des Objets d'art : Renaissance

Si vous n’arrivez pas à lire les médias, téléchargez Flash Player.

Vase en sardoine

© 1991 RMN / Daniel Arnaudet

Objets d'art
Renaissance

Auteur(s) :
Muriel Barbier

Entré dans la collection de Louis XIV (1638-1715) en 1685 après avoir été une des pièces les plus chères de la collection de Mazarin (1602-1661), ce vase en sardoine byzantin (Xe-XIe siècle) a été enrichi par une monture émaillée à la fin du XVIe siècle à Paris. Le décor du vase comme la monture sont à rapprocher de l'œuvre de Richard Toutain le Jeune (mort en 1579).

Un vase byzantin

Le vase proprement dit, en sardoine, est en forme de seau. Il a été réalisé dans un atelier byzantin au Xe ou XIe siècle. Ses dimensions importantes rappellent celles des grands calices du trésor de Saint-Marc de Venise. Les parois sont très épaisses et le fond concave. On remarque quelques imperfections dans le travail de la pierre. La partie inférieure est circulaire et légèrement bosselée. La panse s'aplatit pour donner naissance à un bord presque ovale. Cette forme est proche de celle d'un calice conservé au Trésor de Saint-Marc, plus petit cependant et pourvu d'une monture en argent doré et émaillé.

Le décor gravé

Le vase a reçu un décor gravé ultérieurement. Le graveur semble avoir tenu compte des défauts de la pierre et tenté de les dissimuler. Le décor est composé de deux registres d'oves en creux entrelacés et séparés par des flèches régulièrement réparties. Le même type de décor a été ajouté au XVIe siècle, sans doute dans le même atelier sur quelques autres pièces anciennes. On le retrouve sur l'aiguière en onyx conservée au Kunsthistorisches Museum de Vienne, sur la coupe double en agate du musée du Louvre (MR 253) et sur une coupe en sardoine provenant de la collection du Dauphin et conservée au musée du Prado à Madrid.

Email et pierres précieuses

La monture est composée de trois éléments de type très différent. Le haut bord porte un décor de moresques formé d'entrelacs blancs inscrivant des fleurons et des volutes d'or sur fond noir. Ce bord était orné de neuf pierres isolées alternant avec neuf petites roses formées d'une pierre centrale entourée de plus petites qui ont disparu. Sous le vase, la monture ajourée est ornée de quatre tritons en or unis alternant avec quatre masques de femmes en or uni séparés par des groupes de fruits polychromes. Le balustre enfin présente un décor d'arabesques sur fond d'or amati très différent et peut-être conçu pour un autre objet. Cette monture est très proche de celle de l'Aiguière en onyx de Vienne réalisée par Richard Toutain le Jeune (mort en 1579) en 1570. Le vase du Louvre a sans doute dû être réalisé par cet orfèvre vers 1570.

Bibliographie

- ALCOUFFE A., Les Gemmes de la Couronne, Paris, Editions de la Réunion des musées nationaux, 2001, p.80-83.

Cartel

  • Vase en sardoine

    Xe - XIe siècle(Pied du XVIe siècle)

    Art byzantin

  • Monture en or émaillé : attribué à Richard Toutain le jeune, Paris, vers 1570

    H. : 24,60 cm. ; D. : 16,50 cm.

  • Ancienne collection du cardinal MazarinEnvoyée au palais de Saint-Cloud au XIXe siècle

    OA 8

  • Objets d'art

Informations pratiques

Adresse et téléphone :
Musée du Louvre, 75058 Paris - France
+ 33 (0)1 40 20 53 17

Horaires :
Ouvert tous les jours de 9h à 18h sauf le mardi
Nocturnes jusqu’à 21h45 le mercredi et le vendredi

Fermetures :
Les 1er janvier, 1er mai et 25 décembre

Information in other languages

Newsletter

Achetez votre billet


Informations complémentaires

Etiquette manuscrite collée au revers de la base : 341 (rayé), SC 2209 (rayé), S.C. 998 (rayé), 767.